Jeux équestres mondiaux de 2010

Jeux équestres mondiaux de 2010
Description de l'image Lexington 2010.JPG.
Généralités
Sport Équitation
Organisateur(s) FEI
Édition 6e
Lieu(x) Lexington, Drapeau des États-Unis États-Unis
Date 25 septembre 2010 - 10 octobre 2010
Nations 58
Participants 752 chevaux et 632 compétiteurs
Affluence 507 000
Site(s) Kentucky Horse Park
Site web officiel Lexington 2010

Navigation

Les Jeux équestres mondiaux de 2010 se sont déroulés du au au Kentucky Horse Park de Lexington dans le Kentucky aux États-Unis. Pour la première fois depuis la création des Jeux équestres mondiaux, l'édition se déroule en dehors de l'Europe. Le dressage para-équestre fait également son entrée comme huitième discipline des jeux. Cinquante-huit nations représentées par 632 athlètes et 752 chevaux prennent part à la compétition. Le Royaume-Uni remporte le plus grand nombre de médailles lors de ces Jeux équestres avec dix-neuf médailles dont neuf en or. L'Allemagne gagne, quant à elle, treize médailles dont six en or et les Pays-Bas neuf médailles, dont six en or.

OrganisationModifier

Pour préparer la tenue des jeux équestres mondiaux à Lexington, d’importants travaux ont été réalisés sur les infrastructures du site. Les fonds gouvernementaux dans le projet représentent quelque 107 millions de dollars avec un coût additionnel de 151 millions de dollars correspondants à des projets prévus antérieurement et qui ont été terminés en avance pour les jeux. Le plus gros centre de coût est la construction de l’arena au sein du Kentucky Horse Park, élément indispensable pour la bonne tenue des jeux[1].

CompétitionsModifier

 
Arena couverte au Kentucky Horse Park ayant accueilli les épreuves de dressage para-équestre.

Site des compétitionsModifier

La 6e édition des jeux équestres mondiaux se tient pour la première fois de son histoire en dehors de l'Europe[2]. L’ensemble des compétitions se sont déroulées sur le Kentucky Horse Park. Il s’agit d’un des plus grands parcs équestres aux États-Unis[3].

DisciplinesModifier

Huit disciplines équestres reconnues par la FEI sont représentées lors des jeux équestres mondiaux de 2010 : le saut d’obstacles, le dressage, le complet, l’endurance, la voltige, l’attelage le reining et le dressage para-équestre[4]. Le dressage para-équestre fait son entrée dans les jeux lors de cette 6e édition[5]. Cette ouverture permet à des cavaliers handicapés d’être intégrés avec des cavaliers valides au sein d’une même équipe et de pouvoir participer au plus haut niveau de compétition[6].

CalendrierModifier

 O  Cérémonie d'ouverture     Épreuves    Épreuves et remise de médailles  C  Cérémonie de clôture
25/09
26/09
27/09
28/09
29/09
30/09
01/10
02/10
03/10
04/10
05/10
06/10
07/10
08/10
09/10
10/10
Cérémonies O C
Attelage marathon Maniabilité
CCE Dressage Dressage Cross CSO
Dressage GP GP GP
Spécial
RLM
Dressage para-équestre
Endurance 160 km
Reining équipe équipe indiv. indiv.
CSO chasse équipe équipe indiv. Finale
tournante
Voltige équipe
indiv.
indiv. équipe
indiv.
indiv. équipe

Abréviations :

  • GP : Grand Prix
  • RLM : Reprise Libre en Musique
  • indiv. : individuel

Nations participantesModifier

58 nations représentées par 632 athlètes et 752 chevaux ont pris part à la compétition[2].

Compteur de médailles par nationsModifier

Nation Or Argent Bronze Total
1   Royaume-Uni 9 7 3 19
2   Allemagne 6 4 3 13
3   Pays-Bas 5 3 1 9
4   États-Unis 3 2 4 9
5   Belgique 1 2 1 4
6   Émirats arabes unis 1 1 1 3
7   Australie 1 0 2 3
8   Espagne 1 0 0 1
9   Danemark 0 3 3 6
10   France 0 2 1 3
11   Canada 0 1 2 3
12   Arabie saoudite 0 1 0 1
13   Nouvelle-Zélande 0 0 2 2
14   Autriche 0 0 1 1
  Finlande 0 0 1 1
  Italie 0 0 1 1
  Norvège 0 0 1 1
  Suisse 0 0 1 1
Total 23 23 23 69

RésultatsModifier

AttelageModifier

 
Concurrents durant l'épreuve de maniabilité de l'attelage.

