Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bauer.
Jean Bauer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
AngersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Archives conservées par
Archives municipales de la ville d'Angers et d'Angers Loire Métropole (d) (32 J)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean Bauer, (né le à Laval et mort le à Angers) est un luthier français.

BiographieModifier

Il était l'incontestable chef de file de la lutherie française et, dans le domaine de la création, très certainement l'un des plus grands luthiers du XXe siècle.

En 1941, après avoir voulu s'installer au Havre, il s'installe finalement à Angers, car il voulait une ville pas trop éloignée de Paris, mais qui lui offrirait de bonnes conditions pour la création (contrairement au Havre, qui subissait de plein fouet les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale). Jean Bauer s’est impliqué dans la vie culturelle angevine dès son arrivée dans la ville. Il vend son premier violon en 1942 à Charles Bardon, musicien professionnel. Quelque six cents musiciens du monde entier ont le privilège de posséder un Bauer, un instrument conçu par ce maître luthier.

Il avait fait ses études de lutherie à Mattaincourt, près de Mirecourt, chez Marius Didier; il a remporté en 1954 le prix de Liège, avec un quatuor nommé "Le Luth et la Rose", qui le classera parmi les meilleurs luthiers du XXe siècle.

Avec de grands confrères, et notamment Étienne Vatelot, il sera à l'origine de la création de l'École nationale de lutherie de Mirecourt, le cœur battant de la lutherie française.

Président depuis 1962 de la Société des concerts populaires, il a œuvré pour la création d’un orchestre permanent, le futur Orchestre national des Pays de la Loire (ONPL).

De 1963 à 1972, il a présidé le Comité angevin d’action culturelle, qui a permis l’installation à Angers d’une maison de la culture.

En 1975, il a lancé une programmation de musique de chambre qui prendra en 1982 le nom de Mardis musicaux.

Jean Bauer est décédé le 30 mai 2005 à l'âge de 91 ans.

Il a passé le flambeau à son fils Jacques Bauer.

Voir aussiModifier