Jean Albrecht de Brandebourg-Ansbach

prince allemand

Jean Albrecht de Brandebourg-Ansbach (en allemand : Johann Albrecht von Brandenburg), né le à Ansbach, (Moyenne-Franconie) et mort le à Halle, est un archevêque de Magdebourg et évêque d'Halberstadt.

Jean-Albert de Brandebourg-Ansbach
Image dans Infobox.
Fonctions
Archevêque catholique
Diocèse de Magdebourg
à partir du
Évêque diocésain
Évêché d'Halberstadt (en)
à partir du
Environ évêque catholique
environ à partir de
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Père
Mère
Fratrie
Marguerite de Brandebourg-Ansbach (d)
Gumprecht de Brandebourg-Ansbach-Kulmbach (d)
Georges de Brandebourg-Ansbach
Albert de Brandebourg
Guillaume de Brandebourg-Ansbach
Casimir de Brandebourg-Kulmbach
Jean de Brandebourg-Ansbach (en)
Élisabeth de Brandenbourg-Ansbach-Culmbach
Barbara de Brandebourg-Ansbach
Sophie de Brandenburg-Ansbach-Kulmbach
Anne de Brandebourg-Ansbach (d)
Frédéric de Brandebourg-Ansbach (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

BiographieModifier

Jean Albrecht de Brandebourg-Ansbach est un membre de la Maison de Hohenzollern. Il est un des dix-sept enfants du prince Frédéric Ier de Brandebourg-Ansbach, originaire de la Principauté d'Ansbach-Brandebourg. Il est le frère de Guillaume de Brandebourg-Ansbach. Il avait deux grands-pères célèbres, le prince Albert III Achille de Brandebourg et le souverain Casimir IV Jagellon.

Il a travaillé avec son cousin le cardinal Albert de Brandebourg, archevêque de Mayence et de Magdebourg ainsi qu'évêque d'Halberstadt. Il devient son coadjuteur à Magdebourg.

En 1545, à la mort de son cousin cardinal, il devient archevêque de Magdebourg et évêque d'Halberstadt.

Le , il est amené à changer de résidence et s'installe à Moritzburg dans la région de Halle.

Jean Albrecht de Brandebourg-Ansbac s'opposa à la Réforme protestante. Il a essayé d'empêcher en vain la propagation du protestantisme dans ses évêchés. Bien que fervent catholique, Jean-Albretch a agi dans les intérêts de son frère protestant, Guillaume de Brandebourg-Ansbach comme agent auprès de la papauté et de l'Empereur. La solidarité avec son frère protestant a fortement déplu à l'Ordre Teutonique auquel appartenait Jean Albrecht. Il entra en conflit avec l'Ordre teutonique et reçut le soutien de l'archevêché de Riga.

SourceModifier