Jean Rosenthal (traducteur)

traducteur et éditeur français
Jean Rosenthal
Nom de naissance Jean Claude Rosenthal
Naissance
Paris 10e
Décès (à 97 ans)
Paron
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Jean Rosenthal, né le à Paris et mort le [1] à Paron[2] (Yonne), est un traducteur français.

BiographieModifier

Journaliste, Jean Rosenthal est aussi l'un des traducteurs les plus connus de l'anglais vers le français de la seconde moitié du XXe siècle. Sa traduction de Demain les chiens de Clifford D. Simak au Club français du livre en 1952 l'a fait connaître dans les milieux de l'édition. Un moment spécialisé dans les œuvres d'anticipation venues des États-Unis, il a contribué à faire connaître en France Isaac Asimov, Fredric Brown, A. E. van Vogt ou, plus tard, Ken Follett[3].

Il a également traduit John Dos Passos, Henry Miller, John Steinbeck, Romain Gary (Lady L.[4]), Saki, Desmond Morris, Eric L. Harry et Philip Roth, mais aussi, dans le domaine de la littérature policière, John le Carré et Patricia Highsmith.

Comme animateur d'un atelier de traduction, il est à l'origine de la traduction de multiples œuvres plus populaires ou à caractère technique.

Notes et référencesModifier

  1. Dahlia Girgis, « Décès de Jean Rosenthal, traducteur d'oeuvres anglo-saxonnes », sur Livres Hebdo, (consulté le ).
  2. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  3. Jean Rosenthal, K-Libre
  4. Affirmation de Bernard Pivot dans Apostrophes : Romain Gary et Emile Ajar, 3/07/1981, à la 32 min 39 sec.

Liens externesModifier