Ouvrir le menu principal

Jean Etienne François Monter
Jean Étienne François Monter

Naissance
Strasbourg (Bas-Rhin)
Décès (à 72 ans)
Commercy (Meuse)
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de brigade
Années de service 1758-1796
Distinctions Chevalier de Saint-Louis

Jean Étienne François Monter, né le à Strasbourg (Bas-Rhin), mort le à Commercy (Meuse), est un général de brigade de la Révolution française.

États de serviceModifier

Il entre en service le 9 avril 1758, comme cornette au régiment de Schonberg, il sert en Allemagne de 1758 à 1762, il devient lieutenant en second le 15 avril 1760, lieutenant le 2 mars 1762, aide-major le 24 novembre 1768, avec rang de capitaine le 3 mars 1774. Il redevient lieutenant le 6 mars 1774, premier lieutenant le 17 juin 1776, capitaine en second le 1er octobre 1778, et il est fait chevalier de Saint-Louis le 5 avril 1780.

Il reçoit son brevet de capitaine commandant le 2 septembre 1780, et celui de chef d'escadron le 1er mai 1788. Il est nommé lieutenant-colonel le 23 mars 1792, au 11e régiment de dragons, et colonel au même régiment le 10 juin 1792. Il sert à l’armée du Rhin.

Il est promu général de brigade le 8 mars 1793, et le 7 août suivant il est suspendu de ses fonctions et mis en état d’arrestation. Il passe en jugement devant le Tribunal révolutionnaire et il est acquitté le 5 janvier 1794. Il est réintégré dans l’armée le 28 août 1794, et il est admis à la retraite le 12 janvier 1795.

Le 13 juin 1795, il est remis en activité à l’armée de l’Ouest, et le 5 octobre, il commande la 2e brigade de la 3e division, avant d’être définitivement réformé le 22 septembre 1796.

Il meurt le 24 mai 1811 à Commercy.

SourcesModifier