Jean-René Genty

fonctionnaire et historien français

Jean-René Genty, né en 1952, est un membre de la haute fonction publique et historien français contemporain. Ses travaux concernent l'immigration algérienne en France, plus particulièrement dans la région Nord-Pas-de-Calais, qui, à l'époque de son apogée industrielle aux XIXe et XXe siècles, fondée sur le charbon (bassin minier du Nord-Pas-de-Calais), l'industrie textile et la sidérurgie-métallurgie a beaucoup fait appel à la main d'œuvre étrangère à la région ou au pays (Belges, Polonais, Portugais, Italiens, ressortissants des pays du Maghreb...)[1].

Jean-René Genty
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités

BiographieModifier

Jean-René Genty nait le à Malo-les-Bains[2] dans une famille d'instituteurs.

Les parents étant nommés à Saint-Pol-sur-Mer, il passe son enfance dans cette ville. Il effectue ses études secondaires au collège Robespierre de la ville puis au lycée Jean-Bart de Dunkerque[2].

Ses études supérieures ont lieu à l'université de Lille III[3].

Il suit ensuite le cursus de sciences politiques à l'Institut d'études politiques de Paris, (Sciences Po)[3].

Il entre dans l'administration scolaire et universitaire et y occupe diverses fonctions dans différentes académies : Lille (rectorat, direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Pas-de-Calais), Besançon (direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Territoire de Belfort), ainsi que dans les services administratifs d'université. Il mène ainsi de front une double carrière d'administrateur et d'historien.

En 1991, il est agréé en tant qu'auditeur d'une session régionale de l'Institut des hautes études de Défense nationale[4].

Par le décret du , Jean-René Genty accède à la haute fonction publique et aux grands corps de l'État en étant nommé à l'Inspection générale de l'administration de l'Éducation nationale[5]. D'abord inspecteur adjoint, il fait carrière en devenant successivement inspecteur général de seconde classe puis de première classe en 2013[6].

Par arrêté du , il est admis à la retraite pour ancienneté d'âge et de services à compter du [7].

Jean-René Genty participe également à la vie de la cité : conseiller municipal dans la commune de Râches de 2001 à 2008, puis, pour la mandature 2014-2020, conseiller municipal délégué aux finances[8], il se présente pour les élections législatives de 2017, en tant que candidat suppléant sur la liste du parti socialiste dans la 17e circonscription du département du Nord, (liste menée par Agnès Dupuis)[9].

À la suite des élections municipales de 2020, Jean-René Genty devient adjoint au maire, délégué aux affaires financières, à la gestion du personnel communal et au suivi et à l'encadrement du chantier d'insertion[10].

ŒuvresModifier

Jean-René Genty, inspecteur général de l'administration de l'éducation nationale, a participé à la rédaction de différents rapports qui visent à informer le public et à nourrir le débat sur de grands sujets de société[11]. Il est également l'auteur d'un article publié dans la revue de l'organisme, faisant la liaison avec sa démarche d'historien : « Islam et école », dans La revue de l’inspection générale, dossier «  École et République », ministère de l’Éducation nationale et de la recherche, 2004[12].

En tant qu'historien, Jean-René Genty concourt à faire connaitre la situation de l'immigration algérienne en France, et « l'histoire des nationalistes algériens dans l’émigration, nord de la France et Belgique[13]». La recherche dans le domaine rencontre des difficultés, en particulier au début de ses investigations, en raison des archives publiques encore fermées sur cette période récente[14]. Dans ses travaux, Jean-René Genty étudie et rend compte des différents aspects de l'immigration algérienne dans la région Nord-Pas-de-Calais : démographiques et statistiques (nombre d'immigrés selon les époques, régions d'origine des migrants, bassins d'emploi où ils sont retrouvés, évolution des chiffres...), socio-économiques (secteurs qui recrutent, mode de recrutement, emplois occupés, types de contrats...), sociologiques (mode de vie des immigrés, types d'hébergement, solidarités entre immigrés...), politiques (attitudes des partis politiques et syndicats, attitude des immigrés pendant la guerre d'Algérie dont le phénomène de la « guerre dans la guerre », (affrontement entre membres du Mouvement national algérien, (MNA) et ceux du Front de libération nationale, (FLN)...), etc., (voir ses travaux disponibles en ligne ci-dessous).

Il soutient en 1983 une thèse de troisième cycle La guerre d'Algérie et la population du Nord/Pas-de-Calais (1954-1962), (sous la direction de Marcel Gillet), Université de Lille III, obtient une mention « très bien », et devient docteur de 3e cycle en histoire sociale, économique et financière (doctorat en France)[3]. La thèse permet d'établir un premier bilan sur la sensible question de la guerre d'Algérie à l'échelle d'une région[15].

Ses contributions à la recherche revêtent différentes formes : ouvrages, articles dans des livres collectifs ou revues, participation à des conférences, colloques, journées....Une liste de ces actions, cependant non totalement mise à jour des participations récentes, figure sur le site de l'Institut de recherches historiques du Septentrion, (IRHIS), unité mixte de recherche du Centre national de la recherche scientifique[16], Jean-René Genty étant chercheur associé à l'Institut[3].

LivresModifier

Les livres de Jean-René Genty sont recensés sur le site data de la BnF[17]. Ils sont disponibles sur les sites de vente en ligne[18] et sont connus tant des archives nationales du monde du travail[19] que du musée national de l'histoire de l'immigration[20].

  • L'immigration algérienne dans le Nord-Pas-de-Calais, 1909-1962, Paris, L'Harmattan, 1999, 307 p., accès partiel en ligne[21].
  • Des Algériens dans la région du Nord : de la catastrophe de Courrières à l'indépendance, Paris, L'Harmattan, 2005, 207 p., accès partiel en ligne[22].
  • Le mouvement nationaliste algérien dans le Nord, 1947-1957, : Fidaou al Djazaïr, Paris, L'Harmattan, 2008, 284 p., accès partiel en ligne[23].
  • Les étrangers dans la région du Nord : repères pour une histoire régionale de l'immigration dans le Nord-Pas-de-Calais, 1850-1970, Paris, L'Harmattan, 2009, 194 p., accès partiel en ligne[24].

ArticlesModifier

Jean-René Genty est l'auteur de nombreux articles parus dans des livres ou publications diverses. Peuvent être cités :

