Jewel Taylor

politicienne et sénatrice libérienne

Jewel Taylor
Illustration.
Jewel Taylor en 2018.
Fonctions
Vice-présidente de la République du Liberia
En fonction depuis le
(4 ans, 6 mois et 19 jours)
Élection 26 décembre 2017
Président George Weah
Prédécesseur Joseph Boakai
Sénatrice du comté de Bong

(12 ans et 9 jours)
Avec Henry Yallah
Première dame du Libéria

(6 ans et 9 jours)
Président Charles Taylor
Biographie
Nom de naissance Jewel Cianeh Howard
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Zorzor (Libéria)
Nationalité libérienne
Parti politique Parti national patriotique
Conjoint Charles Taylor (1997-2006)
Diplômée de Université du Liberia
Université Cuttington

Jewel Taylor
Vice-présidents de la République du Liberia

Jewel Taylor, née Jewel Cianeh Howard le à Zorzor (Libéria), est une femme d'État libérienne membre du Parti national patriotique (NPP) et vice-présidente de la République du Liberia depuis le . Elle est la première femme élue vice-présidente au Liberia. Auparavant, elle fut Première dame du Liberia de 1997 à 2003 puis sénatrice de 2006 à 2018 .

BiographieModifier

Première dame du LiberiaModifier

Mariée en 1997 au président Charles Taylor, elle est la Première dame du Libéria pendant sa présidence. Elle occupe alors plusieurs postes officiels au sein du gouvernement libérien, notamment celui de vice-gouverneure de la Banque nationale du Libéria (précurseur de l'actuelle Banque centrale du Libéria), de présidente de la Banque coopérative de développement agricole (ACDB) et de souscripteur du financement hypothécaire de la First Union National Bank. Elle s'investit également sur des sujets d'éducation, sanitaires et sociaux.

Le couple divorce en 2006. Charles Taylor purge depuis une peine pour crimes contre l'humanité pour ses actions durant la guerre civile.

SénatriceModifier

En 2005, Jewel Taylor est élue au Sénat du Libéria dans le comté de Bong, en tant que membre du Parti national patriotique (NPP). Elle commence à siéger en . Elle est la présidente du Comité sénatorial de la santé et du bien-être social sur le genre, les femmes et les enfants[1].

Titulaire d'un diplôme d'études supérieures dans le domaine de la banque et de deux baccalauréats universitaires en banque et en économie, elle s'est inscrite dans une formation de MBA à l'université Cuttington (Liberia). Le , elle obtient un diplôme de la faculté de droit Louise-Arthur-Grimes de l'université du Liberia.

En , elle tente de faire passer un projet de loi au Sénat visant à rendre les relations homosexuelles passibles de la peine de mort. La loi n'est pas été adoptée, la présidente Ellen Johnson Sirleaf ayant clairement indiqué qu'elle ne signerait aucun projet de loi de la sorte[2]. Cependant, un mois plus tard, la présidente soutient les lois déjà existantes criminalisant l'homosexualité[3].

Élection présidentielle de 2017Modifier

Lors de l'élection présidentielle de 2017, elle est la colistière pour le poste de vice-présidente, aux côtés de George Weah, le candidat à la présidence de la République[4]. Weah se qualifie pour le second tour de la présidentielle avec 40 % des voix en arrivant en tête dans 11 provinces sur 15 face à Joseph Boakai, le vice-président sortant[4]. Pour le second tour du , il profite du ralliement du sénateur Prince Johnson (8,2%) et du parti de Charles Brumskine. Au total, quatre candidats éliminés au premier tour appellent leurs partisans à le soutenir[5]. Il est élu avec 61,5 % des voix contre 38,5 pour l'ancien vice-président Joseph Boakai.

Vice-présidence de la RépubliqueModifier

Elle prête serment le [6],[7]. Elle est la première femme à exercer cette fonction.

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

Article connexeModifier