Ouvrir le menu principal
Jean Mingam
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jean Mingam
Nationalité
Activité
Formation
Maître

Jean Mingam est un artiste peintre et un sculpteur français né en 1927 à Ploudiry et décédé à Nantes le 29 janvier 1987.

BiographieModifier

Jeunesse, origine et formationModifier

Jean Mingam nait en 1927 à Ploudiry dans une famille bretonne ; il entre à l'école des beaux-arts de Rennes.

Jean Mingam fut l'élève de Francis Pellerin[1]. Il fut également un proche ami de Xavier Grall[1] et Adolphe Beaufrère[1] avec lequel il collabora beaucoup durant sa vie d'artiste. Il travailla avec Simone Le Moigne[2].

CarrièreModifier

C'est à Quimper d'abord que son art s'affirma dans la sculpture, la peinture ou le dessin. Il ouvrit son premier atelier dans la ville de Quimper[3]. Jean Mingam laisse plus de 5 000 œuvres[4].

Il exposa beaucoup en France et même à New York en 1984. Il exposa également au musée du Louvre à Paris[5].

Une exposition permanence lui est consacrée à Pont-Aven[6].

Style de peintureModifier

Son art évolue avec le temps mais il reste fidèle à sa vision du monde. Vision à la fois mystique[7] et charnelle avec amour des volumes féconds et des couleurs chaudes suintant tour à tour rage de vivre, désespoir ou requiem.

On retrouve dans la plupart de ces œuvres des couleurs vives.

Style de sculptureModifier

Jean Mingam eut un goût marqué pour l'art sacré qui lui vaut dans sa carrière de nombreuses commandes pour la décoration d'églises, parmi lesquelles ce grand Christ[1].

Il réalisé de nombreuses sculptures évoquant la vie religieuse ou des scènes représentant le Christ[1],[8]. Son œuvres "Effigie de Saint Louis" aujourd'hui à Lorient révèle l'influence de la sculpture de Constantin Brâncuși et d'Alberto Giacometti, qui a permis l'évolution de la statuaire même religieuse vers des formes simplifiées et effilées.

Autres réalisations artistiqueModifier

Jean Mingam créa les vitraux non figuratifs de l'Église Sainte-Anne (1887-1918-1993) de Guilvinec[9].

Il réalisa de nombreux travaux pour les églises de la ville de Lorient, mêlant art contemporain et tradition religieuse dans une ville entièrement reconstruite après la Seconde Guerre mondiale.

Jean Mingam est également l'auteur de nombreux calvaires[10].

Fin de vie et décèsModifier

Fatigué il se retire en Loire-Atlantique, il meurt le 29 janvier 1987 à Nantes à l'âge de 60 ans.

ExpositionsModifier

Le catalogue édité par le Musée de Pont Aven à l'occasion de l'exposition qu'il a consacrée à Jean Mingam du 1er avril au 25 juin 1990 fait mention d'une exposition à Nantes en 1985 mais à la galerie Deshayes. L'exposition à l'Institut Français d'Heidelberg est en 1986. Cette même année a eu lieu une exposition rétrospective à la Mairie de Saint Herblain. Il n'y est pas fait mention de l'exposition au Musée d'Art Moderne à Paris bien qu'il compte de nombreux collectionneurs à Paris. Il n'est pas fait mention d'exposition à New York.

BibliographieModifier

  • Jean Mingam (1927-1987) de Catherine Puget[11] 16 pages Musée de Pont-Aven, 1990.
  • Peintres de la Bretagne et quête spirituelle par Catherine Puget, Musée de Pont Aven, 2006 - 127 pages[12].
  • Bulletin de la Société archéologique du Finistère Volume 122[13].
  • Pont-Aven, du paysage à l’œuvre par Estelle Fresneau et Denise Delouche, 2007, 112 pages[14].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier