Jean Alfred Gérard-Séguin

peintre français
Jean Alfred Gérard-Séguin
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jean Gérard Alfred Séguin, connu sous le nom de Gérard-Séguin, né le à Paris[1] et mort le dans le 6e arrondissement de la même ville[2], est un peintre et illustrateur français.

BiographieModifier

Né en 1804 rue de Vaugirard dans le 11e arrondissement de Paris, Jean Gérard Alfred Seguin est le fils de Nicolas François Seguin (1772-1852), employé au Conseil d'État et de Marie Françoise Geneviève Menet (1780-1856)[3], fille d'un bourgeois de Paris[4].

Il a pour parrain Jean Gérard Lacuée (1752-1841), général et conseiller d'État et son père devient ensuite secrétaire de la section de la Guerre au Conseil d'État, résidant à l'École polytechnique. C'est à cette adresse que naît sa sœur Clotilde Seguin (1806-1873), également artiste peintre, morte célibataire[5].

En 1871, il est témoin au mariage entre Jean Louis Outhwaite, fils du graveur Jean-Jacques Outhwaite (1810-1878) et Marguerite Thérond, fille du dessinateur lithographe Emile Thérond (1821-1883)[6]. En 1872, il meurt célibataire à son domicile situé 48, rue Saint-Placide à Paris.

CarrièreModifier

Élève de Jérôme-Martin Langlois à l'École des beaux-arts de Paris, Gérard-Séguin expose aux Salons entre 1831 et 1868. Sous l'impulsion de Prosper Mérimée et de la commission des monuments historiques, il exécute des relevés des fresques de l'abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe en 1841.

Il réalise le portrait au pastel d'Honoré de Balzac exposé au Salon de 1842, conservé au musée des Beaux-Arts de Tours, et dont le modèle ne fut guère satisfait[7].

Mais l'activité principale de Gérard-Séguin est de concevoir des illustrations pour l'édition, ses dessins étant interprétés par des graveurs sur bois. Il illustre ainsi dans une veine romantique des œuvres d'auteurs comme Victor Hugo, Alphonse Karr, ou Louis Desnoyers[8]. Il réalise des dessins pour l'édition Furne de La Comédie humaine de Balzac en 1842 et en 1846[7]. Il a longuement collaboré avec l'éditeur Pierre-Jules Hetzel dont il était l'ami. Il a également œuvré dans le domaine de la littérature pour enfants.

Œuvres dans les collections publiquesModifier

Livres illustrésModifier

Notes et référencesModifier

  1. Archives de Paris, fichier de l'état-civil reconstitué. Comme son acte de décès, cet acte établit que Gérard n'est pas un élément de son patronyme mais le deuxième de ses trois prénoms.
  2. Archives de Paris, état-civil numérisé du 6e arrondissement, acte de décès no 2405 de l'année 1872.
  3. Détail de l'acte de naissance reconstitué sur Familysearch. Né au 1347[Information douteuse] rue de Vaugirard, division du Luxembourg.
  4. Jean Louis Menet, bourgeois de Paris, demeurant rue du Mail, paroisse Saint-Eustache : mention 1781 dans un acte sur Geneanet.
  5. Jeanne Dorothée Clotilde Seguin, née le à Paris, morte le à Paris.
  6. Archives de Paris, 14e, V4E4358, vue 1/31, acte 289.
  7. a et b Site de la mairie de Paris, Maison de Balzac, Les dessinateurs de l'édition Furne de la Comédie Humaine sur paris.fr.
  8. a et b Les Aventures de Jean-Paul Choppart
  9. Site de la paroisse Saint-Eugène Sainte-Cécile.
  10. sur Google livres.
  11. sur Google livres.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Catalogue de l'Exposition Hetzel à la médiathèque de Moulins, 2008.

Liens externesModifier