Ouvrir le menu principal
Jeanne Helbling
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Johanna Maria Helbling
Naissance
Thann (alors dans l'Empire allemand)
Haut-Rhin, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 82 ans)
New York
État de New York, États-Unis
Profession Actrice
Films notables Tire-au-flanc (1928)
Buster se marie (1931)
Quelle drôle de gosse (1935)
Trois valses (1938)

Jeanne Helbling est une actrice française, née Johanna Marie Helbling le à Thann (Haut-Rhin, alors dans l'Empire allemand), morte le à New York (États-Unis).

Sommaire

BiographieModifier

Née de parents alsaciens installés ensuite à Paris, Jeanne Helbling débute au cinéma en 1920 comme figurante et dès l'année suivante, obtient des rôles consistants dans quatre films muets (sortis en 1922). Elle tourne alors régulièrement jusqu'en 1940, avant deux derniers films en 1945 et 1946. Cette dernière année, elle épouse un américain d'origine française, Henri Garin, avec lequel elle s'installe définitivement aux États-Unis, mettant alors un terme à sa carrière.

Dans l'intervalle, passant sans difficulté au parlant, elle participe à de nombreux films français (aux côtés notamment de Michel Simon, Harry Baur, Sacha Guitry, Charles Boyer, Pierre Fresnay, Annabella, Gaby Morlay...) ; également, elle tourne les versions françaises de plusieurs films allemandsBerlin) et américainsHollywood, avec Buster Keaton ou Douglas Fairbanks Jr., entre autres), jusqu'au début des années 1930. Elle se produit aussi au théâtre et, comme chanteuse, au music-hall (ainsi, en 1932, elle participe à une revue du Casino de Paris, aux côtés de Joséphine Baker).

Au moment de l'occupation allemande de Paris en 1940, Jeanne Helbling s'engage dans la Résistance sous le nom de Chantal ; ainsi, elle héberge des résistants et alliés dans son appartement de la rue Casimir-Pinel à Neuilly. Pierre Brossolette, le colonel Passy et Forest Yeo-Thomas y organisent, dans le cadre de la triple mission Arquebuse-Brumaire-Seahorse, le , à l'insu de Jean Moulin et contre sa volonté, une importante réunion qui débouche sur la création du Comité de coordination des mouvements de résistance de la zone nord. Cette réunion facilitera la tenue et la réussite, le , de la réunion constitutive du Conseil national de la Résistance, 48, rue du Four à Paris, chez René Corbin.

Bien qu'inquiétée par la Gestapo, Jeanne Helbling parvient sans encombre au sortir de la Seconde Guerre mondiale et reçoit alors les honneurs, tant de la France libérée (notamment du général de Gaulle) que du Royaume-Uni (décorée de l'Ordre de l'Empire britannique, entre autres pour avoir hébergé chez elle, lors de chacun de ses séjours en France, l'agent anglais Forest Yeo-Thomas, connu comme Shelley ou Le Lapin Blanc).

Filmographie complèteModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier