Jean Samuel Pauly

Jean Samuel Pauly ( - 1821), ou Samuel Johannes Pauly, était un armurier célèbre du début du XIXe siècle. Pauly est né à Vechigen près de Berne, en Suisse, le [1].

Jean Samuel Pauly
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
signature de Jean Samuel Pauly
signature

CarrièreModifier

En 1798, à 32 ans, Pauly est devenu sergent d'artillerie[2]. Il a combattu dans l'armée suisse, en collaboration avec les Français, sous le commandement de Masséna. Au cours de ses campagnes, en 1799, Pauly a écrit un manuel sur l'utilisation des armes à feu.

Pauly a déménagé à Paris en 1802 où il a travaillé sur la conception d'un dirigeable et a maintenu le contact avec le fabricant d'armes de Saint-Étienne. En 1804, il a conçu un pont automatique. Pauly utilisait le titre de « colonel Jean Samuel Pauly »[2]. Il a monté un atelier d'armurier où il a développé la platine en fulminate de mercure. En 1809, il employait l'Allemand Johann Nikolaus von Dreyse qui deviendra plus tard l'inventeur du célèbre fusil Dreyse.

Cartouche moderneModifier

À Paris en 1808, en coopération avec l'armurier français François Prélat, Pauly a créé la première cartouche entièrement autonome[3] : les cartouches incorporaient une base en cuivre avec une amorce intégrée faite de chlorate de potassium en poudre [4] (l'innovation majeure de Pauly), une enveloppe de papier et une balle ronde[2]. La cartouche était chargée par la culasse et mise à feu avec une aiguille. Les armes à feu à chargement par la culasse à percussion centrale deviendront un standard par la suite[5]. L'arme à feu correspondante a également été mise au point par Pauly. Pauly a développé une version améliorée qui a été protégé par un brevet le [3]. Ces fusils avaient été proposés à l’armée française en 1813, acceptés par les services de l’intendance et de l’artillerie, mais refusés par Napoléon Bonaparte car il pensait que cela provoquerait une trop grande consommation de munitions.

La cartouche a, par la suite, été améliorée par l'armurier français Casimir Lefaucheux en 1836.

Après la chute de Paris face aux alliés le , von Dreyse partit pour la Prusse et Pauly partit pour Londres, où il a poursuivi le développement de diverses armes, sous le parrainage de Durs Egg.

BibliographieModifier

  • Gérard Henrotin, Les Fusils de chasse à percussion et à broche expliqués, éditions H&L HLebooks.com - 2010

NotesModifier

  1. « Johannes Samuel Pauly, later known as Jean Samuel or Samuel John, was born near Berne, Switzerland, in 1766 » in Encyclopedia of Firearms - Page 225 de Harold Leslie Peterson
  2. a b et c Firearms by Roger Pauly p.94
  3. a et b Chemical Analysis of Firearms, Ammunition, and Gunshot Residue by James Smyth Wallace Page 24 [1]
  4. Pistols: an illustrated history of their impact by Jeff Kinard Page 106[2]
  5. A History of Firearms By W. Y. Carman p.121

Liens externesModifier