Jeanne d'Orvieto

Jeanne d'Orvieto
Image illustrative de l’article Jeanne d'Orvieto
Bienheureuse
Naissance 1264
Carnaiola
Décès 23 juillet 1306 
Orvieto
Nationalité Vexillum2.svg États pontificaux
Ordre religieux tiers-ordre dominicain
Vénérée à Carnaiola
Béatification 11 septembre 1754
par Benoît XIV
Fête 23 juillet
Sainte patronne couturière, brodeuse

Jeanne d'Orvieto (Carnaiola, 1264 - Orvieto, ) est une tertiaire dominicaine reconnue bienheureuse par l'Église catholique.

BiographieModifier

Elle naît à Carnaiola (aujourd'hui frazione de Fabro) dans une famille de nobles désargentés. Elle est bientôt orpheline et recueillie par des membres de sa famille et confiée à une couturière pour apprendre ce métier[1]. Elle se place sous la protection des anges[2]. À l'âge de dix ans, elle désire se consacrer à Dieu mais sa famille adoptive l’a promise à un jeune homme riche ; elle s'enfuit alors à Orvieto[3]où elle prend l'habit du tiers-ordre dominicain âgée seulement de 14 ans. Elle a une grande dévotion pour la passion du Christ et selon son hagiographie, tous les vendredis, elle entre en extase et revit les souffrances du Christ[4]. Après sa mort, elle est enterrée dans l'église Saint Dominique d'Orvieto mais lors du jubilé de l'an 2000, on procède à la translation de ses reliques dans l'église des saints Sauveur et Sévère de son village natal[5]. Son culte est confirmé par le pape Benoît XIV le . Elle est la patronne des couturières et des brodeuses[6].

Notes et référencesModifier

  1. (it) Giovanni de' Conti Fontana, La Santita' e la pieta' trionfante, t. 2, Andrea Poletti, , p. 75
  2. (it) Alessandro Diotallevi, Opere, t. I, Venise, , p. 80
  3. (it) « Giovanna da Orvieto », sur http://www.treccani.it (consulté le )
  4. Antoine Imbert-Gourbeyre, La stigmatisation : 1894, Grenoble, Jérôme Millon, , 543 p. (ISBN 978-2-84137-035-1, lire en ligne), p. 82
  5. (it) « Carnaiola, l’antica roccaforte sul Muro Grosso », sur https://www.genteinviaggio.it (consulté le )
  6. (it) « Beata Giovanna da Orvieto », sur http://www.santiebeati.it (consulté le )

Liens externesModifier