Ouvrir le menu principal

Jean Murat (peintre)

peintre français (1807-1863)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Murat et Murat.
Jean Murat
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Distinction

Jean Gilbert Murat, né le à Felletin (Creuse) et mort le à Paris, est un peintre français.

Sommaire

BiographieModifier

Élève de Jean-Baptiste Regnault, de Merry-Joseph Blondel et de Louis Hersent à l'École des beaux-arts de Paris, Jean Murat connut de brillants débuts. La Veuve au tombeau de son mari mort pour la liberté, Circé, Eucharis, Charles VII et Agnès Sorel, ainsi que quelques portraits qu'il exposa de 1831 à 1835, l'avaient déjà fait connaître du public lorsqu'il remporta en 1837 un second grand prix de Rome en peinture pour son Noé faisant un sacrifice au sortir de l'arche.

À son retour d'Italie, Murat fixa son atelier à Paris, où il continua à s'adonner à la peinture historique et religieuse. Parmi les œuvres qu'il exposa au Salon de peinture, on peut citer : Agar dans le désert (1842), qui lui valut une 2e médaille, les Lamentations de Jérémie (1844), pour lesquelles il obtint une 1re médaille, Numa écrivant ses lois (1846), Abraham recevant les trois anges (1849), le Christ prêchant la charité (1853), etc. Outre ces tableaux, il réalisa des travaux décoratifs pour plusieurs églises, et en particulier Marthe et Marie aux pieds du Christ dans l'église Saint-Séverin, à Paris.

Collections publiquesModifier

NotesModifier

  1. Notice sur la base Cat'zArts
  2. « L'état des églises parisiennes (5) : Saint-Séverin – La Tribune de l'Art », La Tribune de l'Art,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2018)

SourcesModifier