Jean Starcky

Jean Starcky ( - ), est un aumônier militaire, directeur de l'Institut français d'Archéologie. Il participe au déchiffrement et à l'interprétation des manuscrits de la mer Morte.

Jean Starcky
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Religion
Distinction

Éléments biographiquesModifier

Jean Starcky est né à Mulhouse (où une rue porte son nom). Il entre au séminaire de l'Oratoire puis fait une licence de théologie à l'institut catholique de Paris tout en étudiant à l'École des langues orientales anciennes de cet institut, ainsi qu'à l'École pratique des hautes études, quatrième section. Ordonné prêtre dans le milieu des années 30[1], il étudie ensuite à l'Institut biblique pontifical et à l'École biblique de Jérusalem, obtenant la licence d'exégèse en 1938. Il occupe ensuite différents postes d'enseignement et de recherche :

Engagé volontaire fin août 1941 dans les Forces françaises libres à Beyrouth, il participe en tant qu’aumônier militaire à la libération de l'Italie et de la France. Il est fait compagnon de la Libération le . Il a également la croix de guerre avec deux citations.

Puis, sollicité par Roland de Vaux, il participe à partir de 1952 aux travaux de fouilles et de découverte des Manuscrits de Qumrân, en particulier ceux de la grotte 4.

Il meurt au Val-de-Grâce le dimanche . Ses travaux d'épigraphie et d'édition scientifique des rouleaux de Qumrân sont continués par Maurice Baillet (+1998) et Émile Puech.

PublicationModifier

  • Palmyre, Coll. « L'Orient ancien illustré » no 7, A. Maisonneuve, Paris, 1952 ; édition revue et augmentée des nouvelles découvertes avec la collaboration de Michel Gawlikowski, Paris 1985.

Notes et référencesModifier

  1. En 1935 d'après la notice de la BNF le concernant ; en 1936 d'après François Laplanche, La crise de l'origine - La science des Évangiles et l'histoire au XXe siècle, Albin Michel, p. 648.

SourcesModifier

  • Fiche de Jean Starcky comme compagnon de la libération
  • Page du P. Starcky de l'Amicale de la 1re Division Française Libre
  • Notice biographique dans François Laplanche, La crise de l'origine - La science des Évangiles et l'histoire au XXe siècle, Albin Michel, 2006, p. 647-648, notice qui résume elle-même la Revue de Qumran no 15, 1991, p. 11-20.
  • Émile Puech, « In Memoriam. L'Abbé Jean Starcky » (1909-1988) dans la Revue de Qumrân, Tome 14, vol.53, 1989. p. 3-6.
  • Journal La Croix, du 14 oct. 1988, p. 8 et p. 23.

Liens externesModifier