Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lebrun.
Jean Lebrun
Jean Lebrun solo.jpg
Jean Lebrun au salon du livre de Paris en 2008.
Biographie
Naissance
(69 ans)
Saint-Malo
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Jean Lebrun, né le [1] à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), est un journaliste français. Professeur agrégé d'histoire, il a rapidement préféré le journalisme à l'Éducation nationale. Après avoir collaboré à Combat, La Croix et Esprit, il est devenu producteur auprès des chaînes radiophoniques France Culture puis France Inter[2].

Sommaire

BiographieModifier

Né d'un père jardinier et d'une mère concierge, Jean Lebrun grandit en banlieue parisienne et étudie dans le collège catholique Notre-Dame de la Providence d'Enghien-les-Bains[3]. Il poursuit ses études supérieures à la Sorbonne alors plongée dans le mouvement de Mai 68. Il consacre un mémoire de maîtrise à l'histoire de La Trappe, à Rancé[4]. Agrégé d'histoire, il abandonne l'enseignement, après un passage au lycée Paul-Éluard (1974-1981)[5], pour s'engager dans le journalisme. Il a collaboré à Combat, à l'émission télévisée Le Jour du Seigneur dans les années 1970, à la revue Esprit, dont il fut membre du comité de rédaction, et à La Croix, dont il a co-dirigé le service culturel.

À France Culture, où Jean Lebrun a fait l'essentiel de sa carrière, il a produit et animé les émissions Culture Matin (de 1992 à 1999) et Pot-au-feu avant d'animer Travaux publics, une émission diffusée du lundi au vendredi de 18 h 30 à 19 h 30 qu'il enregistre périodiquement dans une ambiance « France culture profonde » à partir de Blumeray (Haute-Marne). L'émission est en direct du café argentin El Sur sur le boulevard Saint-Germain à Paris les lundis, mardis et mercredis, et dans différentes villes de France les jeudis et vendredis. L'enregistrement a parfois lieu dans des festivals ou à l'étranger.

En juin 2008, Jean Lebrun arrête la production de l'émission Travaux publics[6]. Il exerce alors, jusqu'en février 2011, les fonctions de conseiller aux programmes auprès du directeur de la chaîne France Culture. Il remplace Patrice Gélinet, producteur de 2000 ans d'histoire sur France Inter, avec La Marche de l'Histoire depuis le .

Il est l'auteur de Journaliste en campagne (octobre 2006) et de Le Journalisme en chantier : chronique d'un artisan[7] (octobre 2008), tous deux publiés par les éditions Bleu autour.

PrixModifier

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Lebrun, Jean », notice d'autorité personne n° FRBNF13168291, catalogue Bn-Opale Plus, Bibliothèque nationale de France, créée le 15 septembre 1997, modifiée le 12 juillet 2007.
  2. « Jean Lebrun, le marginal du Paf », Témoignage chrétien, 16 novembre 2006.
  3. Hélène Delye, « Jean Lebrun, passeur d'Histoire », Le Monde, 10 mai 2013.
  4. Le Monde de l'éducation, Editions 247-254, 1997.
  5. http://www.lesbiographies.com/#/Biographie/LEBRUN-Jean,55502.
  6. Voir le blog de Travaux publics, 30 juin 2008.
  7. « Jean Lebrun, artisan-journaliste », critique de Jean-Marie Borzeix, ancien directeur de France Culture, publié par Nonfiction.
  8. « Le Goncourt de la biographie à Jean Lebrun pour “Notre Chanel” », lepoint.fr, 3 juin 2014.
  9. Travail biographique sur la couturière entrepris des années plus tôt avec son compagnon Bernard Costa (mort du sida en 1990).
  10.   : Jean Lebrun dans l'émission Pas la peine de crier de Marie Richeux sur France Culture, prix Goncourt de la biographie ; voir sur le site de l'académie Goncourt.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :