Ouvrir le menu principal

Jean de Horst
Image illustrative de l'article Jean de Horst
Le château de Horst.

Autres noms Jan van Horst
Titre Chevalier
Autre titre Seigneur de Horst
Biographie
Nom de naissance Jean de Thunen
Père Rembald de Thunen,
maire de Tirlemont
Enfants Arnold de Lantwyck, Adam Ier de Lantwyck
L'entrée du château ainsi que le grand donjon sont très certainement les parties les plus anciennes du château.
Ne doit pas être confondu avec Jean Ier de Lantwyck, son petit-fils.

Jean de Horst, chevalier, est le premier sire de Horst. Horst est pour la première fois mentionné dans des documents de 1263 et 1268 lorsque Jean van Thunen[1] arrive au château et change son nom en Jean de Horst.

DescendanceModifier

Il est le père de :

et le grand-père de :

Dans son ouvrage, de LANTWIJCK Essai d'une généalogie de cette famille du XVe au XVIIIe siècle, le chanoine Jean Cassart écrit :

« Nous ne savons pourquoi les seigneurs de Rhode-Saint-Pierre reçurent ou prirent le surnom de Lantwyck et comment ce surnom devint le patronyme de leurs descendants. Nous supposons qu'il faut chercher son origine dans une seigneurie de ce nom que nous trouvons le 12 janvier 1485 en la possession de maître Jacques de Gondebault, secrétaire du duc de Brabant, avec celle de Linkhout ; M. Frédéric Collon a bien voulu nous apprendre que Lantwyck se situait à Linkhout et constituait une seigneurie indépendante de celle du village. »

Armes des seigneurs de Rode et Horst et la famille (de/van) LantwyckModifier

Armes comme décrites[2]: d'argent à trois fleurs de lis au pied coupé[3] de gueules (Rode), au franc-quartier d'or a trois pals de gueules (Berthout, seigneurs de Malines). Le franc quartier est parfois brisé d'un franc quartier d'hermines qui est Berthout de Duffel, seigneurs de Rethy. Cimier : une fleur de lis de l'écu.(nombreuses variantes)

Propriétaires successifs du château de Horst du XIIIe siècle à 1369Modifier

 
Les seigneurs de Thunen-Horst-Lantwijck.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Michel de Muyser Lantwyck, Autour du manoir Coeckelberghe à Vaalbeek, article paru dans Le Parchemin, no 430, juillet - août 2017, 82e année.
  2. Source: J.C. BRABANT-C. FONTEYN, Temps Jadis, Armorial de Jodoigne et environs (1998) : de Lantwyck (van): famille chevaleresque qui descend de Jean de Rode dit de Lantwyck, sire de Horst, Seigneur de Vorselaer, Rethy, Blanden, qui épousa le 27-3-1292 Marguerite de Tervueren, bâtarde de Jean Ier de Brabant. On la retrouve dans la région de Hoegarde au XVIIe siècle et Jean de Lantwyck (†1667) acquit la Seigneurie de Genville à Saint-Remy-Geest en 1657.
  3. Le terme de « au pied coupé » signifie que la fleur de lys est représentée sans racine. On parle aussi de pied nourri.
  4. Source: Voir P. Combaz et A. de Behault, « Le château de Horst à Rhode-Saint-Pierre », in Annales de la Société royale d'archéologie de Bruxelles, t. VI et VII (1892-1893).