Jeux africains de 1987

Jeux africains de 1987
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo des Jeux africains de 1987.
Généralités
Sport Sport olympiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Organisateur(s) Conseil supérieur du sport en Afrique (CSSA)
Édition 4e
Lieu(x) Nairobi, Kenya
Date du 1er au
Nations 42
Disciplines 14 sports

Navigation

Les IVe Jeux africains se déroulent à Nairobi au Kenya du 1er au .

OrganisationModifier

Difficultés et reportsModifier

Le Conseil supérieur du sport en Afrique (CSSA) en Afrique attribue l'organisation des Jeux 1982 au Kenya mais en décembre 1980, les Kényans lui communiquent que le pays ne pourra pas organiser les Jeux en temps et en heure. Malgré des pressions pour déplacer ces Jeux à Tunis, le Conseil reste sur sa décision. Après un décalage en 1985 puis en 1986, et même un désistement en février 1985[1], les Jeux se tiennent finalement en août 1987 à Nairobi[2].

En raison du conflit de calendrier avec les Championnats du monde d'athlétisme 1987, il est décidé fin 1985 que les Jeux prévus à partir du 8 août 1987 seraient avancés d'une semaine[3].

Aspects économiquesModifier

Boeing (avec une contribution de 525 000 dollars), Coca-Cola et Kodak (avec une contribution de 125 000 dollars) sponsorisent la compétition[4],[2]. Une loterie nationale ainsi que des frais d'entrée aux délégations participantes sont aussi des sources de financement pour ces Jeux[2]. La Chine apporte aussi une aide aux organisateurs ; elle contribue à la construction du stade Kasarani avec un don de 58 millions de dollars[4]. Aucune publicité de tabac ou d'alcool n'est de base autorisée. Néanmoins, en raison de la situation économique, le CIO autorise le sponsoring sur ce domaine là, 1,3 millions de shillings kényans étant promis par Kenya Canners Limited[5]. Finalement, les organisateurs reviennent sur leur décision et bannissent l'alcool et le tabac des publicités[6].

Boycott et désistementsModifier

Le Maroc boycotte l'événement, comme tous les événements panafricains, l'Organisation de l'unité africaine dont dépend le Conseil supérieur du sport en Afrique (CSSA) reconnaissant la République sahraouie[2]. L'Afrique du Sud est quant à elle toujours exclue des Jeux à cause de sa politique d'apartheid.

La Libye se retire pour des « raisons techniques », tandis que le Niger et le Gabon évoque des raisons financières[7].

Festival culturelModifier

Un festival culturel est organisé pendant les Jeux, avec la présence d'artistes locaux. Des stars internationales telles que Stevie Wonder et Jermaine Jackson sont annoncées[5] ; une boîte sous-traitante du concert prévu en juillet disparaît avec la trésorerie avant les Jeux, entraînant de nombreux désistements[7].

SportsModifier

Quatorze sports sont au programme de ces Jeux africains :

Des épreuves de taekwondo ont eu lieu mais n'ont pas été prises en compte pour les médailles en raison du nombre réduit de participants.

Basket-ballModifier

Il est à noter que l'équipe du Nigeria de basket-ball est disqualifiée et remplacée par la sélection de Côte d'Ivoire, les Nigérians organisateurs du tournoi de qualification ayant omis de communiquer aux Ivoiriens la date et le lieu de ce dit tournoi[2].

FootballModifier

La finale se déroule le mercredi 12 août 1987 à Nairobi. L'Égypte bat le Kenya (1-0) au stade Kasarani[8].

Le tirage au sort des groupes du tournoi de football a lieu le 8 mai 1987. Le Cameroun, le Kenya, Madagascar et la Tunisie forment le groupe A, tandis que le groupe B voit s'affronter la Côte d'Ivoire, l'Égypte, le Malawi et le Sénégal[4].

Hockey sur gazonModifier

Le hockey sur gazon fait sa première apparition aux Jeux africains. Le vainqueur du tournoi, qui se déroule au City Park Hockey Stadium (en), se qualifie pour les Jeux olympiques d'été de 1988 à Séoul[9].

Ce tournoi toutes rondes se conclut sur la victoire du Kenya à la différence de buts devant le Zimbabwe médaillé d'argent et le Nigeria médaillé de bronze. L'Égypte, le Ghana, la Tanzanie et la Zambie complètent le classement dans cet ordre[10].

TennisModifier

Dix-huit nations doivent participer au tournoi de tennis : l'Algérie, le Botswana, le Cameroun, le Congo, l'Égypte, l'Éthiopie, le Ghana, le Lesotho, Madagascar, le Niger, le Nigeria, l'Ouganda, le Sénégal, le Swaziland, la Tanzanie, le Togo, la Tunisie et la Zambie[4]. Le Niger se désiste avant les Jeux[7].

Tableau des médaillesModifier

Le tableau final des médailles est [11],[12]

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   Égypte 47 28 26 101
2   Tunisie 23 16 17 56
3   Nigeria 33 31 39 103
4   Kenya 22 23 22 67
5   Algérie 17 25 24 66
6   Sénégal 7 5 8 20
7   Éthiopie 3 4 3 10
8   Ghana 2 6 1 9
9   Ouganda 2 2 5 9
10   Zimbabwe 3 5 7 15
11   Madagascar 1 5 8 14
12   Cameroun 2 6 1 9
13   Côte d'Ivoire 1 1 4 6
14   Maurice 1 0 4 5
  Zaïre 2 1 0 3
16   Tanzanie 0 2 6 8
17   Congo 0 2 0 2
18   Rwanda 0 1 0 1
19   Zambie 0 0 3 3
20   Seychelles 0 0 2 2
21   Malawi 0 0 1 1
  Tchad 0 0 1 1
  Angola 1 1 1 3
  Mozambique 0 0 1 1
  Burundi 0 0 3 3
Total 167 164 187 518
  • Nation organisatrice

Remarques :

  • en judo, au tennis et en tennis de table pour les doubles, deux médailles de bronze sont attribuées dans chaque catégorie
  • plusieurs médailles d'or ont été décernées dans certaines catégorie de l'haltérophilie, les compétiteurs terminant à égalité de performance et ayant la même masse.

Notes et référencesModifier

  1. « Comités nationaux : Kenya », Revue olympique - Organe officiel du mouvement olympique, no 210,‎ , p. 275 (lire en ligne)
  2. a b c d et e (en) Daniel Bell, Encyclopedia of International Games, McFarland, , 603 p. (ISBN 9780786464142), p. 27
  3. « Associations continentales », Revue olympique - Organe officiel du mouvement olympique, vol. 217-218,‎ , p. 729 (lire en ligne)
  4. a b c et d « Jeux régionaux : IVes Jeux africains - Nairobi, du 1er au 12 août », Revue olympique - Organe officiel du mouvement olympique, vol. 237,‎ , p. 344 (lire en ligne)
  5. a et b « A Nairobi les préparatifs s'accélèrent », Revue olympique - Organe officiel du mouvement olympique, vol. 235-236,‎ , p. 280-281 (lire en ligne)
  6. « Grand retour de l'Afrique », Revue olympique - Organe officiel du mouvement olympique, vol. 240,‎ , p. 540-542 (lire en ligne)
  7. a b et c « OMNISPORTS : les quatrièmes Jeux panafricains Nairobi joue de malchance », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Page football des 4e Jeux africains de Nairobi », L'horizon,‎ , p. 2
  9. « Fédérations Internationales : FIH », Revue olympique - Organe officiel du mouvement olympique, vol. 238,‎ , p. 406 (lire en ligne)
  10. (en) « Men Field Hockey Africa Games 1987 Nairobi (KEN) 02-11.08 - Winner Kenya », sur www.todor66.com (consulté le )
  11. Journal algérien Ech Chaâb du samedi 15 aout 1987 page 9.
  12. Journal algérien Horizons numéro 583 du vendredi 14 aout 1987 page 2.

Liens externesModifier