Ouvrir le menu principal

Jeanine Assani-Issouf

athlète française

Jeanine Assani-Issouf
Informations
Disciplines Triple saut
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (27 ans)
Lieu Marseille
Taille 1,70 m
Poids 53 kg
Surnom Ninja
Club CAPO Limoges (2004-2011)

Limoges Athlé (2012- )

Entraîneur Jean-Christophe Sautour
Records
14,43 m (2018)
Palmarès
Championnats de France 3 1 1

Jeanine Assani-Issouf (née le à Marseille) est une athlète française, spécialiste du triple saut. Elle s'entraîne à Limoges où elle est sociétaire du Limoges Athlé.

BiographieModifier

Jeanine Assani-Issouf est née à Marseille le 17 août 1992 dans une famille originaire de Mayotte. Elle y grandit jusqu’à l’âge de quatre ans. Sa famille déménage alors à Limoges, dans le quartier de La Bastide, pour suivre son père qui vient d’y trouver du travail.[1] Elle a sept frères et sœurs.

D’abord attirée par le basket-ball, elle est repérée en juin 2004 par Didier Léopoldi, figure emblématique de l'athlétisme limougeaud, lors d’une compétition scolaire au collège[2]. Quelques mois après, âgée de 12 ans, elle remporte sa première compétition en triple saut avec le CAPO Limoges ou elle sera licenciée jusqu'en 2011.

Jeanine Assani-Issouf fait figure de modèle dans son club, le Limoges Athlé et motive de nombreux athlètes plus jeunes.[3]

Elle travaille à la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) à Limoges.[4]

Carrière sportiveModifier

Après une médaille d'argent obtenu à Aubière en 2013 avec 13,23 m, Jeanine Assani-Issouf remporte son premier titre de Championne de France en salle en février 2014, avec un saut à 13,73 m, au Stadium Bordeaux-Lac de Bordeaux. L’été suivant, elle décroche la médaille de bronze aux Championnats de France en plein air organisés du 11 au 13 juillet au Stade Georges-Hébert de Reims, avec un saut à 13,55 m.

De retour au Stadium Jean-Pellez d'Aubière en 2015, elle conserve son titre en remportant les Championnats de France en salle, du 21 et 22 février, avec un saut à 14,13 m. Début juillet, elle se place huitième au meeting Areva au Stade de France, pour sa première participation à la Ligue de diamant. La semaine suivante, elle termine seconde des Championnats de France d'athlétisme en plein air organisés au Stadium Lille Métropole de Villeneuve-d'Ascq, du 10 au 12 juillet, en franchissant 13,63 m.

Le 19 mars 2016, Assani-Issouf se classe 7e de la finale des Championnats du monde en salle de Portland avec 14,07 m[5]. Le 6 mai suivant, la Française améliore son record personnel à 14,26 m lors de la Doha Diamond League 2016 où elle se classe 4e[6].

Le 26 juin, elle remporte son 1er titre de Championne de France en plein air avec un saut à 14,40 m, record personnel ainsi que des championnats[7]. Elle confirme ainsi qu'elle est l'une des favorites pour les Championnats d'Europe d'Amsterdam. Cependant, lors de ces championnats, elle ne passe pas les qualifications, battue aux essais pour la finale par la Finlandaise Kristiina Mäkelä.

Le 6 février 2017, elle réalise les minimas pour les Championnats d'Europe en salle de Belgrade avec 14,00 m[8] et confirme 4 jours plus tard à Eaubonne avec 14,01 m[9].

Le 16 juillet, elle remporte les Championnats de France de Marseille avec un saut à 14,48 m[10], record personnel non-homologable à cause d'un vent trop fort (+ 2,6 m/s). Néanmoins, elle parvient à réaliser les minimas pour les Championnats du monde de Londres avec un saut à 14,39 m (+ 0,6 m/s), à seulement un centimètre de son record réalisé l'année précédente[10].

Le 8 juillet 2018, elle remporte son troisième titre consécutif de Championne de France de triple saut en plein air à Albi avec un saut à 14,43 m. Elle bat son record personnel de 3 cm après son 5e essai. Une performance de bon augure avant les Championnats d'Europe qui se tiendront du 7 au 12 août à Berlin et où elle vise au moins la finale[11]. Le 8 août, lors des qualifications aux championnats d'Europe de Berlin, elle saute 14,30 m et se qualifie pour la finale. Elle termine 7e avec 14,12 m[12].

PalmarèsModifier

InternationalModifier

International
Date Compétition Lieu Résultat Marque
2014 Championnats d'Europe par équipes Brunswick 8e 13,28 m
2015 Championnats d'Europe par équipes Cheboksary 6e 13,97 m
Championnats du monde Pékin 9e 14,12 m
2016 Championnats du monde en salle Portland 7e 14,07 m
2017 Championnats d'Europe par équipes Lille 3e 14,00 m
2018 Championnats d'Europe Berlin 7e 14,12 m

NationalModifier

RecordsModifier

Épreuve Marque Lieu Date
Triple saut Plein air 14,43 m   Albi 8 juillet 2018
En salle 14,17 m   Aubière 27 février 2016

Notes et référencesModifier

  1. Grégory Udron, « Athlétisme: Jeanine Assani-Issouf, l’ascension fulgurante », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne, consulté le 2 août 2018)
  2. « Jeanine : "Chaque fois que tu perds, tu deviens meilleure" », sur Gouvernement.fr (consulté le 2 août 2018)
  3. Angélique Martinez, « Jeanine Assani-Issouf qualifiée pour les championnats d'Europe à Berlin », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne, consulté le 2 août 2018)
  4. Institut National de l’Audiovisuel – Ina.fr, « Portrait de Jeanine Assani Issouf, triple sauteuse », sur Ina.fr, (consulté le 2 août 2018)
  5. http://www.iaaf.org/competitions/iaaf-world-indoor-championships/iaaf-world-indoor-championships-5681/live#timetableDetail/Result/21844
  6. « Programme 2016 & Results - Diamond League - Doha », sur doha.diamondleague.com (consulté le 6 mai 2016)
  7. « Jeanine Assani Issouf bat son record et celui des Championnats de France » (consulté le 26 juin 2016)
  8. S. K., « Mahiedine Mekhissi rentre piano, sur 2000m », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 février 2017)
  9. Le Point, magazine, « Athlétisme: 14,01 m pour Assani Issouf en salle à Eaubonne », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 10 février 2017)
  10. a et b S. K., « Assani Issouf : «Je le sentais en me réveillant» », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 16 juillet 2017)
  11. M.V., « Triple saut : Jeannine Assani Issouf à son meilleur », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le 2 août 2018)
  12. Rédaction, « Championnats d'Europe : le triple saut pour Paraskevi Papahristou », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2018)

Liens externesModifier