Ouvrir le menu principal

Jemima Rooper

actrice britannique
Jemima Rooper
Description de l'image Defaut.svg.
Naissance (38 ans)
Hammersmith, Grand Londres
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Profession Actrice

Jemima Rooper est une actrice anglaise, née le 24 octobre 1981 à Hammersmith, un quartier de Londres.

BiographieModifier

Fille unique de la journaliste Alison Rooper, elle a manifesté son désir d'être actrice à neuf ans[1], et écrit à un agent. Elle quitte son école de Chelsea pour rejoindre l'école de filles Godolphin et Latymer (de 1993 à 1998), où elle poursuit brillamment ses études tout en tournant : elle a réussi 8 GCSE (General Certificate of Secondary Education) avec la note maximale (A* ou A), ce qui lui permet d'entrer dans un « Six form college »[2].

CarrièreModifier

Elle a un premier rôle à 12 ans, dans The Highter Mortal, un autre dans Willies War. Elle y rencontre Lie Turnbull qui jouera le fils du Drapier dans The Railway Children (Les Enfants du chemin de fer). Puis elle joue entre 1996 et 1997 le personnage de « George » (Claude, en français) dans les 26 épisodes de The Famous Five (Le Club des Cinq), d'après la célèbre série d'Enid Blyton, tout en poursuivant ses études. Elle joue Lizzie Goodenough dans les 3 épisodes de Wives and Daughters en 1999, et Bobbie dans The Railway Children en 2000.

Elle auditionne durant l'été 2000 pour jouer dans Et alors ? (As If). C'est la plus jeune des six acteurs de cette série dramatique pour adolescents. L'une de ses expériences les plus embarrassantes a été de tourner dans une publicité pour laquelle, elle devait porter un costume vert (troué à certains endroits bien choisis…) et prétendre être Peter Pan. Elle a fait ses débuts à Hollywood en 2006 en star de rock homosexuelle dans The Black Dahlia.

Sa première apparition au théâtre date de mai 2002, dans Where Do We Live. En juillet 2008 elle participe à la création de Her Naked Skin au National Theatre où elle joue sa « quatrième lesbienne », dit-elle en riant[3]. En octobre 2009 elle y joue dans The Power of Yes[4]. De juin à octobre 2011 elle joue, toujours au National Theatre puis en tournée, le personnage de Roscoe/Rachel Crabbe[5] dans One Man, Two Guvnors, adaptation moderne par Richard Bean de la pièce de Carlo Goldoni Arlequin valet de deux maîtres, créée en juin 2011 au National Theatre[6]. La représentation du 15 septembre est filmée, et présentée en direct sur grand écran dans Theatre Square[6].

En 2008 elle tient le rôle principal dans la série parodique scénarisée par Guy Andrews et produite pour ITV, Orgueil et Quiproquos. Elle y joue le rôle d'Amanda Price, une jeune londonienne de Hammersmith qui se retrouve dans le monde du livre de Jane Austen : Orgueil et Préjugés[7].

Elle a joué depuis dans d'autres séries télévisées, dont, en 2010, les trois épisodes de Bouquet of Barbed Wire, sur un scénario du même Guy Andrews[8]. Il s'agit d'un remake d'une série en sept épisodes datant de 1976, d'après un roman d'Andrea Newman, paru en 1969, et sur un scénario de la romancière elle-même[9].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Elle est également apparue dans l'émission The Saturday Show diffusée le 12 janvier 2002 ; et dans l'émission RISE diffusée le 15 juillet 2003.

Notes et référencesModifier

  1. Andrew Williams, « 60 Seconds: Jemima Rooper », sur Metro, (consulté le 10 février 2010)
  2. Établissement où les élèves poursuivant leurs études après 16 ans (fin de la scolarité obligatoire) passent les deux dernières années de l'enseignement secondaire et préparent leur A-level
  3. « Jemima Rooper's Naked Skin », sur Times on line
  4. « The Power of Yes, liste des acteurs », National Theatre (consulté le 10 février 2010)
  5. « Distribution », sur National Theatre Live, (consulté le 5 septembre 2012)
  6. a et b « Productions One Man, Two Guvnors », sur National Theatre Live, (consulté le 5 septembre 2012)
  7. (en) Laurie Kaplan, « Completly without Sense : Lost in Austen » [PDF], sur JASNA, Persuasions no 30
  8. (en) « ITV1 to screen new version of A Bouquet of Barbed Wire », sur The Guardian, (consulté le 5 septembre 2012)
  9. (en) « 'I never set out to shock’: Andrea Newman », sur The Telegaph, (consulté le 5 septembre 2012)

Liens externesModifier