Jeanne de Penthièvre

duchesse de Bretagne
Jeanne de Penthièvre
Description de l'image Joanna of Penthievre.jpg.

Titre

Prétendante au duché de Bretagne


(23 ans, 11 mois et 13 jours)

Prédécesseur Jean III
Successeur Jean IV
Biographie
Dynastie Maison capétienne de Dreux
Naissance vers 1324
Décès (à 60 ans)
Guingamp
Père Guy de Penthièvre
Mère Jeanne d'Avaugour
Conjoint Charles de Blois
Enfants Marguerite
Marie de Valois
Jean Ier de Châtillon

Description de cette image, également commentée ci-après

Jeanne de Penthièvre, dite la boiteuse, née environ 1324, morte le , duchesse de Bretagne, dame de Mayenne[1], d'Avaugour, de l'Aigle et de Châtelaudren, comtesse de Penthièvre et de Goëllo, vicomtesse de Limoges, fille de Guy de Bretagne, vicomte de Limoges puis comte de Penthièvre, et de Jeanne, dame d'Avaugour, et comtesse de Goëllo.

BiographieModifier

Mariage et descendanceModifier

Le projet de mariage en 1335 de Jeanne (11 ans) avec le comte de Cornouailles Jean d'Angleterre (frère puîné du roi Edouard III) n'ayant pas eu de suite, elle épousa le Charles de Blois, neveu de Philippe VI de Valois[2] et eut :

C'est à l'occasion de son mariage que Bertrand Du Guesclin se manifesta pour la première fois.

Prétendante au duché de BretagneModifier

À la mort sans héritiers directs du duc de Bretagne Jean III en 1341, elle fit valoir par les armes ses droits à la succession de Bretagne contre Jean de Montfort, son oncle, époux de Jeanne de Flandre, ce qui donna lieu à la guerre de Succession de Bretagne[3]. Aiguillonnant son mari Charles de Blois, elle refusa un compromis qui aurait mis pacifiquement fin à la guerre par un partage de la Bretagne et qui lui en aurait réservé la moitié nord. Pour trancher après de multiples péripéties, Charles de Blois attaqua à Auray et y trouva la mort en 1364.

Après cette défaite, elle dut renoncer par le premier traité de Guérande à sa souveraineté sur la Bretagne, tout en conservant le titre ducal sa vie durant. Le , Jeanne mit la vicomté de Limoges que du Guesclin avait affranchie de la domination anglaise sous la coupe de Charles V, qui lui en rendit l'investiture le jour même[4], puis le par lettre patente[5] ; certains disent qu’elle récupéra la vicomté dès 1371, en fait elle n’en reçut alors que quelques terrains à Limoges, place de la Motte, à la suite de la soumission du château de Limoges à Charles V.

Fin de vieModifier

En 1379, alors que Jean IV avait dû repartir en exil en Angleterre, elle fut révoltée de ce que le roi de France Charles V eût voulu annexer la Bretagne au mépris de ses droits et de ceux de ses fils. Elle fut au premier rang des Bretons qui appelèrent Jean IV de son exil anglais, puis l'accueillirent à son débarquement.

Après la mort de Charles V, elle signa le le second traité de Guérande par lequel elle obtint une rente substantielle et la possibilité pour ses héritiers de récupérer le duché si Jean IV n’avait pas de descendance. Le problème de succession était enfin réglé. Elle fut inhumée dans le chœur de l’église des frères Mineurs de Guingamp.

Notes et référencesModifier

  1. Dès 1331. Un sceau de 1351, où elle est qualifiée duchesse de Bretagne et dame de Mayenne existe dans la collection Clairambault, à la Bibliothèque nationale de France, décrit par Germain Demay, n°1516.
  2. Neveu par alliance, sa mère Marguerite de Valois étant une sœur cadette de Philippe VI
  3. Jeanne est la nièce du défunt par son père Guy de Penthièvre, alors que Jean de Monfort est le demi-frère du défunt
  4. Arch Hist 7, p. 331
  5. voir AD64 E 632

Liens externesModifier