Jean Boulet (homme politique)

homme politique canadien

Jean Boulet est un avocat et homme politique québécois, élu député à l'Assemblée nationale du Québec aux élections provinciales de 2018[1]. Il représente la circonscription électorale de Trois-Rivières sous la bannière de la Coalition avenir Québec.

Jean Boulet
Fonctions
Ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue
En fonction depuis le
(7 mois et 9 jours)
Premier ministre François Legault
Gouvernement Legault
Prédécesseur Mathieu Lacombe
Ministre responsable de la région du Nord-du-Québec
En fonction depuis le
(1 an, 7 mois et 8 jours)
Premier ministre François Legault
Gouvernement Legault
Législature 43e
Prédécesseur Jonatan Julien
Ministre responsable de la région de la Mauricie
En fonction depuis le
(5 ans, 7 mois et 10 jours)
Premier ministre François Legault
Gouvernement Legault
Législature 42e et 43e
Prédécesseur Julie Boulet
Ministre du Travail
En fonction depuis le
(5 ans, 7 mois et 10 jours)
Premier ministre François Legault
Gouvernement Legault
Législature 42e et 43e
Prédécesseur Dominique Vien
Député à l'Assemblée nationale du Québec
En fonction depuis le
(5 ans, 7 mois et 27 jours)
Élection 1er octobre 2018
Réélection 3 octobre 2022
Circonscription Trois-Rivières
Législature 42e et 43e
Groupe politique Coalition avenir Québec
Prédécesseur Jean-Denis Girard
Ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale

(4 ans et 2 jours)
Premier ministre François Legault
Gouvernement Legault
Prédécesseur François Blais (Emploi & Solidarité sociale)
Successeur Kateri Champagne Jourdain (Emploi)
Chantal Rouleau (Solidarité sociale)
Ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration

(10 mois et 26 jours)
Premier ministre François Legault
Gouvernement Legault
Prédécesseur Nadine Girault
Successeur Christine Fréchette
Biographie
Nom de naissance Jean Boulet
Lieu de naissance Saint-Tite (Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Coalition avenir Québec
Fratrie Julie Boulet
Profession Avocat

Avocat œuvrant dans le droit du travail, il est nommé ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale le et ministre responsable de la région de la Mauricie. Le , il est concurremment nommé ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration en remplacement de Nadine Girault.

Après une controverse sur les nouveaux arrivants durant la campagne électorale de 2022, malgré sa réélection, il perd plusieurs responsabilités ministérielles, conservant toutefois son poste de ministre du Travail et ses responsabilités régionales.

Il est le frère de l'ancienne ministre Julie Boulet[2].

Biographie modifier

Carrière politique modifier

Le , il est élu député de Trois-Rivières à l'Assemblée nationale du Québec sous la bannière de la Coalition avenir Québec lors des élections générales québécoises[3]. Quelques jours plus tard, le , il est nommé ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie dans le premier conseil des ministres du gouvernement Legault[4],[5].

En 2020, Jean Boulet présente le projet de loi 59, Loi modernisant le régime de santé et de sécurité du travail[6].

L'adoption de ce projet de loi, en 2021, marque un tournant pour le régime de santé et de sécurité du Québec, puisqu'il s'agit de la plus importante modernisation de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) et de la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles (LATMP) depuis plus de 35 ans[7]. En effet, le statu quo des dernières décennies se traduisait par une hausse des accidents du travail et des maladies professionnelles. La réforme se découpe en quatre thèmes[8] :

  • augmentation de la prévention des risques en milieu de travail;
  • accès facilité au régime d'indemnisation;
  • meilleur soutien aux travailleurs ayant subi une lésion professionnelle ainsi qu'aux employeurs;
  • amélioration de la gouvernance et déjudiciarisation.

Durant la campagne électorale de 2022, il provoque une controverse par ses propos en affirmant que « 80 % des immigrants s'en vont à Montréal, ne travaillent pas, ne parlent pas français ou n'adhèrent pas aux valeurs de la société québécoise »[9]. Le premier ministre François Legault juge ces propos « inacceptables » et affirme que Boulet s'est « disqualifié » du poste de ministre de l'Immigration[10].

Jean Boulet est réélu lors des élections du [11] mais il perd son poste de ministre de l'Immigration dans le nouveau conseil des ministres dévoilé le suivant, conservant cependant son poste de ministre du Travail[12].

Déjà responsable des régions de la Mauricie et du Nord-du-Québec, il se voit confier le la responsabilité de la région de l'Abitibi-Témiscamingue[13].

Résultats électoraux modifier

Élection générale québécoise de 2022 dans Trois-Rivières [14]
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Jean Boulet (sortant) Coalition avenir 18 859 50,8 % 12 790
     Steven Roy Cullen Québec solidaire 6 069 16,4 % -
     Laurent Vézina Parti québécois 5 323 14,3 % -
     Karine Pépin Conservateur 4 552 12,3 % -
     Adams Tekougoum Libéral 2 056 5,5 % -
     Éric Trottier Climat Québec 148 0,4 % -
     Georges Samman L'union fait la force 108 0,3 % -
Total 37 115 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 68,7 % et 492 bulletins ont été rejetés.

Élection générale québécoise de 2018 dans Trois-Rivières [15]
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Jean Boulet Coalition avenir 15 323 41,1 % 6 801
     Jean-Denis Girard (sortant) Libéral 8 522 22,8 % -
     Valérie Delage Québec solidaire 6 411 17,2 % -
     Marie-Claude Camirand Parti québécois 5 758 15,4 % -
     Adis Simidzija Vert 653 1,8 % -
     Daniel Hénault Conservateur 639 1,7 % -
Total 37 306 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 70,2 % et 744 bulletins ont été rejetés.


Notes et références modifier

  1. « Jean Boulet - Assemblée nationale du Québec », sur www.assnat.qc.ca (consulté le )
  2. Marc Rochette, « Le frère de Julie Boulet dans la mire de la CAQ », Le Soleil,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. "Sonia LeBel, Jean Boulet et Simon Allaire élus". L'Hebdo Journal, .
  4. Audrey Leblanc, « Sonia LeBel et Jean Boulet deviennent ministres », sur L'Hebdo du St-Maurice, (consulté le )
  5. Le Devoir, « La liste complète du Conseil des ministres », Le Devoir,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. « Loi modernisant le régime de santé et de sécurité du travail en résumé », sur www.cnesst.gouv.qc.ca (consulté le )
  7. « Boulet dépose sa réforme attendue en santé-sécurité au travail », sur La Presse, (consulté le )
  8. « Boulet mise sur les milieux de travail pour évaluer le risque », sur Le Devoir (consulté le )
  9. Nahila Bendali, « La Vérif : les propos de Jean Boulet sur l’immigration sont-ils exacts? | Élections Québec 2022 », sur Radio-Canada.ca, (consulté le )
  10. Gabriel Côté et Geneviève Lajoie, « Jean Boulet «disqualifié» du poste de ministre de l’Immigration, dit Legault », (consulté le )
  11. Marilyn Marceau, « Jean Boulet réélu dans Trois-Rivières malgré ses propos controversés | Élections Québec 2022 », sur Radio-Canada.ca, (consulté le )
  12. Charles Lecavalier et Fanny Lévesque, « Voici le Conseil des ministres », sur La Presse, (consulté le )
  13. Cabinet du premier ministre, « Jean Boulet devient ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue », (consulté le )
  14. DGEQ, « Résultats élections Québec 2022 », sur electionsquebec.qc.ca (consulté le )
  15. DGEQ, « Résultats élections Québec 2018 », sur electionsquebec.qc.ca (consulté le )

Liens externes modifier