Jean Morienval

journaliste français

Jean Morienval (né Henri Jules Edmond Thévenin à Hirson le et mort à Fampoux le [1]) était un journaliste français du XXe siècle qui fut, de 1938 à 1950, le secrétaire général du Syndicat des journalistes français, portant l'étiquette CFTC.

Jean Morienval
Biographie
Naissance
Décès
(à 82 ans)
Fampoux
Nom de naissance
Henri Jules Edmond Thévenin
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Jean Morienval a fondé en 1919, en compagnie d'Antoine Charrier et de Jacques Debout, de son vrai nom chanoine René Roblot, la revue Les Cahiers Catholiques, dont le but est "de faire aimer toujours plus le catholicisme" en intéressant les lecteurs à des thèmes aussi variés que les mouvements d'idées et d'art, la vie des saints, ou l'action sociale[2].

Il a ensuite travaillé comme secrétaire de rédaction du journal La Vie catholique, l'organe des éditions Bloud et Gay, créé en 1924 par Francisque Gay, puis au journal L'Aube où il est critique dramatique et critique littéraire à la fois. Il est par ailleurs considéré comme un des biographes du patron de presse Emile de Girardin, à qui il a consacré un ouvrage traitant aussi de la vie d'Hippolyte de Villemessant et de Moïse Polydore Millaud.

BibliographieModifier

  • Manuel illustré de la littérature catholique en France (Paris, Spes, 1925)
  • Les Créateurs de la grande presse par Jean Morienval, (Spes, 1934)
  • La condition sociale du journaliste français, Études de presse (1952), par Pierre Denoyer et Jean Morienval

RéférencesModifier

  1. Biographie sur Le Maitron
  2. "Réalisme et vérité dans la littérature : résponses catholiques", page 109, par Léopold Levaux et Jacques Maritain, Volume 98, éditions Philippe Van den Heede Saint-Paul - 2006 - [1]

Liens externesModifier