Jean Djorkaeff

footballeur et entraîneur français

Jean Djorkaeff
Image illustrative de l’article Jean Djorkaeff
Jean Djorkaeff en octobre 2014.
Biographie
Nationalité Français
Naissance (82 ans)
Charvieu (France)
Taille 1,73 m (5 8)
Période pro. -
Poste Défenseur
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1958-1966 Olympique lyonnais193 (23)
1966-1970 Olympique de Marseille160 (12)
1970-1972 Paris SG068 0(7)
1972-1974 Paris FC068 0(5)
1958-1974Total489 (47)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1964-1972 France048 0(3)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1972 Paris FC01v 00n 01d
1981-1983 FC Grenoble020v 031n 022d
1983-1984 AS Saint-Étienne012v 09n 022d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Jean Djorkaeff, né le à Charvieu (Isère), est un footballeur français qui évolue principalement au poste de défenseur de la fin des années 1950 jusqu'au début des années 1970. Il est surnommé « Tchouki ». Son fils Youri a également été footballeur professionnel.

BiographieModifier

Jean Djorkaeff est le fils d'un Kalmouk (Mongol du sud de la Russie), réfugié en France après avoir combattu dans les rangs de l'Armée blanche lors de la Révolution russe, et d'une mère Polonaise[1].

Attaquant de formation, le natif de Charvieu, en Isère, a toutefois connu sa renommée nationale au poste de défenseur latéral droit.

Avec l'Olympique lyonnais, il remporte la Coupe de France en 1964, celle qui permet à l’OL d’écrire la première ligne de son palmarès. La même année, il parvient jusqu'en demi-finale de la Coupe de Vainqueurs de Coupes.

Il est arrière droit de l'équipe de France dans la foulée entre 1964 et 1972. Il a disputé la Coupe du monde 1966 comptant au total 43 sélections, 3 buts, portant 24 fois le brassard de capitaine[2].

Après ce tournoi, Jean Djorkaeff s’engage à Olympique de Marseille, soulevant une nouvelle Coupe de France en 1969 — élu meilleur joueur de la finale — et termine vice-champion de France en 1970.

Il devient ensuite le premier joueur pro du Paris Saint-Germain en 1970. Il est également le premier capitaine de l’histoire du club parisien[3].

Même si les Parisiens parviennent à assurer de justesse leur maintien parmi l’élite sur le terrain, le club connaît une crise profonde en coulisses. Souhaitant se démarquer de Saint-Germain-en-Laye et donner une identité exclusivement parisienne à l’équipe, le conseil de Paris propose alors de renommer le PSG en « Paris Football Club ».

Jean contribue alors à relancer le club en remportant le titre de champion de France de D2 en 1971. Ce dernier remonte ainsi immédiatement en première division, inaugurant le nouveau Parc des Princes en 1972. Le sage capitaine de l'équipe de France fut ensuite particulièrement cinglant à l'occasion du « divorce » de mai 1972 entre le Paris Football Club et le Paris Saint-Germain : « On était bien à Saint-Germain, nous étions ''chez nous''... Quand nous sommes devenus Paris FC, nous sommes devenus du même coup des enfants perdus. »[4].

Avec un brassard de capitaine assumé et sept buts marqués en deux saisons, Tchouki était naturellement le premier homme fort du Paris Saint-Germain et un véritable pionnier pour le nouveau projet.

Jean Djorkaeff dispute les deux dernières saisons de sa carrière dans ce « nouveau » club du Paris FC mais sans jamais vraiment y trouver sa place, comme il le reconnaît lui-même : « On a quitté St-Germain à contrecœur et on n’a plus jamais retrouvé les conditions idéales pour s’entraîner. On était baladé d’un stade à un autre. »[5]. Il assuma le poste d'entraîneur intérimaire du Paris FC en 1972.

Titulaire indiscutable où il est passé (prenant à chaque fois le brassard de capitaine), Jean prend sa retraite en 1974 à l’âge de 36 ans. Il entraînera l’UG Arménienne de Décines, jusqu’à être nommé adjoint d’Henry Michel, alors sélectionneur de l’équipe de France, de 1986 à 1987. À cette époque, son fils Youri, âgé de 20 ans, entame son parcours professionnel à Grenoble. Au milieu des années 1990, il sera à son tour une figure emblématique du Paris Saint-Germain[6].

Il devient par la suite entraîneur durant une brève période, au FC Grenoble de 1981 à 1983 puis à l'AS Saint-Étienne de 1983 à 1984.

Il préside la commission de la Coupe de France entre 2000 et 2013.

Statistiques détailléesModifier

En clubModifier

Statistiques de Jean Djorkaeff [7]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M. B. M. B. Comp. M. B. M. B.
1957-1958   Olympique lyonnais D1 - - 1 0 - - - 1 0
1958-1959   Olympique lyonnais D1 5 3 2 0 - - - 7 3
1959-1960   Olympique lyonnais D1 16 4 1 0 - - - 17 4
1960-1961   Olympique lyonnais D1 5 1 2 1 - - - 7 2
1961-1962   Olympique lyonnais D1 14 2 2 2 C3 2 1 18 5
1962-1963   Olympique lyonnais D1 23 3 4 1 - - - 27 4
1963-1964   Olympique lyonnais D1 30 0 6 0 C2 8 0 44 0
1964-1965   Olympique lyonnais D1 31 3 3 0 C2 2 0 36 3
1965-1966   Olympique lyonnais D1 31 2 5 0 - - - 36 2
Sous-total 155 18 26 4 - 12 1 193 23
1966-1967   Olympique de Marseille D1 38 3 3 0 - - - 41 3
1967-1968   Olympique de Marseille D1 36 3 1 0 - - - 37 3
1968-1969   Olympique de Marseille D1 32 2 9 0 C3 2 0 43 2
1969-1970   Olympique de Marseille D1 33 4 2 0 C2 4 0 39 4
Sous-total 139 12 15 0 - 6 0 160 12
1970-1971   Paris Saint-Germain D2 26 5 3 0 - - - 29 5
1971-1972   Paris Saint-Germain D1 38 2 1 0 - - - 39 2
Sous-total 64 7 4 0 - - - 68 7
1972-1973   Paris FC D1 38 3 4 2 - - - 42 5
1973-1974   Paris FC D1 26 0 - - - - - 26 0
Sous-total 64 3 4 2 - - - 68 5
Total sur la carrière 422 40 49 6 - 18 1 489 47

En sélection nationaleModifier

 
Jean Djorkaeff en 1973 au Paris FC.
Statistiques de Jean Djorkaeff[8]
Année Sélection Phases Finales Éliminatoires Matchs Amicaux Total
Compétition M B M B M B M B
1964   France - - - 2 0 - - 2 0
1965   France - - - 1 0 2 0 3 0
1966   France CdM 1966 3 0 3 0 3 0 9 0
1967   France - - - 3 0 1 0 4 0
1968   France - - - 3 0 2 0 5 0
1969   France - - - 3 1 2 0 5 1
1970   France - - - 1 0 6 1 7 1
1971   France - - - 5 0 3 1 8 1
1972   France - - - - - 5 0 5 0
Total sur la carrière 3 0 21 1 24 2 48 3

Palmarès de joueurModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :