Ouvrir le menu principal

Jeux de palets

jeu d'adresse se jouant avec des palets

Palet en laiton sur plaque de plomb *
Palet fonte sur plaque de plomb *
Palet sur planche de bois*
Le Palet de Kerdiny*
Le Palet sur route du Morbihan*
Le palet sur route la presqu’île Guérandaise*
Palet sur terre du Centre-Bretagne*
Le palet sur terre de Loire-Atlantique*
Le jeu du Péchou*
Palet au trépied *
Image illustrative de l’article Jeux de palets
Partie de jeu de palets en fonte sur plaque de plomb.
Domaine Jeux
Lieu d'inventaire Pays de la Loire
Loire-Atlantique
Vendée
Bretagne
Finistère
Pays de Morlaix
Morbihan
Noyal-Pontivy
Presqu'île guérandaise
Côtes-d'Armor
Pays de Retz
Pays d'Ancenis
Corsept
* Descriptif officiel Ministère de la Culture (France)

Il existe de nombreuses formes de jeux de palets en France, en Espagne, au Portugal, en Angleterre et en Italie (Vallée d'Aoste).

On peut diviser le jeu en deux grandes pratiques : le jeu de palet proprement dit qui consiste à lancer des palets le plus près possible d'un autre palet plus petit, préalablement lancé sur une surface délimitée (planche de plomb, plaque de plomb) ou directement sur le sol (terre, route). Le jeu de la galoche consiste, lui, à faire tomber un cylindre sur lequel on place la mise ou ce qui tient lieu de « bouchon » le plus près possible de ses palets.

Joueurs de palet valdôtain.

HistoireModifier

On retrouve des traces de jeux de palets dès le XIVe siècle[1]. Les palets sont, à cette époque, des pierres plates, des galets ou des ardoises.

Au XVIe siècle, François Rabelais fait jouer Gargantua des palets géants, qu'on retrouve dans le paysage : le palet de Gargantua à Saint-Aubin-d'Aubigné (Ille-et-Vilaine), à Treillières (Loire-Atlantique) ou à Martigné-Briand (Maine-et-Loire).

Les jeux de palets sont toujours particulièrement populaires en Bretagne, en Vendée[2] et en Vallée d'Aoste (palet valdôtain)[3].

Jeux de palets en EuropeModifier

EspagneModifier

La tanguilla en Cantabrie.

PortugalModifier

Au Portugal, la pratique du jeu du palet, communément appelé Chinquilho, Jogo da Malha, ou Jogo do Fito dans le Nord du Portugal (où le palet est remplacé par une pierre) est ancienne et extrêmement populaire. Sa première mention historique date du XIVe siècle, mais la naissance du jeu dans la région remonterait à l'Antiquité, à l'époque où les cohortes romaines en conflit avec les populations autochtones lusitaniennes et celtes stationnaient dans le pays. Apparenté à la galoche bigoudène, au jeu du fer à cheval américain ou au palet sur planche d'Ille-et-Vilaine (c'est à ce titre un parent éloigné de la pétanque), il suit sensiblement les mêmes règles, bien que le recul soit semble-t-il plus grand pour le lancer du palet que dans le cas de la galoche bigoudène, et se joue partout dans le pays et dans les anciennes colonies du Portugal.

AngleterreModifier

 
Jeu de palet anglais.

Le palet anglais (en) (Shove ha'penny) est un jeu de bar, datant du XIXe siècle, qui consiste à envoyer des pennies sur une surface de jeu marquée de lignes, mesurant 50 cm sur 40 cm[4].

ItalieModifier

Palet valdôtainModifier

Article détaillé : Palet valdôtain.

En Vallée d'Aoste, région alpine francophone d'Italie, le palet est l'un des sports populaires valdôtains, avec le tsan, la rebatta et le fiolet[3], et en tant que tel est protégé par « Fédérachon Esport de Nohtra Téra » et depuis 1975 avec la plus spécifique « Asosiachon Valdohténa Joà di Palet » (Association valdôtaine jeu du palet en patois valdôtain de la basse vallée), qui est aussi l'organisatrice des championnats après nombreuses années de spontanéité.

FranceModifier

Palet sur planche de boisModifier

Article détaillé : Palet sur planche.
 
Jeu de palet sur planche, les deux palets en fonte forment un chapeau.

Le palet breton se joue en 12 points. Chaque palet placé sur la planche, sans avoir rebondi sur le sol, le plus près du maître fait marquer un point à son équipe. Lorsqu'un joueur place son palet au-dessus du maître, on dit qu'il fait un chapeau et alors le palet se trouvant au-dessus est gagnant s'il y a possibilité de point. Deux joueurs touchant le maître sont mis à égalité et on recommence le lancer. Une partie se joue en général en deux manches gagnantes. Le palet en fonte mesure 56 mm de diamètre. Le joueur se place à 5 m du bord de la planche avec des palets de 120 grammes environ.

Le palet sur cible[5] ou le palet sur planches à trous[6] sont des variantes.

Palet laiton sur plaque en plombModifier

Article détaillé : Palet vendéen.

Le jeu du palet en laiton sur une plaque de plomb (palet vendéen) est principalement joué en France au sud de la Loire en Bas-Poitou (l'ancien département de la Vendée), dans le sud du département de la Loire-Atlantique ainsi qu'en Maine-et-Loire. Il se joue sur une plaque de plomb, qui fait 450 mm de côté et qui pèse environ 20 kg. Les palets de laiton font 40 mm de diamètre et pèsent environ 50 g. Un jeu est composé de 12 palets (6 lisses et 6 striés) et 1 maître (ou « le petit »), qui est le plus petit palet.

Les joueurs se placent à 2,80 mètres du bord de la plaque. Le jeu consiste à placer les palets le plus près possible du maître. Les parties individuelles se jouent à 13 points et chaque joueur a 3 palets. Les parties par équipe de deux peuvent se jouer à 13 points et 3 palets par joueur ou 11 points et 2 palets par joueur. Les parties par équipe de trois se jouent à 13 points et 2 palets par jouer. La belle est à 15 points.

Cette pratique, aussi bien que le palet fonte sur plaque en plomb, ont été inscrites à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en 2012[7].

Palet fonte sur plaque en plombModifier

Le règles du jeu du palet en fonte sur plaque en plomb (palet vendéen) sont très similaires aux règles du jeu du palet en laiton sur plaque en plomb. Les différences principales sont la distance de positionnement des joueurs par rapport à la plaque et la matière des palets.

Le palet en fonte sur plaque en plomb est principalement joué dans les départements du sud du département de la Loire-Atlantique, avec un grand nombre de joueurs en Vendée. Il se joue sur une plaque en plomb, qui fait 45 cm de côté et qui pèse environ 20 kg pour une épaisseur d'environ 8 mm. Les palets en fonte font 54 mm de diamètre et pèsent environ 100 g. Le jeu est composé de 12 palets numérotés (6 d'une couleur et 6 d'une autre couleur) et 1 maître, qui est plus petit. On le joue souvent en deux équipes composées de trois joueurs. Les parties se jouent en 13 points, et la belle en 15 points. Les joueurs se placent à 3,80 mètres du bord de la plaque[8].

La Commission Vendéenne du Palet Fonte organise des championnats annuels de palet de fonte sur plaque de plomb[9].

Cette pratique, aussi bien que le palet en laiton sur plaque en plomb, ont été inscrites à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en 2012[7].

Palet de KerdinyModifier

Le jeu de palets de Kerdiny a été inventé vers 1950 par un habitant du village de Kerdiny en Bretagne et la pratique s'est répandue dans le Canton de Lanmeur où des concours étaient réalisés parallèlement aux concours de galoche sur billot jusqu'au début des années 2000[10].

La principale différence du jeu de palets de Kerdiny par rapport à d'autres modalités de jeux de palets est la cible. Il s'agit d'une caisse en bois en format de trapèze divisée en cinq cases allongée par terre. La profondeur de la caisse de de 20 centimètres, la base du trapèze mesure 80 centimètres et le sommet 30 centimètres. La case la plus petite est à une distance de 5 mètres de la ligne de lancer où se placent les joueurs. Chaque joueur dispose de cinq palets en fer qui pèsent environ 150 grammes.

À son tour, chaque joueur lance les cinq palets et essaie de les faire tomber à l'intérieur des cases. La première case est la plus petite et chaque palet qu'y rentre apporte 50 points au joueur, la deuxième case apporte 40 points, la troisième case apporte 30 points, la quatrième case apporte 20 points et la cinquième case (la plus large) apporte 10 points. La quantité maximale de points par joueur par tour est de 250, s'il arrive à faire que les cinq palets rentrent dans la case la plus petite. En cas d'égalité entre joueurs ils font une dispute à un seul palet.

Cette pratique a été inscrite à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en 2012[10]

Jeu de l'écuModifier

Le jeu d'écus se joue sur une plaque de plomb de 50 cm de côté avec des palets de bronze (5 cm de diamètre). Son origine vient principalement du nord de l'Aisne, où après la grande guerre, la reconstruction mis à jour de nombreux tuyaux de plomb devenus inutiles. Ces derniers servirent à réaliser les cibles du jeu. Région agroalimentaire les palets sont coupés dans les boudins de bronze qui vont servir à réaliser les couvercles des conserves. On retrouve plus tard le jeu en Vendée région qui voit l'utilisation du bois et du plomb comme but, la fonte et le bronze pour les palets.Thiérache[11].

Le palet sur route du MorbihanModifier

Le palet sur route du Morbihan est partie constitutive de la culture du Morbihan. Il est joué pendant les fêtes et les rassemblements populaires et a des règles précises établies par le Comité Morbihannais de Palet. Le palet sur route est une évolution du palet sur chemin de terre. Les palets utilisés sont en acier et pèsent entre 300 et 350 grammes.

Comme le nom du jeu l'indique, il est pratiqué sur des routes ou des espaces en bitume où les joueurs dessinent deux cercles distants de 15 mètres à l'intérieur desquels ils placent un maître. L'objectif du jeu est de lancer les palets et les faire tomber le plus proche possible du maître. Le jeu peut être joué en individuel ou en équipes de deux ou trois personnes et les parties s’achèvent à 12 points.

Cette pratique a été inscrite à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en 2012[12]

Le palet sur route de la presqu’île GuérandaiseModifier

Le palet sur route de la presqu’île Guérandaise est pratiqué depuis 1945 et son histoire est associée aux chantiers de construction et aux grèves d'ouvriers. Il s'agit d'une modalité de jeux de palet en risque de disparition en raison de la diminution et du vieillissement de joueurs qui n'arrivent pas à transmettre leur pratique aux nouvelles générations.

Sur une surface bitumée, les joueurs tracent un carré d'un mètre de côté à l'intérieur duquel ils placent un maître. Par équipes de deux l'objectif du jeu est de placer les palets en ferraille au plus près du maître. Deux techniques principales sont utilisées : la technique de l'approche qui utilise le geste de la virgule afin de détourner les palets des adversaires et la technique du tir employée pour dégager le palet de l'adversaire. Une équipe joue jusqu'à ce qu'elle reprenne le point et les parties se terminent à 21 points. Le palet qui touche la ligne du carré ou en dehors du carré est éliminé.

Cette pratique a été inscrite à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en 2012[13]

Palet sur terre du Centre-BretagneModifier

Ce jeu est encore pratiqué dans le Poher, particulièrement dans la région de Carhaix et Landeleau[14].

Le palet sur terre du Centre-Bretagne se joue sur deux tas de terre mouillés d'environ 70 centimètres de diamètre distants de 17 mètres entre eux. En individuel ou en équipes, chaque joueur possède deux palets en fonte ou aliage métallique qui pèsent environ 220 grammes. L'objectif du jeux est de marquer des points en plaçant le palet le plus proche possible du petit palet qui se trouve dans le tas de terre mouillé. Les joueurs alternent les lancers entre les deux tas de terre. Les parties se jouent en 12 points.

Cette pratique a été inscrite à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en 2012[15]

Palet sur terre en Maine-et-Loire et dans la VendéeModifier

Le palet de terre se joue principalement dans le sud du département de Maine-et-Loire, le nord des Deux-Sèvres, le nord de la Vienne et la Vendée. Les « petits » sont placés à 11 mètres l'un de l'autre. Ainsi, lorsque l'on termine un coup, il suffit de se retourner et on joue sur le petit qui servait de marque au coup précédent. Chaque joueur possède sa propre paire de palets, le diamètre du palet dépendant de la taille de la main, et son poids de la force du joueur. On peut facilement imaginer qu'il est plus aisé de « tirer » un palet adverse quand le sien est plus lourd, mais il est aussi plus difficile de bien viser... On peut jouer avec deux, trois ou quatre joueurs par équipe. Les parties se jouent en 15 points.

