Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Pierre Toulat.
Jean Toulat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion

Jean Toulat, né le à Chauvigny dans la Vienne et mort le à Paris[1], est un prêtre catholique, écrivain et essayiste français, pacifiste, militant très actif de la non-violence.

Sommaire

BiographieModifier

Ordonné prêtre en 1938, il est curé de Jardres dans la Vienne, il participe à la résistance à l'occupant pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fut ensuite vicaire à la paroisse Saint-Porchaire de Poitiers jusqu'en 1974.

Il fit en juillet et aout 1959, un voyage au Canada et plus particulièrement dans la partie francophone où il s'intéressa à la vie quotidienne des Canadiens français et au fonctionnement des institutions locales. Il en rédigera un ouvrage de référence : Canada Terre de France publié en avril 1960.

Il participa à toutes les grandes actions pour la paix des années 1970 à 1990, des luttes du Larzac au côté de Jean-Marie Muller jusqu'à la critique de La Marseillaise en passant par ses pamphlets contre la peine de mort.

Dans sa note confidentielle n° 46 976, Michel Debré, ministre de la Défense, écrit à propos de La bombe ou la vie : « Le livre de Jean Toulat renfermant des passages susceptibles de nuire à la discipline et au moral des troupes, l'achat et la mise en circulation de ce livre par les bibliothèques militaires et les foyers sont interdits jusqu'à nouvel ordre[2]. » Des personnalités, dont Jean Rostand, Bernard Clavel, le général Jousse, Alfred Kastler, l'abbé Pierre dénoncent cette interdiction comme « une atteinte au droit à l'information reconnu par la déclaration universelle des droits de l'homme ».

Il a été membre du Comité de parrainage du Centre de documentation et de recherche sur la paix et les conflits rebaptisé Observatoire des armements.

Il participa aussi à la rédaction de l'hebdomadaire français La Vie et publia de nombreuses chroniques dans l'hebdomadaire régional Courrier français.

Il lutta aussi contre l'avortement, indiquant dans une interview que celui-ci faisait "entre 40 et 50 millions de morts dans le monde."[3]

Il est frère de Pierre Toulat, également prêtre.

ŒuvresModifier

  • Canada Terre de France, Éditions Guy Victor, 1960.
  • Juifs mes frères, 1963.
  • Les grévistes de la guerre, 1971.
  • Le Larzac et la paix, 1972.
  • L'avortement, crime ou libération, 1973.
  • Hérauts de notre temps : de Mauriac à Nana Mouskouri, 1973.
  • La bombe ou la vie, 1969.
  • Objectif Mururoa avec Bollardière, 1974.
  • Les forces de l'amour : de Jean Vanier à Mère Teresa, 1976 (ISBN 9782718508207)
  • La peine de mort en question, 1977 (ISBN 978-2857040064)
  • Raoul Follereau ou Le baiser aux lépreux, 1978 (ISBN 9782706700385)
  • Les forces de l'espoir, 1981 (ISBN 9782718508962)
  • Combattants de la non-violence : de Lanza Del Vasto au Général de Bollardière, 1983 (ISBN 9782204019866)
  • L'Euthanasie en question - Faut-il tuer par amour ? , (Broché). Jean Toulat. Pygmalion Editions. Paru le 01/03/1983
  • Oser la paix : requête au Président de la République, 1985, avec François Mitterrand (ISBN 9782204023962)
  • Les forces de la foi : du cardinal Lustiger à sœur Emmanuelle, 1986 (ISBN 9782718509679)
  • Un combat pour l'homme : le Général de Bollardière, 1987 (ISBN 9782227355163)
  • Terres promises : de Québec à Jérusalem, 1987 (ISBN 9782718509815)
  • Dom Helder Camara, 1989 (ISBN 978-2227340534)
  • Le Pape contre la guerre du Golfe : Jean-Paul II censuré, 1991 (ISBN 9782868392350)
  • Pour une Marseillaise de la fraternité, 1992, avec l'Association Pour une Marseillaise de la fraternité (ISBN 9782909071077)

Notes et référencesModifier

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. « La diffusion du livre « La bombe ou la vie » est interdite dans les casernes », Le Monde,‎
  3. Hebdomadaire Djin, numéro 42, semaine du 15 au 21 octobre 1980, page 26, interview de Jean Toulat : "je suis pour le respect de la vie avant la naissance car il faut rappeler que l'avortement fait chaque année entre 40 et 50 millions de morts dans le monde."

Voir aussiModifier