L’attelage se compose de trois épreuves : le dressage, le marathon et la maniabilité.

L’épreuve de dressage ouvre la compétition. Boyd Exell prend la tête du classement avec une pénalité record de 30.08 points. L'américain Chester Weber est second au classement provisoire suivi du néerlandais IJsbrand Chardon[7].

Le marathon s’est déroulé dans le Kentucky Horse Park avec un parcours de 16 km et de huit obstacles à franchir comme des obstacles d’eau ou des obstacles à options. Une attention toute particulière est portée à la sécurité des concurrents et des chevaux, avec notamment la présence d’angles arrondis. L’épreuve s’avère mouvementée avec la découverte du sabotage de la voiture d’IJsbrand Chardon, troisième au classement provisoire, rendant sa participation à l’épreuve impossible. La possibilité de partir en dernier pour effectuer les réparations nécessaires lui est accordée par le jury. Les réparations s’avèrent cependant trop importantes et le concurrent prend le départ avec des freins non réparés. Le parcours se déroule néanmoins très bien, IJsbrand Chardon gagnant l’épreuve. Au terme de cette deuxième épreuve, le classement provisoire se compose de Boyd Excell toujours en tête, suivi de l'américain Tucker Johnson et enfin d’IJsbrand Chardon[8].

Au terme de l’épreuve de maniabilité Boyd Excell devient champion du monde en étant resté en tête sur l’ensemble de la compétition. IJsbrand Chardon prend la médaille d’argent notamment en raison d’un faute sur la maniabilité. Le bronze revient à Tucker Johnson. Au niveau du classement par équipe, la médaille d’or est pour les Pays-Bas. Les États-Unis sont seconds et l’Allemagne troisième[9].

Attelage Individuel - Classement général[10]
Classement Meneur Chevaux Pays Points Dressage Points Marathon Points maniabilité Total Points
  Boyd Exell Capone II/Winston/Rambo 395   Australie 30.08 100.44 3.52 134.04
  Ijsbrand Chardon Whooper/Isovlas Tango/Tomasson D   Pays-Bas 35.97 96.27 3.00 135.24
  Tucker Johnson Anastasia 127/Dexter 154/Spitfire 17   États-Unis 40.19 106.87 3.00 150.06
Attelage par équipe - Classement général[10]
Classement Meneurs Pays Total Points
  Ijsbrand Chardon
Theo Timmerman
Koos de Ronde
  Pays-Bas 279.77
  Chester Weber
Tucker Johnson
James Fairclough
  États-Unis 300.92
  Christoph Sandmann
Georg von Stein
Ludwig Weinmayr
  Allemagne 322.20

Concours complet d'équitationModifier

La discipline est composée de trois épreuves : le dressage, le cross et le saut d’obstacles.

Le premier jour, l’épreuve de dressage voit 38 concurrents s’affronter. Au terme de cette journée, la tête du classement provisoire est tenue par l’allemande Simone Deitermann, suivie d’Ingrid Klimke et de William Fox-Pitt[11].

Le parcours de cross du deuxième jour s’avère technique et massif. Fatigant pour les chevaux car dotés de nombreux faux plats, il est néanmoins réalisable niveau temps puisque quinze couples réalisent le chronomètre, certains même ayant subi un refus. Au terme de cette épreuve le Royaume-Uni s’installe en tête du classement provisoire. Le Canada prend la seconde place[12].

La dernière épreuve, celle de saut d’obstacles, conforte les résultats du cross de la veille. Le Royaume-Uni remporte la médaille d’or, suivi du Canada et de la Nouvelle-Zélande. En individuel, Michaël Jung remporte l’or. L’argent est pour William Fox-Pitt et le bronze pour Andrew Nicholson[12],[13].

CCE Indiviuel - Classement général[14]
Classement Cavalier Cheval Pays Points Dressage Points Cross Points Obstacles Total Points
  Michael Jung La Biosthetique-Sam FBW   Allemagne 33.00 0.00 0.00 33.00
  William Fox-Pitt Cool Mountain   Royaume-Uni 42.00 0.00 0.00 42.00
  Andrew Nicholson Nereo   Nouvelle-Zélande 43.50 0.00 0.00 43.50
CCE par équipes - Classement général[14]
Classement Cavaliers Chevaux Pays Total Points
  William Fox-Pitt
Mary King
Nicola Wilson
Kristina Cook
Cool Mountain
Imperial Cavalier
Opposition Buzz
Miners Frolic
  Royaume-Uni 139.40
  Stephanie Rhodes-Bosch
Selena O'Hanlon
Hawley Bennett-Awad
Kyle Carter
Port Authority
Colombo
Gin & Juice
Madison Park
  Canada 151.50
  Andrew Nicholson
Mark Todd
Caroline Powell
Clarke Johnstone
Nereo
Grass Valley
Mac MacDonald
Orient Express
  Nouvelle-Zélande 154.80

DressageModifier

 
Hayley Beresford (Australie) sur Relampago do Retiro durant les qualifications.

Le dressage par équipe est remporté par les Pays-Bas, et ce malgré l'élimination d’Adelinde Cornelissen arrêtée dès la cinquième figure de la reprise par suite de la présence de salive teintée de sang ; le cheval s’étant mordu la langue. La Grande Bretagne crée la surprise en s’octroyant la médaille d’argent notamment grâce à la performance de Laura Bechtolsheimer qui réalise un excellent score. La médaille de bronze est remportée par l’Allemagne[15].

Le Grand Prix Spécial est remporté sans surprise par le néerlandais Edward Gal et son étalon noir Totilas, mais avec un score un peu inférieur à ceux qu’il a pu réaliser au cours de la saison. Continuant sur ses bonnes performances par équipe, l’anglaise Laura Bechtolsheimer gagne la médaille d’argent, et l’américain Steffen Peters repart avec la médaille de bronze. C’est la première fois qu’un américain remporte une médaille individuelle en dressage aux championnats du monde[16].

La reprise libre en musique est remportée facilement par Edward Gal. La médaille d’argent est octroyée à Laura Bechtolsheimer et la médaille de bronze à Steffen Peters qui remporte ainsi sa deuxième médaille de bronze des jeux[17].

Les épreuves de dressage de cette édition 2010 ont été marqués par le triplé historique d’Edward Gal qui remporte une médaille d’or pour chacune des trois épreuves : équipe, grand prix spécial et reprise libre en musique. L’anglaise Laura Bechtolsheimer remporte, elle, un triplé de médailles d’argent[17].

Reprise Libre en Musique - Classement général[18]
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Edward Gal Moorlands Totilas   Pays-Bas 91.800
  Laura Bechtolsheimer Mistral Hojris   Royaume-Uni 85.350
  Steffen Peters Ravel   États-Unis 84.900
Grand Prix Spécial - Classement général[18]
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Edward Gal Moorlands Totilas   Pays-Bas 85.708
  Laura Bechtolsheimer Mistral Hojris   Royaume-Uni 81.708
  Steffen Peters Ravel   États-Unis 78.542
Dressage par équipe - Classement général[18]
Classement Cavaliers Chevaux Pays Note Totale
  Edward Gal
Imke Schellekens-Bartels
Hans Peter Minderhoud
Adelinde Cornelissen
Moorlands Totilas
Hunter Douglas Sunrise
Exquis Nadine
Jerich Parzival
  Pays-Bas 229.745
  Laura Bechtolsheimer
Carl Hester
Fiona Bigwood
Maria Eilberg
Mistral Hojris
Liebling II
Wie-Atlantico De Ymas
Two Sox
  Royaume-Uni 224.767
  Isabell Werth
Christoph Koschel
Matthias Alexander Rath
Anabel Balkenhol
Warum Nicht FRH
Donperignon
Sterntaler-Unicef
Dablino
  Allemagne 220.595

Dressage para-équestreModifier

Pour cette première compétition de dressage para-équestre, la Grande-Bretagne remporte la médaille d’or par équipes avec un podium entièrement britannique en Grade 1A en individuel et une première et deuxième place en Grade 1B. L’Allemagne est deuxième et le Danemark troisième[5].

Reprise Libre en Musique - Classement général - Catégorie Ia
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Emma Sheardown Purdy's Dream   Royaume-Uni 78.550
  Sophie Christiansen Rivaldo of Berkeley   Royaume-Uni 77.850
  Anne Dunham Teddy   Royaume-Uni 74.800
Reprise Libre en Musique - Classement général - Catégorie Ib
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Lee Pearson Gentleman   Royaume-Uni 82.500
  Stinna Tange Kaastrup Labbenhus Snoevs   Danemark 77.000
  Katja Karjalainen Rosie   Finlande 72.850
Reprise Libre en Musique - Classement général - Catégorie II
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Angelika Trabert Ariva-Avanti   Allemagne 75.900
  Gert Bolmer Triumph   Pays-Bas 75.850
  Jo Pitt Estralita   Royaume-Uni 74.950
Reprise Libre en Musique - Classement général - Catégorie III
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Hannelore Brenner Women of the World   Allemagne 79.200
  Annika Lykke Dalskov Preussen Wind   Danemark 75.400
  Sharon Jarvis Applewood Odorado   Australie 74.700
Reprise Libre en Musique - Classement général - Catégorie IV
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Sophie Wells Pinocchio   Royaume-Uni 78.500
  Michele George FBW Rainman   Belgique 78.050
  Frank Hosmar Tiesto   Pays-Bas 77.250
Grand Prix Spécial - Classement général - Catégorie Ia
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Sophie Christiansen Rivaldo of Berkeley   Royaume-Uni 76.100
  Anne Dunham Teddy   Royaume-Uni 73.200
  Emma Sheardown Purdy's Dream   Royaume-Uni 71.900
Grand Prix Spécial - Classement général - Catégorie Ib
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Lee Pearson Gentleman   Royaume-Uni 76.435
  Ricky Balshaw Academy Award   Royaume-Uni 72.870
  Jens Lasse Dokkan Lacour   Norvège 70.174
Grand Prix Spécial - Classement général - Catégorie II
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Petra van de Sande Toscane   Pays-Bas 69.238
  Britta Näpel Aquilina 3   Allemagne 67.905
  Caroline Cecilie Nielsen Rostorn's Hatim-Tinn   Danemark 67.238
Grand Prix Spécial - Classement général - Catégorie III
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Hannelore Brenner Women of the World   Allemagne 72.400
  Annika Lykke Dalskov Preussen Wind   Danemark 71.067
  Sharon Jarvis Applewood Odorado   Australie 68.867
Grand Prix Spécial - Classement général - Catégorie IV
Classement Cavalier Cheval Pays Note Finale
  Sophie Wells Pinocchio   Royaume-Uni 71.677
  Frank Hosmar Tiesto   Pays-Bas 70.129
  Henrik Weber Sibbesen Rexton Royal   Danemark 69.419
Para Dressage par équipe - Classement général
Classement Cavaliers Chevaux Pays Note Totale
  Sophie Christiansen
Anne Dunham
Lee Pearson
Jo Pitt
Rivaldo of Berkeley
Teddy
Gentlemann
Estralita
  Royaume-Uni 440.376
  Hannelore Brenner
Britta Näpel
Juliane Theuring
Angelika Trabert
Women of the World
Aquilina 3
Empaque IV


Ariva-Avanti

  Allemagne 420.337
  Annika Lykke Dalskov
Stinna Tange Kaastrup
Caroline Cecilie Nielsen
Henrik Weber Sibbesen
Preussen Wind
Labbenhus Snoevs
Rostorn's Hatim-Tinn
Rexton Royal
  Danemark 418.389

EnduranceModifier

L’épreuve de 160 km s’est déroulée sur un parcours verdoyant traversant les plus grands haras du Kentucky[19]. Le terrain s’avère très sec avec de nombreux faux-plats ce qui est très fatigant pour les chevaux. Néanmoins le parcours étant essentiellement sur herbe, un rythme très soutenu a pu être réalisé par les concurrents sur l’ensemble de la course[20]. Débutée au petit matin, elle se déroule sur plus de sept heures, entrecoupée des contrôles vétérinaires réglementaires. La course est remportée par l’espagnole Maria Mercedes Alvarez Ponton, devant le Cheikh Mohammad Ben Rached Al-Maktoum et le prince héritier Hamdan Mohammad. Dans le classement par équipe, la médaille d’or est remportée par les Émirats arabes unis, devant l’argent de l’équipe de France qui bénéficie de la très bonne 4e place de Jean-Philippe Frances, et l’Allemagne qui remporte la médaille de bronze[19].

Endurance individuel - Classement général[21]
Classement Cavalier Cheval Pays Temps Vitesse moyenne
  Maria Mercedes Alvarez Ponton Nobby   Espagne 7 h 35 min 44 s 21,07 km/h
  Mohammad Ben Rached Al Maktoum Ciel Oriental   Émirats arabes unis 7 h 36 min 39 s 21,02 km/h
  Ramdan Mohammad Al Maktoum SAS Alexis   Émirats arabes unis 7 h 36 min 56 s 21,01 km/h
Endurance par équipe - Classement général[21]
Classement Cavaliers Chevaux Pays Temps Total
  Ramdan Mohammad Al Maktoum
Majid Mohd Al Maktoum
Rashid Dalmook Al Maktoum
SAS Alexis
Kangoo D'Aurabelle
Rukban Dikruhu Mmn
  Émirats arabes unis 23 h 53 min 36 s
  Sarah Chakil
Virginie Atger
Cécile Miletto Mosti
Sakalia
Azim du Florival
Easy Fontnoire
  France 24 h 49 min 46 s
  Gabriela Dr. Forster
Sabrina Arnold
Belinda Hitzler
Priceless Gold
Beau ox
Shagar
  Allemagne 25 h 34 min 16 s

ReiningModifier

La compétition se déroule en deux manches. À la fin de la première journée, l’Italie est en tête notamment grâce à la bonne prestation de S. Massignan, suivi des États-Unis. En individuel, c’est le canadien Duane Latimer qui mène la compétition à l’issue de la première journée. Les américains remontent dans le classement dans la seconde partie de la compétition : les États-Unis remportent la médaille d’or par équipe et les deux premières marches du podium individuel sont pour Tom McCutcheon et Craig Schmersal[22],[23].

Reining Individuel - Classement général[24]
Classement Cavalier Cheval Pays Total Points
  Tom McCutcheon Gunners Special Nite   États-Unis 228.00
  Craig Schmersal Mister Montana Nic   États-Unis 223.00
  Duane Latimer Dun Playin Tag   Canada 222.50
Reining par équipes - Classement général[24]
Classement Cavaliers Chevaux Pays Total Points
  Shawn Flarida
Tom McCutcheon
Craig Schmersal
Tim McQuay
RC Fancy Step
Gunners Special Nite
Mister Montana Nic
Hollywoodstinseltown
  États-Unis 674,5 pts
  Bernard Fonck
Ann Poels
Cira Baeck
Jan Boogaerts
BA Reckless Chick
Whizdom Shines
Peek A Boom
Gumpy Grumpy BB
  Belgique 659
  Stefano Massignan
Dario Carmignani
Nicola Brunelli
Marco Ricotta
Yellow Jersey
Red Chic Peppy
Spat a Blue
Smart And Shiney
  Italie 655,5

Saut d'obstaclesModifier

 
L'équipe de France sur la deuxième marche du podium.

Le saut d’obstacles se compose de plusieurs épreuves qualificatives pour le classement individuel et par équipe.

La première épreuve de la compétition est une épreuve de vitesse, appelée « chasse ». L’ensemble des fautes est traduit en temps. Au départ, 121 partants, et seulement six équipes. Le parcours est jugé technique mais sans hauteur, ce qui ne permet que quinze sans faute sur l’ensemble des concurrents. En fin de journée, les États-Unis prennent la tête de l’épreuve, suivis par l’Allemagne et par la France[25].

Lors du deuxième jour, la France recule dans le classement passant à la 5e place provisoire, dépassée par le Brésil et le Canada[26].

La manche finale par équipe regroupe les dix meilleures équipes encore en compétition[26]. Le classement final par équipe est constitué de l’Allemagne qui remporte l’or, la France l’argent et la Belgique le bronze[27]. Aucun des cavaliers allemands de l’équipe n’avaient auparavant obtenu le titre mondial, que ce soit en individuel[26].

La finale tournante regroupe les 4 meilleurs cavaliers et chevaux de la compétition. Chaque cavalier monte tour à tour les quatre chevaux sur un parcours[28]. En cas d'égalité du nombre de point un barrage avec chronomètre est organisé pour déterminer le vainqueur. Cette finale a vu s’affronter Eric Lamaze, Rodrigo Pessoa, Abdullah Al Sharbatly et Philippe Lejeune. Le cavalier belge Philippe Lejeune gagne la compétition en effectuant les quatre parcours sans faute. La médaille d’argent est remportée par le saoudien Abdullah Al Sharbatly qui totalise huit points avec son propre cheval. Eric Lamaze remporte le bronze avec un total de neuf points. Et enfin Rodrigo Pessoa reste au pied du podium en totalisant douze points[28].

Saut d'obstacles Individuel - Résultats Finale Tournante[29]
Classement Cavalier Pays cheval 1 cheval 2 cheval 3 cheval 4 Total points
  Philippe Lejeune   Belgique Vigo d'Arsouilles HH Rebozo Seldana di Campalto Hickstead 0
  Abdullah Al Sharbatly   Arabie saoudite Seldana di Campalto Hickstead Vigo d'Arsouilles HH Rebozo 8
  Eric Lamaze   Canada Hickstead Vigo d'Arsouilles HH Rebozo Seldana di Campalto 9
4e Rodrigo Pessoa   Brésil HH Rebozo Seldana di Campalto Hickstead Vigo d'Arsouilles 12
Saut d'obstacles par équipes - Classement général[29]
Classement Cavaliers Chevaux Pays Total Points
  Janne Friederike Meyer
Carsten-Otto Nagel
Meredith Michaels-Beerbaum
Marcus Ehning
Cellagon Lambrasco
Corradina 2
Checkmate 4
Plot Blue
  Allemagne 17,80
  Pénélope Leprevost
Patrice Delaveau
Olivier Guillon
Kevin Staut
Mylord Carthago*HN
Katchina Mail
Lord de Theizé
Silvana de Hus
  France 24,32
  Dirk Demeersman
Judy-Ann Melchior
Philippe Lejeune
Jos Lansink
Bufero vh Panishof
Cha Cha Z
Vigo d'Arsouilles
Valentina vt Heike
  Belgique 24,70

VoltigeModifier

Chez les hommes, la médaille d’or est remportée par le suisse Patrick Looser, suivi de l’allemand Kai Vorberg et du français Nicolas Andéani . La compétition s’est avérée très serrée puisque seulement 0.046 points séparent la médaille d’or de la médaille de bronze[30] Pour les femmes, c’est la britannique Joanne Eccles qui remporte la médaille d’or. La médaille d’argent revient à l’allemande Antje Hill[31].

Voltige individuel Hommes- Classement général[32]
Classement Voltigeur Longeur Cheval Pays Note Finale
  Patric Looser Alexandra Knauf Record RS von der Wintermühle   Suisse 8.498
  Kai Vorberg Kirsten Graf Sir Bernhard RS von der Wintermühle   Allemagne 8.463
  Nicolas Andréani Marina Joosten Dupon Idefix de Braize   France 8.452
Voltige individuel Femmes- Classement général[32]
Classement Voltigeuse Longeur Cheval Pays Note Finale
  Joanne Eccles John Eccles W H Bentley   Royaume-Uni 8.413
  Antje Hill Irina Lenkeit Airbus   Allemagne 8.322
  Simone Wiegele Jessica Schmitz Arkansas   Allemagne 8.281
Voltige par équipes- Classement général[32]
Classement Longeur Cheval Pays Note Finale
  Carolyn Bland Palatine   États-Unis 8.029
  Alexander Hartl Adlon   Allemagne 8.010
  Klaus Haidacher Elliot 8   Autriche 7.990

ImpactModifier

La tenue de jeux équestres à Lexington a renforcé la position de la ville dans son souhait d’être la « capitale mondiale du cheval »[33]. Selon une étude demandée par le Kentucky State Tourism, Arts, & Heritage Cabinet, le bilan des jeux montre un impact économique de près de 202 millions de dollars sur l’ensemble de la région[34],[33]. Celui-ci se compose d’éléments directs comme la vente des tickets ou des différents produits vendus sur le site mais également d’éléments plus indirects comme le remplissage des hôtels et la consommation dans les magasins de la région[34].

Notes et référencesModifier

  1. Henderson 2013, p. 5-6
  2. a et b (en) « FEI World Equestrian Games- 2010 Lexington, KY (USA) », sur FEI (consulté le 29 avril 2015)
  3. Henderson 2013, p. 7
  4. « Jeux équestres mondiaux Lexington : c'est parti ! », Cheval Savoir, no 13,‎ (lire en ligne)
  5. a et b « Lexington Dressage Para-équestre : l'or à la Grande Bretagne », Cheval Savoir, no 14,‎ (lire en ligne)
  6. « Lexington : le bilan », Cheval Savoir, no 14,‎ (lire en ligne)
  7. Daniel Koroloff, « Quand Boyd excelle ! », Grand Prix magazine, no 21,‎ , p. 72-73
  8. « Lexington Attelage : un marathon mouvementé... », Cheval Savoir, no 14,‎ (lire en ligne)
  9. « Lexington Attelage : les résultats ! », Cheval Savoir, no 14,‎ (lire en ligne)
  10. a et b (en) « FEI World Driving Championship » [PDF], sur FEI (consulté le 5 septembre 2015)
  11. « Lexington Concours Complet : nouvelles du dressage », Cheval Savoir, no 13,‎ (lire en ligne)
  12. a et b Pauline Chevalier, « Perfection anglaise, malchance française », Grand Prix magazine, no 21,‎ , p. 54-56
  13. « Lexington Complet : l'or à la Grande Bretagne, la France huitième... », Cheval Savoir, no 13,‎ (lire en ligne)
  14. a et b (en) « FEI World Eventing Championship » [PDF], sur FEI (consulté le 5 septembre 2015)
  15. « Lexington : En dressage : l'or aux Pays-Bas, Adelinde Cornelissen éliminée... », Cheval Savoir, no 13,‎ (lire en ligne)
  16. « Lexington : Gal et Totilas médaille d'or individuelle », Cheval Savoir, no 13,‎ (lire en ligne)
  17. a et b « Lexington : Dans la Kür, l'or pour Totilas », Cheval Savoir, no 13,‎ (lire en ligne)
  18. a b et c (en) « FEI World Dressage Championship » [PDF], sur FEI (consulté le 5 septembre 2015)
  19. a et b « Lexington : La France médaille d'argent en endurance », Cheval Savoir, no 13,‎ (lire en ligne)
  20. Daniel Koroloff, « Ces bleues-là valent de ‘or ! », Grand Prix magazine, no 21,‎ , p. 66-67
  21. a et b (en) « FEI World Endurance Championship » [PDF], sur FEI (consulté le 5 septembre 2015)
  22. « Lexington : les USA médaille d'or en Reining », Cheval Savoir, no 13,‎ (lire en ligne)
  23. Margaux de Grossouvre, « La France à la traîne », Grand Prix magazine, no 21,‎ , p. 74-75
  24. a et b (en) « FEI World Reining Championship » [PDF], sur FEI (consulté le 5 septembre 2015)
  25. « Lexington CSO : la France 3e après la première épreuve », Cheval Savoir, no 13,‎ (lire en ligne)
  26. a b et c Daniel Koroloff, « L’Allemagne et la France enfin ! », Grand Prix magazine, no 21,‎ , p. 46-48
  27. « Lexington CSO : la France vice-championne du Monde ! », Cheval Savoir, no 14,‎ (lire en ligne)
  28. a et b « Lexington CSO : la finale "tournante". », Cheval Savoir, no 14,‎ (lire en ligne)
  29. a et b (en) « FEI World Jumping Championship » [PDF], sur FEI (consulté le 5 septembre 2015)
  30. Daniel Koroloff, « Quand l’élève dépasse le maître », Grand Prix magazine, no 21,‎ , p. 70-71
  31. « Lexington Voltige : un podium pour la France ! », Cheval Savoir, no 14,‎ (lire en ligne)
  32. a b et c (en) « FEI World Vaulting Championship » [PDF], sur FEI (consulté le 5 septembre 2015)
  33. a et b (en) Phil McManus, Glenn Albrecht et Raewyn Graham, The Global Horseracing Industry : Social, Economic, Environmental, and Ethical Perspectives, Routledge, , 242 p. (ISBN 978-0-415-67731-8, lire en ligne)
  34. a et b Henderson 2013, p. 6

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Pamela Henderson, Analyzing the Impacts of the 2010 World Equestrian Games on the Kentucky Horse Park, University of Kentucky - Martin School of Public Policy and Administration, (lire en ligne [PDF])