Jeralean Talley

supercentenaria des États-Unis

Jeralean Talley, née Kurtz, née le à Montrose (Géorgie) et morte le (à 116 ans), est une supercentenaire américaine devenue, à la mort de Gertrude Weaver le [1], la doyenne de l'humanité à l'âge de 115 ans[2]. Susannah Mushatt Jones lui succède.

Jeralean Talley
Biographie
Naissance
Décès
(à 116 ans)
InksterVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jeralean Kurtz
Nationalité
Conjoint
Alfred Talley (1893-1988)

BiographieModifier

Née le à Montrose, en Géorgie, elle fait partie d'une fratrie de onze frères et sœurs. Elle passe sa jeunesse dans une ferme à cueillir du coton, des cacahuètes, ainsi que des patates douces. Elle déménage à Inkster, dans le Michigan, en 1935, où elle vit jusqu'à sa mort. Elle y épouse un an après son arrivée Alfred Talley (né le ) et donne naissance à une fille, Thelma, en 1937. Elle est mariée durant 52 ans, jusqu'à la mort de son mari le . Elle a 3 petits-enfants, 10 arrière-petits-enfants et 4 arrière-arrière-petits-enfants.

Santé et style de vieModifier

Elle est restée active durant sa retraite, en cousant des robes et en jouant aux machines à sous dans les casinos. Elle a aussi joué au bowling jusqu'à ses 104 ans (à partir de là, ses jambes sont devenues trop faibles), ce qui ne l'a pas empêchée d'attraper sept poissons au cours d'une partie de pêche alors qu'elle était âgée de 114 ans.

Elle est de confession baptiste : elle est appelée « Mère Talley » par ses condisciples, et la rue où se situe son église a été renommée en son honneur pour son 114e anniversaire, en 2013. À cette occasion, le président des États-Unis Barack Obama lui a personnellement écrit pour la féliciter, précisant qu'elle « faisait partie d'une génération extraordinaire ».

Elle vivait selon l'éthique de réciprocité (« Traite les autres comme tu souhaites être traité. »), qu'elle utilisait pour conseiller son entourage, à qui elle recommandait de faire usage de leur sens commun.

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier