Jetsün Dragpa Gyaltsen

Cinquième Sakya trizin (patriarche de la tradition Sakya)
Jetsün Dragpa Gyaltsen
Drakpa Gyaltsen.jpg
Fonction
Sakya Trizin
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
གྲགས་པ་རྒྱལ་མཚནVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Père
Mère
Ma Chik Ö Drön (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Sonam Tsemo
Palchen Opo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Bouddhisme tibétain, bouddhiste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Ordre religieux
Maîtres
Sachen Kunga Nyingpo, Nyak Wanggyal (d), Tsultrim Drak (d), Lotsawa Dar Ma Yönten (d), Nyak Tön Wanggyal (d), Nyen Tsuk Tor Gyalpo (d), Pal Chok Dangpö Dorjé (d), Kha'ubpa Dorjé Düjom (d), Sonam Tsemo, Shyang Tsultrim Drak (d), Changsem Dawa Gyaltsen (d), Sumpa Lotsa Ba Dar Ma Yönten (d), Gyalwédé (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Dragpa Gyaltsen ou Jetsün Dragpa Gyaltsen (1147-1216), (tibétain : རྗེ་བཙུན་གྲགས་པ་རྒྱལ་མཚན, Wylie : rje btsun grags pa rgyal mtshan, THL : jetsün drakpa gyaltsen), 3e fils de Sachen Kunga Nyingpo, fut le 5e Sakya Trizin (1182-1216), chef de l'école Sakyapa du bouddhisme tibétain, et le maître de son neveu et successeur Sakya Pandita. C’est l’un des cinq grands maîtres de Sakya.

BiographieModifier

Sa mère était Jomo Machig Od-dron. Bien qu’il ait prononcé des vœux de célibat, il resta laïc.

Il aurait commencé à enseigner à 11 ans ; on lui attribue le commentaire de l’enseignement de son père résumé dans le chant des quatre attachements :

  • Si on est attaché à cette vie, on n’est pas un pratiquant du Dharma
  • Si on est attaché au samsara, on n’a pas atteint la renonciation
  • Si on est attaché à son propre objectif, on n’a pas atteint la bodhicitta
  • Si un attachement naît, on n’obtient pas la vision.

Il instruit Sakya Pandita qu'il doit recevoir une invitation à aller à une nation distante, et devrait l'accepter, car il serait d'un grand bénéfice pour le dharma du Bouddha et pour de nombreux gens[1].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Jetsun Dragpa Gyaltsen had instructed Sakya Pandita that if he were to receive an invitation to go to a distant nation, he should accept it as it would be of great benefit to the Buddha dharma and many people »

BibliographieModifier

  • Chogye Trichen Rinpoche Parting from the Four Attachments: Jetsun Drakpa Gyaltsen's Song of Experience on Mind Training and the View, Snow Lion Publications () (ISBN 1559391936) (ISBN 978-1559391931)
  • (en) T.N. Shelkar Lingpa, « A Brief Survey of the Relationship between Drogon Chogyal Phagpa and Emperor Sechen Kublai Khan », The Tibet Journal, ibrary of Tibetan Works and Archives, vol. 15, no 1,‎ , p. 67-76 (lire en ligne)

Liens externesModifier