Palet sur terre de Haute-BretagneModifier

Le palet sur terre de Loire-AtlantiqueModifier

Le palet sur terre de la Loire-Atlantique est joué différemment selon qu'il soit pratiqué dans le Pays de Retz ou dans le Pays d'Ancenis. Dans le premier, le palets en ferraille et fonte pèsent 370 grammes et le cercle tracé sur la terre a environ 60 centimètres de diamètre. Dans le deuxième les pales sont aussi en fonte et ferraille, mais ils pèsent environ 200 grammes et le cercle tracé sur la terre a environ 80 centimètres de diamètre. Dans le deux cas l'objectif du jeu est de placer le palet plus proche du maître que le palet de l'adversaire afin d'obtenir des points. Les parties finissent quand une équipe obtient 13 points. Au Pays de Retz tous les palets comptent, même ceux qui sont dehors le cercle en tant qu'au Pays d'Ancenis les palets sur la ligne ne comptent pas, mais ils peuvent être poussés par d'autres palets afin de l'approcher du maître.

Le palet sur terre de Loire-Atlantique a été inscrit à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en 2012[16] mais il risque de disparaître avec le vieillissement de la population de joueurs et en raison de affaiblissement de la transmission.

Jeu du PeioùModifier

Le jeu du peioù aussi appelé jeu du péchou est un jeu traditionnel de la Bretagne qui était principalement pratiqué par les marins et pêcheur quand les bateaux accostaient en attendant le changement de la marée[17],[18].

Le peioù ou le péchou sont des galets ou des cailloux que le joueurs choisissent dans les alentours des aires de jeux et façonnent à leurs mains. L'objectif est de placer le peioù le plus près du maître (ar mest, en breton), pavé cubique d'une dizaine de centimètres positionné à l'extrémité du terrain de jeu. Le jeux est pratiqué sur une surface d'environ 13 mètres sur un terrain plat ou presque plat, sur le sable, sur la terre ou même sur la route.

Le jeu du peioù est joué un contre un ou en groupes. Il est très difficile d'obtenir des points grâce à la pille de caillou qui se forme autour du maître à chaque tour. Les joueurs utilisent différentes techniques : piquer le peioù en fonction du terrain de jeu ou le faire glisser. Dans ce jeu il est important de savoir chasser le peioù des adversaires[17].

Le jeux continue à être pratiqué sur la commune de Plougastel-Daoulas, à Belle-Île-en-Mer et dans le Léon et sa pratique a été inscrite à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en 2012[7].

Palet de GroixModifier

Se joue sur l'île de Groix

Jeu de palets au trépiedModifier

Les jeux de palets au trépied sont des variantes du jeu de palets. L'objectif du jeu est de placer des palets à l'intérieur d'un cercle constitué par un trépied retourné au sol ou retourné et fixé sur une planche de bois. Ce jeux est originaire du Pontivy dans le Morbihan[19].

Il y a différentes façons de jouer le palets au trépied. Une façon est d’établir en début de partie un score à atteindre pour être vainqueur et la distance de lancement des palets qui peut varier de 5 à 15 mètres. Chaque joueur dispose de 5 palets et alternativement il les lance afin de tenter de les placer à l'intérieur du trépied. À chaque réussi le jouer obtient un point.

Dans une variante du jeu, les joueurs disposent de 3 palets chacun. Ils se positionnent d'abord à 5 mètres du trépied et si les deux joueurs arrivent à placer leurs 3 palets à l'intérieur du trépied ils augmentent la distance de lancement progressivement jusqu'a ce qu'un des deux échue.

Cette pratique a été inscrite à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en 2012[7].

Palet coutançaisModifier

Palet gasconModifier

Chaque joueur détient deux palets, disques d’acier d’un diamètre de 10 et 11 centimètres, d’un poids de 600 grammes et trois pièces de monnaies ou rondelles. Lors du jet, le lanceur doit faire tomber une quille (quillo) taillée dans un bois dur, légèrement conique, de 35 centimètres de haut pour un diamètre compris entre 4 et 5 centimètres, sur laquelle ont été placées préalablement les trois pièces ou rondelles.

