Ouvrir le menu principal

Jennifer Love Hewitt

chanteuse et actrice américaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hewitt et Love.
Jennifer Love Hewitt
Description de cette image, également commentée ci-après
Jennifer Love Hewitt lors de l'avant-première du film 27 robes en janvier 2008.
Naissance (40 ans)
Waco, Texas, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Productrice
Scénariste
Réalisatrice
Chanteuse
Films notables Sister Act, acte 2
Souviens-toi... l'été dernier
Souviens-toi... l'été dernier 2
Beautés empoisonnées
Le Smoking
Séries notables La Vie à cinq
Sarah
Ghost Whisperer
The Client List
Esprits criminels
9-1-1

Jennifer Love Hewitt [ˈdʒɛnɪfɚ lʌv ˈhjuːˌɪt][1] est une actrice, productrice, scénariste et chanteuse américaine, née le à Waco (Texas).

Active dès son plus jeune âge, elle commence sa carrière en apparaissant dans diverses publicités et dans la série Kids Incorporated de Disney Channel. Elle accède à la renommée grâce à son rôle de Sarah Reeves, dans la série télévisée familiale, La Vie à cinq (1995-1999). Le succès de la série lui ouvre les portes du cinéma et elle joue, notamment, dans les films d'horreurs populaires Souviens-toi... l'été dernier et Souviens-toi... l'été dernier 2.

De 2005 à 2010, Hewitt connaît le succès en étant la vedette de la série dramatique et fantastique Ghost Whisperer, son interprétation de Melinda Gordon lui permet de remporter deux Saturn Awards, en 2007 et 2008.

En 2011, elle joue dans le téléfilm, plébiscité par la critique, La Double Vie de Samantha, qui lui vaut une citation pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm. Elle jouera ensuite, de 2012 à 2013, dans la série The Client List, adaptée de ce long métrage. De 2014 à 2015, elle incarne l'agent spécial Kate Callahan, dans la série policière à succès, Esprits criminels.

Après une pause pour se consacrer à sa famille, elle fait son retour en 2018, avec la série dramatique et médicale 9-1-1 de Ryan Murphy.

En plus de son travail d'actrice, Jennifer Love Hewitt agit en tant que productrice de certains de ses projets cinématographiques et télévisuels.

En tant que chanteuse, elle a été signé par Atlantic Records et Jive Records. Elle est surtout connue pour évoluer dans un registre pop. Elle a sorti quatre albums studios dont Love Songs (1992), Let's Go Bang (1995), Jennifer Love Hewitt (1996) et BareNaked (2002).

Sommaire

BiographieModifier

Enfance et formationModifier

Née à Waco dans l'État du Texas[2], Jennifer Love Hewitt est la fille de Patricia Mae (née Shipp) (1945-2012) et de Herbert Daniel Hewitt (1942-)[3].

Elle a ensuite grandi à Nolanville, une ville du Texas, ainsi qu'en Arkansas[4]. Elle a un frère aîné, Todd Daniel Hewitt (né le [5]), qui lui a « donné » le prénom Jennifer car lorsqu'elle est née, il était amoureux d'une fille qui s'appelait Jennifer[4]. Sa mère lui a aussi donné le deuxième prénom « Love » en hommage à sa meilleure amie, prénommée Love[6]. Ses parents ont divorcé lorsqu'elle était très jeune et sa mère Patricia l'a élevée seule avec son frère[7].

À l'âge de trois ans, elle monte sur scène pour la première fois en chantant The Greatest Love of All lors d'un spectacle[8], et à cinq ans elle suit des cours de claquettes, danse, théâtre et chant[9]. Quatre ans plus tard, à l'âge de neuf ans, elle intègre la troupe, le Texas Show Team, faisant des tournées à travers le monde[10].

À l'âge de dix ans, Jennifer s'installe à Los Angeles avec sa mère et son frère, afin de devenir actrice et chanteuse[7]. Elle y fréquente le lycée Lincoln High School où elle rencontre notamment Jonathan Neville, qui recommande à la production de la série La Vie à cinq d'engager Jennifer[11].

CarrièreModifier

Débuts précoces et révélationModifier

Souhaitant devenir actrice, elle court les castings et joue dans plusieurs publicités, y compris pour les jouets Mattel[12]. Elle décroche un poste de présentatrice sur Disney Channel dans l'émission pour enfants Kids Incorporated qui la fait connaître du public en 1989[4],[13], puis obtient son premier rôle à quatorze ans dans Sister Act, acte 2 en 1993[4].

Entre-temps, elle est à l'affiche de l'éphémère sitcom comique et familiale du réseau Fox Broadcasting Company, inédite en France, Shaky Ground aux côtés de Matt Frewer, Robin Riker et Bradley Pierce[14].

En 1992, elle se lance également dans la chanson, en sortant un album intitulé Love Songs[4]. Un essai qu'elle confirme plus tard en participant à la bande originale du film Souviens-toi... l'été dernier 2[4], puis d'autres albums jusqu'en 2002 dont BareNaked[4].

En 1994, toujours en collaboration avec 20th Century Fox Television, elle participe à la série dramatique The Byrds of Paradise avec notamment Timothy Busfield et Seth Green.

En 1995, à l'âge de seize ans, elle joue dans la série télévisée La Vie à cinq[15]. Cette série familiale révèle l'actrice et décroche de nombreux prix et citations[16],[17], dont le Golden Globe de la meilleure série télévisée dramatique.

En 1996, au cinéma, elle reste dans le registre familial et joue un second rôle aux côtés de Jamie Lee Curtis dans Kid... napping !, une comédie d'Harry Winer. Le film sort en salles le 27 novembre 1996 aux États-Unis et est commercialisé en vidéofilm pour le public français[18].

Entre 1997 et 1998, elle partage son temps entre sitcoms et studios de cinéma puisqu'elle tourne les deux films Souviens-toi... l'été dernier 1 et 2. Ses deux slasher movie sont des succès au box office[19],[20] et l'interprétation de l'actrice est saluée, elle remporte deux Blockbuster Entertainment Awards.

 
Jennifer Love Hewitt en septembre 2002.

Parallèlement, elle porte aussi d'autre projets : La comédie indépendante Trojan War de George Huang aux côtés de Will Friedle et Marley Shelton. Elle est à l'affiche de la comédie romantique, plus exposée, Big Party de Harry Elfont et Deborah Kaplan. Elle y occupe le premier rôle féminin entourée des acteurs Seth Green, Charlie Korsmo, Peter Facinelli et Ethan Embry. Le film décroche la quatrième place du box-office à sa sortie[21], divise la critique[22] mais lui vaut cependant deux citations : l'une pour les populaires MTV Movie & TV Awards dans la catégorie meilleure performance féminine et une nouvelle reconnaissance des Young Artist Awards[23].

En 1998, elle fait partie du quatuor vedette de Telling You, une petite comédie dramatique qu'elle mène aux côtés de Peter Facinelli, Matthew Lillard et Dash Mihok.

En 1999, avec la fin de la série La Vie à cinq, elle reprend son rôle dans le spin-off de la série, intitulé Sarah, dont elle est également la coproductrice[24]. Mais la série dérivée est arrêtée prématurément, faute d’audiences. Dans le même temps, elle est la vedette de la comédie The Suburbans, un échec critique[25].

Passage à la production et succèsModifier

Elle commence la décennie 2000, en étant la coproductrice et l'héroïne d'un téléfilm biographique qui raconte la vie de l'actrice Audrey Hepburn, de sa prime d'enfance en Belgique à son triomphe sur le tournage de Diamants sur canapé, Audrey Hepburn, une vie.

En 2001, elle fait son retour sur grand écran dans le film Beautés empoisonnées[26] (Heartbreakers) aux côtés de Sigourney Weaver, Gene Hackman et Ray Liotta, le film est un succès et décroche la première place du box-office à sa sortie[27], puis, elle signe un retour dans les bacs des disquaires en 2002 avec son quatrième album BareNaked[28].

En 2001, elle apparaît aux côtés d'Enrique Iglesias dans le clip de sa chanson Hero[29].

En 2002, elle chante I'm Gonna Love You dans le film d'animation Disney Le Bossu de Notre-Dame 2 : Le Secret de Quasimodo puis en 2004, deux chansons dans le film Si seulement..., Love Will Show You Everything et Take My Heart Back.

En 2002, au cinéma, elle joue dans la comédie d’action Le Smoking avec Jackie Chan, qui reçoit des critiques négatives mais rencontre le succès au box-office[30].

Entre 2004 et 2006, elle joue dans Garfield et Garfield 2 avec Breckin Meyer. Elle continue dans une comédie dramatique qu'elle a elle-même produite, If Only, aux côtés de Paul Nicholls (en).

 
Jennifer Love Hewitt et Jamie Kennedy à la 61e cérémonie des Primetime Emmy Awards, en 2009.

En 2005, elle produit et joue dans la romance Katya : Victime de la mode. Mais cette année-là, elle est surtout l'héroïne et la coproductrice de la série télévisée Ghost Whisperer[31], diffusée sur CBS aux États-Unis. Le show met en scène Mélinda Gordon, une jeune mariée qui a hérité de sa grand-mère le don de communiquer avec les esprits des morts. Elle utilise cette faculté pour faire passer les messages des morts à leurs proches pour ainsi les faire passer « de l'autre côté ».

Cette série connaît un succès auprès du public et de la critique[32]. L'actrice renoue avec les hauteurs et remporte notamment deux Saturn Award de la meilleure actrice de télévision.

La série est finalement annulée en par la chaîne au bout de cinq saisons[33]. Elle aurait gagné 6,5 millions de dollars américains sur la période 2009-2010[34].

Confirmation à la télévisionModifier

 
Jennifer Love Hewitt, en avril 2011.

En 2010, elle est l'héroïne du drame Butterfly Café, aux côtés de son compagnon de l'époque Jamie Kennedy[35].

En juillet de la même année, Jennifer revient à la télévision dans le téléfilm La Double Vie de Samantha (The Client List) produit par la chaîne Lifetime[36]. Elle y interprète une mère de famille contrainte de fréquenter le monde de la prostitution afin de subvenir aux besoins de ses deux enfants et de son mari, ce dernier ne pouvant plus travailler à cause d'une blessure au genou. Le téléfilm est plébiscité par la critique et l'interprétation d'Hewitt lui permet d'obtenir une citation pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm[37].

Le 28 septembre 2010, elle apparaît dans le troisième épisode de la douzième saison de la série télévisée New York, unité spéciale diffusé sur NBC. En parallèle, Jennifer publie un livre sur l'amour, où elle parle de son expérience dans le domaine de la séduction, The Day I Shot Cupid, qui connaît un succès aux États-Unis[38].

En juin 2011, Jennifer fait une apparition dans son propre rôle dans la série Love Bites de NBC. Elle participe ensuite à trois épisodes de Hot in Cleveland diffusé sur TV Land.

En 2012, elle porte la comédie romantique, passée inaperçue, Jewtopia avec Ivan Sergei.

À la suite des succès du téléfilm La Double Vie de Samantha, une série télévisée est lancée en 2012. Dans The Client List, elle continue à incarner une mère de famille qui doit travailler dans un spa pour payer ses dettes. Mais en , la série est annulée au bout de deux saisons et 25 épisodes.

En juillet 2014, la chaîne CBS annonce que Jennifer Love Hewitt rejoint la distribution principale de la série télévisée Esprits criminels dans le rôle de Kate Callahan, un agent secret chevronné, introduit dès le premier épisode de la dixième saison[39]. Au cours de la production de cette même saison, l'actrice est tombée enceinte et quitte la distribution de la série à la fin de la saison, avec la possibilité d'apparaître à nouveau[40].

 
Jennifer Love Hewitt en mai 2018.

Après une pause significative dans sa carrière, l'actrice ayant souhaité prendre le temps de s'occuper de ses enfants et suite au départ de Connie Britton, elle fait son retour en rejoignant la distribution de la deuxième saison de la série dramatique et médicale, créée par Ryan Murphy, 9-1-1, aux côtés d'Angela Bassett et Peter Krause. Elle tient le rôle de Maddie, l'une des opératrices téléphoniques des urgences, sœur de l'un des protagonistes principaux, diffusée depuis le sur la Fox[41],[42].

Vie privéeModifier

Jennifer Love Hewitt a fréquenté l'acteur et producteur Fred Savage en 1993, l'acteur et musicien Joseph Lawrence de décembre 1995 à juillet 1996[43], l'acteur Will Friedle de 1996 à 1997[44], l'animateur de télévision Carson Daly de 1997 à 1999[45], l'auteur-compositeur-interprète Rich Cronin d'octobre 1999 à mars 2001[46], l'acteur Patrick Wilson d'avril 2001 à juillet 2002[47], le musicien John Mayer en 2002[48], l'acteur Antonio Sabàto, Jr. d'octobre à décembre 2003[49] et le producteur de musique Scott Austin de juin 2004 à mars 2005[50].

En novembre 2005, elle devient la compagne de l'acteur écossais Ross McCall - rencontré sur le tournage de Ghost Whisperer[51]. Ils se sont fiancés en novembre 2007, lors d'un séjour à Hawaï[52]. Cependant, ils ont rompu leurs fiançailles en décembre 2008[53]. Elle a, par la suite, été en couple avec son partenaire dans Ghost Whisperer, Jamie Kennedy, de janvier 2009 à mars 2010[54]. Elle a également fréquenté l'acteur Alex Beh de juillet 2010 à mai 2011[55], et l'acteur Jarod Einsohn d'août 2011 à mars 2012[56].

Depuis mars 2012, elle est la compagne de l'acteur Brian Hallisay, rencontré sur le tournage de The Client List[57]. Après s'être fiancés en mai 2013[58], ils se sont secrètement mariés le 21 novembre 2013[59]. Ensemble, ils ont eu deux enfants : une fille, prénommée Autumn James Hallisay (née le 26 novembre 2013[60]) et un garçon, prénommé Atticus James Hallisay (né le 24 juin 2015[61]).

Le 12 juin 2012, sa mère, Patricia Mae Hewitt, meurt d'un cancer à l'âge de 67 ans [62].

FilmographieModifier

Comme actriceModifier

CinémaModifier

FilmsModifier
Films d'animationModifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier
Séries téléviséesModifier

Comme productriceModifier

DiscographieModifier

AlbumsModifier

ClipsModifier

  • 1990 : Heart of Glass d'elle-même
  • 1992 : Please Save Us the World d'elle-même
  • 1995 : Couldn't Find Another Man d'elle-même
  • 1999 : How Do I Deal d'elle-même
  • 2001 : Hero d'Enrique Iglesias
  • 2002 : I'm Gonna Love You d'elle-même
  • 2002 : BareNaked d'elle-même
  • 2003 : Can I Go Now d'elle-même
  • 2012 : Big Spender d'elle-même
  • 2013 : I'm a Woman d'elle-même

DistinctionsModifier

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[16].

RécompensesModifier

NominationsModifier

  • Young Artist Awards 1990 : Meilleure distribution dans une comédie familiale pour Kids Incorporated (1984–1993) partagée avec l'ensemble du casting
  • Young Artist Awards 1993 : Meilleure distribution dans une comédie familiale pour Kids Incorporated (1984–1993) partagée avec l'ensemble du casting
  • Young Artist Awards 1996 : Meilleure actrice et chanteuse
  • YoungStar Awards 1997 : Meilleure actrice dans une série dramatique pour La Vie à cinq (1994–2000)
  • Young Artist Awards 1998 : Meilleure jeune actrice dans un film pour Souviens-toi... l'été dernier
  • Blockbuster Entertainment Awards 1998 : Meilleure actrice dans un film d'horreur pour Souviens-toi... l'été dernier
  • Teen Choice Awards 1999 :
    • Meilleure actrice dans une série dramatique pour La Vie à cinq (1994–2000)
    • Meilleure scène la plus distinguée dans un film d'horreur pour Souviens-toi... l'été dernier
  • MTV Movie Awards 1999 : Meilleure interprétation féminine dans une comédie romantique pour Big Party
  • Young Artist Awards 1999 : Meilleure interprétation féminine dans une comédie romantique pour Big Party

Voix françaisesModifier

En France, Sophie Arthuys est la voix française régulière de Jennifer Love Hewitt[65] depuis la série La Vie à cinq en 1995.

Au Québec, Camille Cyr-Desmarais et Aline Pinsonneault sont les voix françaises les plus régulières de l'actrice[66], qui l'ont doublé respectivement dans quatre et trois films.

AnecdotesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. (en) « Jennifer Love Hewitt's Ghost », sur Cbsnews.com (consulté le 29 novembre 2013).
  3. Jennifer Love Hewitt Biography sur Filmreference.com, mis en ligne le 29 novembre 2013.
  4. a b c d e f et g (en) « Biography: Jennifer Love Hewitt » sur Biography.com, mis en ligne le 29 novembre 2013.
  5. Biography sur IMDb
  6. (en) « Biography Jennifer Love Hewitt » sur Sing365.com
  7. a et b (en) People: Jennifer Love Hewitt sur Hollyscoop.com, 29 novembre 2013.
  8. (en) « Biography » sur Movies.yahoo.com
  9. (en) « Jennifer Love Hewitt » sur buddytv.com
  10. (en) « Biography Jennifer Love Hewitt » sur TVGuide.com
  11. (en) « Jennifer Love Hewitt: Info » sur Contactmusic.com.
  12. (en) Biography sur Movies.yahoo.com.
  13. (en) « Choreographers Corner Yay for Dee Caspary » sur Wetpaint.com
  14. (en) « Shaky Ground (TV Series 1992-1993) », sur IMDb
  15. (en) Article sur Entertainment Weekly.com.
  16. a et b « Jennifer Love Hewitt Awards », sur IMDb
  17. (en) « La vie à cinq (1994–2000) Awards », sur IMDb
  18. (en) « Kid... napping ! (1996) Release Info », sur IMDb.com.
  19. « Box Office : Souviens-toi l'été dernier », sur JP's Box-Office
  20. « Box Office : Souviens-toi l'été dernier 2 », sur JP's Box-Office
  21. (en) « Can't Hardly Wait (1998) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo.com.
  22. (en) « Big Party (1998) Critic Reviews », sur IMDb.com.
  23. (en) « Big Party (1998) Awards », sur IMDb.com.
  24. (en) Producer sur Nydailynews.com.
  25. (en) « The Suburbans (1999) Critic Reviews », sur IMDb.com.
  26. (en) Article sur Entertainment Weekly.com.
  27. (en) « Heartbreakers (2001) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo.
  28. (en) « Jennifer Love Hewitt - Discogs », sur discogs.com
  29. (en) « Jennifer Love Hewitt - Filmography », sur IMDb.com.
  30. (en) « Movies » sur Boxofficemojo.com
  31. (en) « CBS picks up Ghost Whisperer » sur Tvfodder.com
  32. (en) « Ghost Whisperer (2005–2010) Awards », sur IMDb
  33. (en) « CBS cancels Ghost Whisperer and Old Christine » sur Entertainment Weekly.com, article du 18 mai 2010
  34. (en) « #99 Jennifer Love Hewitt », sur Forbes.com.
  35. (en) « Jennifer Love Hewitt joins the indie ensemble drama cafe » sur Firstshowing.net.
  36. (en) « Jennifer Love Hewitt’s Client List » sur Celebrity-gossip.net.
  37. (en) « La double vie de Samantha (2010 TV Movie) Awards », sur IMDb
  38. (en) Carol Memmott, « Confessions of 'Love-aholic' writer Jennifer Love Hewitt », sur USA TODAY
  39. (en) « Jennifer Love Hewitt joins the cast of Criminal Minds », sur CBS.com, (consulté le 2 juillet 2014).
  40. (en) Natalie Abrams, « Jennifer Love Hewitt not returning for Criminal Minds season 11 », sur Entertainment Weekly.com, (consulté le 14 mai 2015).
  41. « L'actrice Jennifer Love Hewitt revient à la télévision », sur 20 minutes.fr, (consulté le 14 avril 2019).
  42. « Jennifer Love Hewitt rejoint les urgences de 911 », sur Ladépêche.fr, (consulté le 14 avril 2019).
  43. (en) [1]
  44. (en) [2]
  45. (en) [3]
  46. (en) [4]
  47. (en) [5]
  48. (en) [6]
  49. (en) [7]
  50. (en) [8]
  51. (en) [9]
  52. (en) [10] « Copie archivée » (version du 16 décembre 2008 sur l'Internet Archive)
  53. (en) [11]
  54. (en) [12]
  55. (en) [13]
  56. (en) [14]
  57. (en) « Jennifer Love Hewitt pregnant expecting a baby with Brian Hallisay » sur Usmagazine.com, mis en ligne le 29 novembre 2013
  58. (en) people.com
  59. (en) « Jennifer Love Hewitt gives birth to baby Autumn James and secretly married Brian Hallisay » sur Usmagazine.com, mis en ligne le 29 novembre 2013
  60. (en) « Jennifer Love Hewitt welcomes daughter Autumn James » sur Celebritybabies.people.com, mis en ligne le 29 novembre 2013
  61. (en) Iona Kirby, « It's a boy! Jennifer Love Hewitt welcomes second child husband Brian Hallisay gives unusual name », sur Dailymail.co.uk, .
  62. (en) « Jennifer Love Hewitt mom Patricia dies at 67 » sur Usmagazine.com, consulté le 14 juin 2012
  63. Amours et Trahisons (DVD zone 2) sur Video.fnac.com
  64. « Fiche du film » sur AlloCiné.fr, consulté le 11 juin 2012.
  65. a b c et d Comédiennes ayant doublé Jennifer Love Hewitt en France sur RS Doublage, consulté le 5 juin 2012, m-à-j le 20 janvier 2015.
  66. a b c et d Comédiennes ayant doublé Jennifer Love Hewitt au Québec sur Doublage.qc.ca.
  67. Comédiennes ayant doublé Jennifer Love Hewitt en France sur Doublagissimo, consulté le 17 novembre 2012.
  68. Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  69. a b c d et e (en) « Trivia » sur IMDb.com, consulté le 16 juillet 2012.
  70. a et b Filmographie de l'actrice sur IMDb, consulté le 16 juillet 2012
  71. « Jennifer Love Hewitt fait briller ses parties intimes »

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :