Ouvrir le menu principal

Jean Degraeve

personnalité politique française

Jean Degraeve
Fonctions
Maire de Châlons-en-Champagne
Prédécesseur Paul Simonot
Successeur Michel Menard
Député de la Marne
Circonscription 3e circonscription
Législature Ire, IIe, IIIe, IVe et Ve (Cinquième République)
Groupe politique UNR (1958-1962)
UNR-UDT (1962-1967)
UDVème (1967-1968)
UDR (1968-1978)
Successeur Jean Bernard
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Châlons-sur-Marne
Date de décès (à 87 ans)
Lieu de décès Châlons-en-Champagne

Jean Degraeve, né le à Châlons-sur-Marne (Marne) et mort le dans cette ville, est un homme politique français.

BiographieModifier

Négociant en machines agricoles, il fut député (UNR) puis Union pour la défense de la République, puis Union des démocrates pour la République de 1958 à 1978. Il eut un temps comme suppléant Charles Eggermann, pionnier de l'enseignement de la natation scolaire.

Conseiller général RPF de 1951 à 1970 et maire de Châlons-sur-Marne de 1965 à 1973. Jean Degraeve a également été membre du Conseil régional de Champagne-Ardenne de 1974 à 1977.

Sa politique urbanistique est contestée car elle entraîne la disparition d'un théâtre du XVIIIe siècle et d'une partie du quartier médiéval. Ce « massacre » de la vieille ville est relaté dans Ouvrez le Massacre de Cabu et Jean Marie Boëglin, publié aux Éditions du Sagittaire en 1977[1].

Le parc des expositions de Châlons-en-Champagne, ouvert en 2012, porte son nom[2].

Notes et référencesModifier

  1. Nancy Gouin, « La maison Clémangis de Châlons, un bijou médiéval sauvé in extremis », sur lunion.fr, (consulté le 31 janvier 2018).
  2. T. V., « Ouverture du Capitole en Champagne », sur lhebdoduvendredi.com, (consulté le 31 janvier 2018).

Voir aussiModifier