Ouvrir le menu principal

Jehan d'Ivray

écrivaine féministe française
Jehan d'Ivray
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
VichyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jeanne PuechVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Jehan d'IvrayVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Activité

Jehan d'Ivray, nom de plume de Jeanne Puech, madame Jeanne Fahmy Bey, née à Bessèges le 17 avril 1861, décédée à Vichy le 9 septembre 1940, est une écrivaine française, écrivant surtout sur l'Égypte et les femmes[1].

BiographieModifier

Son père était chef de gare à Bessèges. Elle perd sa mère très jeune, et elle prend l'habitude d'ajouter le nom de sa mère à son nom : Jeanne Puech d'Alissac.

Elle étudie au couvent des Dames de l'Assomption à Nîmes et se marie à 17 ans à l'égyptien Selim Fahmy Bey, qui venait de terminer ses études de médecine à Montpellier. Jeanne part avec son mari en 1879 au Caire, puis à Alexandrie, et enfin à Tanta où son mari obtient le poste de médecin chef à l'hôpital gouvernemental. Le couple aura plusieurs enfants. Après la mort de son mari en 1919, Jehan d'Ivray retourne vivre en France après 40 ans de vie en Égypte. Elle s'installe à Paris et y tient un salon littéraire regroupant des français et des égyptiens[2].

Les plus importants de ses écrits sont relatifs à l'Égypte et aux femmes. Féministe, elle contribue à la revue féminine L’Égyptienne de 1925 à 1940[3]. Elle écrit quelques romans populaires exotiques.

Elle est l’autrice de nombreux ouvrages, dont beaucoup sont relatifs à l’Égypte ou à l’Orient. Elle écrit en particulier sur les femmes. Féministe, elle collabore à la revue f L’Égyptienne, fondée par Huda Sharawi en 1925. Elle collabore à la revue féministe L’Égyptienne, fondée par Hoda Sharawi en 1925. Elle publie en 1928, L'aventure saint-simonienne et les femmes. La bibliothèque Marguerite Durand possède un fonds d'archives, de manuscrits et de correspondances de Jehan d’Ivray[4].

ŒuvresModifier

  • 1896 : Bonaparte et l'Égypte[5].
  • 1898 : Le Prince Mourad, roman.
  • 1898 : Jana cœli.
  • 1908 : Les porteuses de torches, roman.
  • 1911 : Le Moulin des Djinns, roman.
  • 1911 : Au cœur du Harem[6].
  • 1913 : Souvenirs d'une odalisque, roman.
  • 1915 : Les Mémoires de l'eunuque Béchir Agha.
  • 1919 : La Lombardie au temps de Bonaparte[7].
  • 1921 : L'Égypte éternelle.
  • 1921 : La rose du Fayoum, roman.
  • 1921 : Le cardinal Mercier.
  • 1921 : L'étranger.
  • 1921 : La cité de joie, roman.
  • 1922 : Le Beau Rêve brisé, roman, volume 26 de la collection Les Auteurs populaires.
  • 1927 : Le retour de l'aimé.
  • 1928 : L'Heure du bonheur, roman.
  • 1928 : L'Aventure Saint-Simonienne et les femmes.
  • 1928 : Promenades à travers le Caire.
  • 1930 : L'Appel de I'Ombre.
  • 1935 : L'étrange destin de Mademoiselle Aïssé.
  • 1936 : Une Aventurière sous l'Empire.
  • 1937 : Saint Jérome et les dames de l'Aventin.
  • 1940 : Un Chef français au service de l’Égypte.
  • Au harem, souvenirs de ma jeunesse.
  • Le moulin hanté, roman, volume 658 de la collection Mon livre favori.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier