Jean Rabaut

personnalité politique française

Jean Rabaut (né le à Courbevoie[1], mort le à Évreux), est un journaliste et historien français.

BiographieModifier

Jean Rabaut a été dans les années 1930 membre du Cercle communiste démocratique, puis de la tendance Gauche révolutionnaire de la SFIO, et du PSOP.

Il a été résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, écrivant dans des journaux clandestins, rejoignant un maquis et combattant dans les rangs des FFI des Basses-Alpes.

Après la Libération il est retourné à la SFIO, qu'il a quitté pour rejoindre le PSA puis le PSU. Il est revenu au Parti Socialiste qu'il a définitivement quitté en 1985.

Titulaire d'un DES d'histoire, il s'est spécialisé dans l'histoire du socialisme et du féminisme. Il a cofondé en 1959 la Société d'études jaurésiennes.

OuvragesModifier

  • 1914, Jaurès assassiné (1984, réédition 2005)
  • L'Antimilitarisme en France (1810-1975) (1975)
  • Féministes à la Belle époque (1985)
  • Histoire des féminismes français (1978)
  • Jaurès et son assassin (1971)
  • Jean Jaurès (1971, réédition 1981)
  • Marguerite Durand, 1864-1936 : "La fronde" féministe ou "Le temps" en jupons (1996)
  • Tout est possible ! : les gauchistes français, 1929-1944 (1974 - réédition 2018)

SourcesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier