Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lopez.
Jean Lopez
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (67 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Histoire militaire, front de l'Est (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Jean Lopez, né le [1], est un journaliste et historien français.

Sommaire

BiographieModifier

Jean Lopez mène des études d'histoire à la faculté des lettres de Paris puis devient officier de la marine marchande. Bourlingueur, il travaille plusieurs années en Afrique du Nord, à La Réunion puis revient en France exercer le métier de journaliste. Il devient rédacteur en chef de Science et Vie Junior en 1994 puis mène parallèlement des recherches sur l'histoire militaire, sa passion.

Il publie des ouvrages synthétisant les progrès de l'historiographie sur le front de l'Est, comblant ainsi un vide éditorial dans les textes en français. Sa démarche peut être qualifiée de clausewitzienne en ce sens qu'elle ne sépare jamais le militaire du politique, y compris au niveau opérationnel.

Plusieurs voyages en Russie l'amènent, en compagnie de Lasha Otkhmezuri, à interviewer de nombreux vétérans de l'Armée rouge, dont l'ex-dissidente Helena Bonner-Sakharov[réf. souhaitée] et le philosophe Grigory Pomeranz. Il en tire un ouvrage, Grandeur et misère de l'Armée rouge.

En mars 2011, Jean Lopez lance avec Science & Vie une nouvelle revue d'histoire militaire généraliste, Guerres & Histoire. Avec une diffusion totale avoisinant les 60 000 exemplaires, ce magazine s'impose comme la référence dans les pays francophones. Appuyé sur un réseau de correspondants à l'étranger, Guerres & Histoire se signale par une ouverture internationale, des contributions de grands noms comme Van Creveld, Bruno Colson, Thierry Lentz et Jean-Dominique Merchet. Les illustrateurs employés sont également parmi les plus remarquables du secteur (Rava, Jégout).

En 2018, il traduit pour la version française Koursk de l'historien allemand Roman Töppel[2].

ŒuvresModifier

  • Koursk : Les quarante jours qui ont ruiné la Wehrmacht, Paris, Economica, , 1re éd., 320 p. (ISBN 978-2-7178-6011-5, OCLC 711830928)
  • Stalingrad : La bataille au bord du gouffre, Economica, , 1re éd., 485 p. (ISBN 978-2-7178-5638-5)
  • Berlin : Les offensives géantes de l'Armée Rouge, Vistule - Oder - Elbe (12 janvier - 9 mai 1945), Economica, , 1re éd., 645 p. (ISBN 978-2-7178-6029-0)
  • Le chaudron de Tcherkassy-Korsun : Et la bataille pour le Dniepr (septembre 1943-février 1944), Economica, , 1re éd., 440 p. (ISBN 978-2-7178-6029-0)
  • Grandeur et misère de l'Armée rouge, Seuil, , 1re éd., 380 p. (ISBN 978-2-02-103867-5)
  • Opération Bagration : La revanche de Staline (1944), Paris, Economica, , 409 p. (ISBN 978-2-7178-6675-9).
  • avec Lasha Otkhmezuri, Joukov : L'homme qui a vaincu Hitler, Perrin, 2013. L'ouvrage a été couronné par de nombreux prix. Il est traduit en russe, chinois, portugais, néerlandais.
  • Les Cent derniers Jours d'Hitler. Chronique de l'Apocalypse. Perrin, 2015.
  • Les mythes de la Seconde Guerre mondiale, Perrin, 2015, sous la direction de Jean Lopez et Olivier Wieviorka.
  • Les mythes de la Seconde Guerre mondiale, vol. 2, Perrin, 2017, sous la direction de Jean Lopez et Olivier Wieviorka.
  • avec Vincent Bernard, Nicolas Guillerat et Nicolas Aubin, Infographie de la Seconde Guerre mondiale, octobre 2018.

PrixModifier

Notes et référencesModifier

  1. Lopez, Jean (1952-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 80218-frfre (consulté le 14 mars 2018)
  2. Töppel, Roman (2018-....), « Perrin »

Liens externesModifier