Ouvrir le menu principal

Jean Codognès

personnalité politique française

Jean Codognès
Fonctions
Député
Gouvernement Ve République
Groupe politique PS
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Perpignan (Pyrénées-Orientales)
Résidence Pyrénées-Orientales (2e)

Jean Codognès, né le à Perpignan (Pyrénées-Orientales), est un homme politique français.

BiographieModifier

Avocat réputé proche de Martine Aubry et d'Arnaud Montebourg[1], Jean Codognès est élu député socialiste de la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales à la faveur d'une triangulaire le [2]. Député, il participe à la commission d'enquête sur le fonctionnement des tribunaux de commerce.

En 1998, il est élu conseiller général du canton de Perpignan-1, canton populaire de la ville de Perpignan (le Haut-Vernet), succédant au maire de Perpignan Jean-Paul Alduy, alors UDF, qui ne se représentait pas[3].

En 2002, candidat à sa propre succession aux législatives, il est battu de justesse au second tour par Arlette Franco, maire UMP de Canet-en-Roussillon[4].

En 2004, il est réélu conseiller général[5].

En 2008, il mène une liste divers gauche aux élections municipales de Perpignan, avec entre autres Les Verts. Dissident du PS, il est exclu de ce parti[6], mais maintient sa candidature. Devancé au premier tour par les listes UMP et PS/PC/LO, il devient au second tour no 2 de la liste regroupant la gauche et le MoDem. Battu par le maire sortant Jean-Paul Alduy (UMP), il est élu conseiller municipal d'opposition[7].

Le deuxième tour de scrutin ayant été marqué par une fraude électorale, dite « affaire des chaussettes », dans laquelle sont mis en cause des partisans du maire, le Conseil d'État annule l'élection par un arrêt du 23 avril 2009. Une nouvelle campagne électorale débute : Jean Codognès se présente comme tête de liste divers gauche, aux côtés de la responsable locale des Verts Katia Mingo qui participait avec lui au groupe d'opposition durant la première année du mandat. La liste qu'il conduit recueille 13,14 % des suffrages au second tour[8].

Il rejoint Europe Écologie Les Verts dès sa constitution en novembre 2010. Il est actuellement membre du Conseil fédéral d'EELV.

MandatsModifier

Député
Conseiller général
Conseiller municipal
  • 2008-2014 : conseiller municipal d'opposition de Perpignan

Notes et référencesModifier

  1. « Perpignan - Municipales 2008 - Alduy en danger ? », Le Point, 15 novembre 2007.
  2. Résultats de l'élection législative de 1997 sur le site du Figaro.
  3. Résultats de l'élection cantonale de 1998 sur le site du Figaro.
  4. Résultats de l'élection législative de 2002.
  5. Résultats de l'élection cantonale de 2004.
  6. Perpignan et l'héritage Alduy, France 3 Sud, 17 mars 2008.
  7. Résultats de l'élection municipale de Perpignan en 2008.
  8. Résultats de l'élection municipale partielle de Perpignan en 2009 sur le site du ministère de l'intérieur.

Liens externesModifier