Jesús Carrasco Jaramillo

écrivain espagnol

Jesús Carrasco Jaramillo, né en 1972 à Olivence, province de Badajoz, est un écrivain espagnol. Il est l'auteur du roman Intempérie, publié en 2013 et traduit en 20 langues.

Jesús Carrasco Jaramillo
Naissance
Olivence, province de Badajoz, Espagne
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture castillan
Genres
roman néo-ruralisme

Œuvres principales

  • Intempérie (2013)
  • La Terre que nous foulons (2016)

Biographie modifier

Jesús Carrasco est né à Olivence en 1972, mais sa famille s'installe bientôt - il avait quatre ans - à Torrijos, province de Tolède, où son père est instituteur[1].

Après des études d'éducation physique, il n'enseigne que très peu de temps cette discipline[2].

Depuis 2005, il réside à Séville, travaillant tout d'abord comme rédacteur publicitaire avant de se consacrer entièrement à la création littéraire.

Bien qu'il écrivait déjà depuis plus de vingt ans, son premier roman à être publié est Intempérie (Intemperie), qui remporte un franc succès à la Foire du livre de Francfort en 2012, où sont vendus les droits de publication pour le Royaume-Uni, la France, l'Italie, l'Allemagne, les États-Unis, les Pays-Bas, la Norvège, Israël et le Brésil, avant même qu'il soit édité en Espagne[2]. La maison d'édition Seix Barral en acquiert les droits de publication pour les pays de langue espagnole.

Parmi les nombreuses distinctions que reçoit le roman, il se voit décerner par le jury du Prix des libraires de Madrid le prix du meilleur livre de l’année 2013[3] pour l’habileté de l’auteur à « faire pénétrer le lecteur, avec un style sans concessions, dans un univers rural – le vrai protagoniste de l’histoire – d’une dureté impitoyable et d’une violence ancestrale, où les personnages évoluent en un temps et en un espace indéfinis, tourmentés par la sécheresse et la misère, mais où prévalent les valeurs universelles que sont l’amitié, la solidarité et la compassion »[3].

Le courant ruraliste, très populaire dans l’Espagne franquiste (avec Miguel Delibes, Camilo José Cela ou Juan Benet) et pendant la transition démocratique (Julio Llamazares, Luis Mateo Díez), mais en perte de vitesse depuis les années 1980, connaît un regain de faveur au début du XXIe siècle. Intempérie s’inscrit dans le sillage du mouvement néo-ruraliste, représenté également par d’autres auteurs comme Iván Repila, Óscar Esquivias, Jenn Díaz ou Lara Moreno[4].

En , Jesús Carrasco Jaramillo publie son deuxième roman, La tierra que pisamos (prix de littérature de l'Union européenne), traduit en français sous le titre La Terre que nous foulons, qui apparaît comme « un chant d’indignation contre l’oppression et la guerre »[5], la violence, la barbarie et les horreurs de la colonisation.

Œuvre modifier

Romans modifier

 
La plaine âpre et impitoyable où aurait pu se dérouler le roman; photo prise dans les environs de Villalar de los Comuneros (province de Valladolid)
  • La tierra que pisamos (2016)
    Publié en français sous le titre La Terre que nous foulons, traduit par Marie Vila Casas, Éditions Robert Laffont, coll. « Pavillons », 2017 ; réédition, Paris, 10/18, no 5314, 2018 (ISBN 978-2-264-06988-7)

Notes et références modifier

  1. (es) « Jesús Carrasco Biblioteca Pública Municipal. Ayuntamiento de Torrijos » (consulté le )
  2. a et b (es) « Jesús Carrasco: «"Intemperie" es un "western" ibérico» », sur abc.es, (consulté le )
  3. a et b (es) « 'Intemperie', de Jesús Carrasco, Libro del Año para los libreros de Madrid », El País,‎ (lire en ligne)
  4. (es) Álvaro Colomer, « La literatura vuelve al campo », La Vanguardia,‎ (lire en ligne)
  5. Ariane Singer, « L’inquiétante dystopie de Jesús Carrasco », Le Monde Livres,‎ (lire en ligne)

Voir aussi modifier

Liens externes modifier