Une fois la quille couchée, la position des pièces par rapport aux palets et à la quille détermine le nombre de points gagnés. Trois points si les trois pièces sont plus près ou à égale distance d’au moins un des palets que de la quille, sinon un point. C’est alors une puina. Le palet a donc deux fonctions : il sert à « déquiller » ou il sert à se placer au plus près. La partie se joue en deux fois douze tours, les points sont comptabilisés sur une feuille à l’issue des deux lancers d’un joueur.

Le gagnant est celui qui a réalisé le plus de points en fin de partie. Sur un terrain, goudron ou calcaire, les joueurs tirent à 10 mètres de la quille contre 9 mètres pour les dames et 7 mètres pour les enfants. Une planche d’arrêt est installée à 4 mètres de la quille

Palet saonnoisModifier

Jeux similairesModifier

Jeu de la galocheModifier

Article détaillé : Jeu de la galoche.

Les jeux de galoche appartiennent à la famille des jeux de palet. La principale différence est justement la présence de la galoche (cylindre en bois résistant dont le format et la taille peuvent varier selon les modalités du jeu) sur laquelle sont positionnés un ou plusieurs lipers (pièce de métal). Il existe une énorme variété des règles pour les jeux de galoche mais les objectives principaux qu'on retrouve dans toutes les variante sont les actions de dégalocher (faire renverser la galoche avec le palet) et de faire que son palet soit le celui qui est le plus proche du liper ou des lipers[20].

Jeu de la grenouille ou du tonneauModifier

Article détaillé : Jeu de la grenouille.

Jeu du sabotModifier

Article détaillé : Jeu du sabot.

Boîte à casesModifier

DocumentationModifier

Ouvrages générauxModifier

  • La Jaupitre, sous la direction de Dominique Ferré, Les Jeux traditionnels de Bretagne : un passé, un présent... un enjeu d'avenir, éditions Terre de Brume, 2002.
  • Louis Esquieu, Les Jeux populaires de l'enfance à Rennes, Caillère, Rennes, 1890.
  • Claude Carret, Alison Clarke, François Hubert, Erwan Le Bris du Rest & Jean-Yves Veillard, Les Jeux de palets, catalogue d'exposition, Musée de Bretagne, Rennes, 1983.

Palet sur terreModifier

  • Franck le Goff, Le Palet sur terre en Centre-Bretagne, e-barzh Ethnologie française, 1999.

FilmModifier

  • FALSAB, Les Jeux de palets en Bretagne, 2001, 13'.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Claude Carret, Alison Clarke, François Hubert, Erwan Le Bris du Rest & Jean-Yves Veillard, Les Jeux de palets, catalogue d'exposition, Musée de Bretagne, Rennes, 1983
  2. http://www.jeuxbretons.org/spip.php?article47
  3. a et b www.lovevda.it.
  4. Site des festijeux
  5. Gilles Baïer, « Palet sur cible », sur culturecommunication.gouv.fr,
  6. confédération FALSAB, « Palet sur planche à trous », sur culturecommunication.gouv.fr,
  7. a b c et d « Ministère de la culture » (consulté le 14 mars 2019)
  8. « Palet en fonte sur plaque en plomb » (consulté le 14 mars 2019)
  9. « Le palet » (consulté le 14 mars 2019)
  10. a et b « Le palet de Kerdiny », sur Patrimoine Culturel Immatériel (consulté en 13:03:2019).
  11. Site de Servifête
  12. « Le palet sur route du Morbihan », sur Patrimoine Culturel Immatériel (consulté en 15:03:2019).
  13. « Le palet sur route de la presqu’île Guérandaise », sur Patrimoine Culturel Immatériel (consulté en 19:03:2019).
  14. http://www.paletsurterre.com/ et https://www.dailymotion.com/video/x5e9jm_palet-sur-terre-jeu-traditionnel-br_sport
  15. « Palet sur terre du Centre-bretagne », sur Patrimoine Culturel Immatériel (consulté en 20:03:2019).
  16. « Le palet sur terre de la Loire-Atlantique », sur Patrimoine Culturel Immatériel (consulté en 19:03:2019),
  17. a et b « Jeu du pechoù », sur Patrimoine Culturel Immatériel (consulté en 06:03:2019).
  18. « Jeux bretons - Le palet avec des cailloux, c'est le Péchou, ou le Péiou ! », sur Radio laser (consulté en 07:03:2019).
  19. « Palet au trépied », sur Patrimoine Culturel Immatériel (consulté en 06:03:2019).
  20. « Jeux Bretons » (consulté le 6 mars 2019).