Jean Magon de la Lande

armateur, corsaire et marchand français

Jean Magon de la Lande (1641-1709), conseiller-secrétaire du roi, négociant armateur au commerce et à la course à Saint-Malo, il était considéré comme le premier des négociants de la ville au XVIIe siècle[1].

BiographieModifier

Jean Magon de la Lande est le fils aîné de Nicolas Magon de la Lande (1604-1661) et de Perrine Grout de La Ville-Jacquin, et le neveu de Jean Magon de la Fontaine-Roux et d'Alain Magon de La Gervaisais. Négociant à Saint-Malo de 1668 à sa mort, il est anobli comme conseiller-secrétaire du roi entre 1675 et 1700.

De son union en 1668 avec Laurence Eon de la Baronnie (1650-1728, fille de Nicolas Eon de la Baronnie et Hélène de Launay, dame de la Ville-David), il eut seize enfants survivants parmi lesquels :

Son frère cadet, né en 1644, fut envoyé à Cadix vers l'âge de quinze ans, au lendemain de la paix des Pyrénées et il s'y forma d'abord aux côtés de son frère aîné, jusqu'au retour à Saint-Malo vers 1674, à trente ans. Il fut fait secrétaire du roi auprès du parlement de Bretagne, par provisions du , l'année au cours de laquelle il fut anobli[2]. Il fit en 1694 un don de 15 200 livres à l'hôpital de la ville[3].

Sa succession globale se monte à près de deux millions de livres.

Notes et référencesModifier

  1. Biographie des Malouins célèbres nés depuis le XVe siècle jusqu'à nos jours, par François Gille Pierre Barnabé Manet
  2. Ludovic de Magny, Le Nobiliaire universel ou recueil g n ral des g n alogies historiques et v ridiques des maisons nobles de l'Europe. Publi par M. Le Vicomte de Magny. Tome 5, 352 p. (ISBN 978-0-543-99764-7, lire en ligne), p. 109.
  3. François Gille Pierre Barnabé Manet, Biographie des Malouins célèbres nés depuis le 15e siècle jusqu'à nos jours, , 406 p. (lire en ligne), p. 271.

BibliographieModifier

  • Ernest Le Barzic, À Saint-Malo les Magons Édition réimprimée Découvrance, 1974 (ISBN 9782842652029).
  • Gilbert Buti, Philippe Hrodej (dir.), Dictionnaire des corsaires et pirates, CNRS éditions, 2013