  • « L’année du Front Républicain : l’opinion publique, l’action gouvernementale et la guerre d’Algérie », dans Guy Mollet, un camarade en république, (B. Ménager, Ph. Ratte, J.L. Thiébault, R. Vandenbusshe, C.M. Wallon-Leducq éditeurs), Presses universitaires de Lille, 1987, 632 p, Lille.
  • « Romans policiers et guerre d’Algérie » dans Parcours, l’Algérie, les hommes et l’histoire, revue de l’Association de Recherche pour un dictionnaire biographique de l’Algérie, no 16-17, 1992.
  • « Louis Faidherbe (1818-1889) », notice biographique du général Faidherbe pour sa période constantinoise, dans Parcours, l’Algérie, les hommes et l’histoire, no 18, 1993.
  • « Repères pour l’histoire du nationalisme dans les communautés algériennes du Nord et du Pas-de-Calais »,dans Revue du Nord, juillet-.
  • « L’autre guerre d’Algérie ensanglante la terre nordiste », dans Cent ans de vie dans la région, 1958-1975, Lille, La Voix du Nord, hors série du , p. 14-15.
  • « La terre, les pierres et les morts. Évolution de l’inhumation des migrants de confession musulmane dans les cimetières du Nord/Pas-de-Calais », article publié dans l’ouvrage collectif (sous la direction de Bruno Lafort), Regards croisés. L’immigration dans le Nord/Pas-de-Calais, document d’ethnologie régionale no 12, musée de Béthune, 2002[2].
  • « Mosquées, travail et politique. L’exemple du Nord », dans Les Cahiers de l’Orient, Paris no 71, 2003.
  • « Les Algériens dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais », dans Algériens et Français. Mélanges d’Histoire, (sous la direction de Jacques Simon), Paris, L’Harmattan, 2004, 157 p[25].
  • « Les Algériens : une immigration précoce influencée par les événements politiques », dans Tous gueules noires. Histoire de l’immigration dans le bassin minier du Nord/Pas-de-Calais, Centre historique Minier, Lewarde, 2004, 159 p[26].
  • « L’art du récit de vie. La démarche de l’historien face aux travaux d’Abdelmalek Sayad », article publié dans La Lettre de DMA, 2004, Roubaix[2].
  • « Les débuts de l’immigration algérienne dans la région du Nord, 1909-1939 », contribution publiée dans l’ouvrage collectif L’immigration et les discriminations en débats (sous la direction de Hedi Saïdi), Lille, La Voix du Nord, 2005.
  • « La mémoire et l’histoire : l’exemple de l’immigration algérienne », dans Mémoire de l’immigration et histoire coloniale (sous la direction de Hedi Saïdi) Paris, L’Harmattan, 2007.
  • « L'immigration algérienne dans la région du Nord entre 1909 et 1939 », dans l'ouvrage collectif (sous la direction de Hedi Saïdi), Les étrangers en France et l'héritage colonial: processus historiques et identitaires, Paris, L'Harmattan, 2007.
  • « Travailleurs nord-africains », « Activisme politique et actions syndicales », « D’Alger à la France », « La guerre d’Algérie s’installe », articles publiés dans Frontière d’Empire, soldats coloniaux et immigration des Suds, (P. Blanchard, N. Bancel, A. Boubeker et E. Deroo, éditeurs), Paris, La Découverte, [12].
  • « Histoire du parti du peuple algérien », dans La guerre d'Algérie autrement, revue La Dionyversité - La coopération des idées, Université populaire de Saint-Denis, , présentation disponible en ligne[27].
  • « Les processus de politisation de l’immigration algérienne : le cas du Douaisis entre 1947 et 1954 », publié dans Anthropologie de l’émigration en hommage à Abdelmalek Sayad (sous la direction de Kamel Chachoua), Alger, Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques, .
  • « L’Union syndicale des travailleurs algériens, (USTA), un syndicat marginalisé ? » et « Le Nord-Pas-de-Calais à l’heure de la guerre d’Algérie », dans Algériens en France, 1954-1962 : la guerre, l’exil, la vie, ouvrage publié sous la direction de Linda Amiri et Benjamin Stora, Cité nationale de l’histoire de l’immigration/ Autrement, Paris, 2012[28].
  • « L'intégration de l'armée d'Afrique au dispositif français de 1914 à travers un cas particulier/ le corps des spahis auxiliaires algériens », dans Revue Historique de Dunkerque et du Littoral, no 46, , éditée par la Société dunkerquoise d'Histoire et d'Archéologie[29].
  • « Les nationalistes algériens dans le Douaisis (1949-1956) », dans Gauheria, revue d'éducation populaire de la Gohelle, no 96, , p. 13-32, disponible en ligne[30].
  • « Un dimanche ordinaire à Douai? La manifestation algérienne du  », dans Revue du Nord, no 414, , p. 145-175, disponible en ligne[31].

Contributions diversesModifier

Jean-René Genty a contribué à différentes œuvres, (livres, films) et participe à des animations (tables rondes, conférences, journées,..) variées. Parmi ces collaborations peuvent être citées :

  • Consultation pour le film de Benoit Prin et Leilia Habchi, Les jardiniers de la rue des martyrs, Memento Distribution, 2003, documentaire, 92 min.
  • Participation au film de Djamel Zaoui, L’autre guerre d’Algérie, Leitmotiv Productions, 2003, documentaire, 52 min[16].
  • Lakhdar Belaïd, Mon père, ce terroriste, 2008, Paris, Éd. du Seuil, 247 p. Le livre contient en postface La lutte MNA-FLN dans la région du Nord de Jean-René Genty, accès partiel en ligne[32].
  • « Hors-la-loi », note relative au film de Rachid Bouchareb publiée dans Vingtième Siècle : Revue d'histoire, no 110, avril-.
  • « La frontière franco-belge pendant la guerre d’indépendance algérienne : sanctuaire ou champ de bataille ? », communication à la journée d’études consacrée au thème de la guerre d’Algérie et des pays d’Europe du Nord, université d’Amsterdam, [33].
  • « André Diligent : une voie pour l’Algérie ! », communication prononcée lors de la journée consacrée à André Diligent, , Musée André Diligent, Roubaix[33].
  • Réalisation de trois interviews de mineurs algériens retraités (un collecteur de fonds FLN, un messaliste et un sans appartenance (Liévin et Hénin-Beaumont) pour la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, 2012[28].
  • « La lutte finale entre nationalistes algériens dans la région de Lille/Roubaix/Tourcoing », communication à la journée d’études organisée par l'université de Lille III sur l’année 1962, 1961/1962, Université de Lille III-Charles-de-Gaulle, [33].
  • Participation au documentaire de Marion Fontaine et Richard Berthollet, Qui sommes-nous? Sous l'œil des Houillères, coproduction France 3 Hauts-de-France et D_Vox, [34].
  • Journée « Arabes, Français : quelle histoire ! », thème de la quatrième édition des Rendez-vous de l’Histoire du monde arabe organisée par l'Institut du monde arabe, (IMA), déclinaison locale par l'antenne de Tourcoing, IMA-Tourcoing, en liaison avec la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société, (MESHS), exposé lors d'une des deux tables rondes, [35].
  • « La frontière franco-belge pendant la guerre d'Algérie : accès aux bases arrières ou extension du champ de la lutte», communication lors de la journée d'étude La contrebande hier et aujourd'hui : activité illicite et sociabilité transfrontalière de l'Institut des frontières et des discontinuités, (IFD), organisée à l’IRHIS, [36],[37].
  • Participation à une table ronde organisée dans un quartier de Tourcoing par l'IMA-Tourcoing, le [38].
  • « L’aventure théâtrale mise en œuvre dès 1968 par des migrants d’Afrique du Nord (comédiens et travailleurs), dans un contexte de forte mobilisation pour réclamer de meilleures conditions de travail et de vie », conférence du , dans le cadre de Le théâtre de l'immigration maghrébine dans le Nord , intégré au cycle annuel de conférences de la bibliothèque municipale Marceline Desbordes-Valmore de Douai[39].
  • « Les références à la Révolution française chez les nationalistes du Maghreb », conférence du , office culturel d'Arras, association historique Les Amis de Robespierre[40], le texte de l'intervention étant disponible en ligne[41],[42],[43].
  • Documentaire de Richard Berthollet, réalisateur, et Jean-René Genty, La guerre des frères, coproduction France 3 Hauts-de-France, D_Vox et Pictanovo, février 2020, 52', sur l'affrontement FLN-MNA dans la région Hauts-de-France, bande-annonce en ligne[44], diffusion sur France 3 Hauts-de-France en mars 2020[45].

PortraitModifier

Des photographies de Jean-René Genty sont disponibles en ligne[18], ainsi que :

  • l'enregistrement vidéo de l'intervention de 2012 lors de la journée consacrée à André Diligent [46]
  • l'enregistrement vidéo de la conférence du à Arras à l'invitation des Amis de Robespierre[43].

Notes et référencesModifier

  1. Judith Rainhorn, « Le Nord - Pas-de-Calais, une région frontalière au cœur de l'Europe », dans Hommes et Migrations, no 1273, 2008, p. 18-34, lire en ligne.
  2. a b c et d « Jean-René Genty », sur Eulalie.fr
  3. a b c et d IRHIS, cité dans les sources, onglet « Présentation ».
  4. Arrêté du 9 décembre 1991 portant désignation des auditeurs de la 107e session régionale de l'Institut des hautes études de défense nationale, Valenciennes (23 septembre- 14 novembre 1991) (lire en ligne)
  5. Décret du 17 juin 1999 portant nomination (inspection générale de l'administration de l'éducation nationale) (lire en ligne)
  6. Décret du 8 octobre 2013 portant nomination (inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche) : M. GENTY (Jean-René) (lire en ligne)
  7. Arrêté du 27 avril 2017 portant admission à la retraite (inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche) (lire en ligne)
  8. « Les membres du Conseil Municipal | Ville de Râches », sur www.raches.fr (consulté le 15 décembre 2019)
  9. « Elections législatives des 11 et 18 juin 2017 - Liste des candidats du 1er tour - data.gouv.fr », sur www.data.gouv.fr (consulté le 13 janvier 2020), onglet 77 de la prévisualisation.
  10. Arrêté de délégation de fonctions du 26 octobre 2020.
  11. Site vie publique.fr, cité dans les sources.
  12. a et b IRHIS, cité dans les sources, onglet «  Travaux (avant 2008) ».
  13. Institut de recherches historiques du Septentrion, (IRHIS), cité dans les sources.
  14. Robert Vandenbussche, cité dans les sources, p. 1021.
  15. Robert Vandenbussche, option citée, p. 1023.
  16. a et b I.R.H.I.S, cité dans les sources, voir les différents onglets.
  17. Site data de la BnF, cité dans les sources.
  18. a et b « jean rené genty - Recherche Google », sur www.google.com (consulté le 19 décembre 2019)
  19. PMB Group, « Catalogue en ligne Bibliothèque spécialisée des Anmt », sur pmb.culture.fr (consulté le 19 décembre 2019)
  20. « Des Algériens dans la région du Nord | Musée national de l'histoire de l'immigration », sur www.histoire-immigration.fr (consulté le 19 décembre 2019)
  21. Jean-René Genty, L'IMMIGRATION ALGÉRIENNE DANS LE NORD PAS DE CALAIS 1909-1962, Editions L'Harmattan, , 310 p. (ISBN 978-2-296-38068-4, lire en ligne)
  22. Jean-René Genty, Des algériens dans la région du Nord : De la catastrophe de Courrières à l'indépendance, Editions L'Harmattan, , 210 p. (ISBN 978-2-296-39574-9, lire en ligne)
  23. Jean-René Genty, Le mouvement nationaliste algérien dans le nord (1947-1957) : Fidaou al Djazaïr, Paris, L'Harmattan, , 284 p. (ISBN 978-2-296-05105-8, lire en ligne)
  24. Jean-René Genty, Les étrangers dans la région du Nord : Repères pour une histoire régionale de l'immigration dans le Nord-Pas-de-Calais (1950-1970), Editions L'Harmattan, , 198 p. (ISBN 978-2-296-22186-4, lire en ligne)
  25. Hervé Boggio, « Jacques Simon, dir., Algériens et Français, mélange d’histoire. Paris, Éd. L’Harmattan, coll. CREAC-Histoire, 2004, 157 p. », Questions de communication, no 9,‎ (ISSN 1633-5961, lire en ligne, consulté le 19 décembre 2019)
  26. « Tous gueules noires », sur barthes.enssib.fr (consulté le 19 décembre 2019)
  27. « La guerre d'Algérie autrement »
  28. a et b IRHIS, option citée, onglet « Travaux ».
  29. « Qui sommes-nous ? », sur SDHA, (consulté le 3 janvier 2020)
  30. « Les nationalistes algériens dans le Douaisis (1949-1956) », sur www.editions-harmattan.fr,
  31. « Un dimanche ordinaire à Douai? La manifestation algérienne du 9 octobre 1955 », sur www.editions-harmattan.fr
  32. Lakhdar Belaid, Mon père, ce terroriste, Le Seuil, , 272 p. (ISBN 978-2-02-141627-5, lire en ligne)
  33. a b et c IRHIS, option citée, onglet « Participation à la recherche ».
  34. « Documentaire "Qui sommes-nous ?" Sous l'oeil des houillères Lundi 6 novembre 2017, après le Grand Soir 3 », sur www.francetvpro.fr (consulté le 19 décembre 2019)
  35. « Arabes, Français : quelle histoire ! », sur hautsdefrance.sortir.eu (consulté le 19 décembre 2019)
  36. « Jean-René Genty - Biographie, publications (livres, articles) », sur www.editions-harmattan.fr (consulté le 17 décembre 2019)
  37. fraudmeshs, « La contrebande hier et aujour d’hui : activité illicité et sociabilité transfrontalière », sur Projet Fraudes (consulté le 19 décembre 2019)
  38. « - Les habitants de la Bourgogne partagent leurs souvenirs d’Algérie », sur La Voix du Nord, (consulté le 19 décembre 2019)
  39. « Conférence - Le théâtre de l’immigration maghrébine dans le Nord », sur www.facebook.com (consulté le 14 janvier 2020)
  40. « Association ARBR Amis de Robespierre », sur www.facebook.com (consulté le 18 décembre 2019)
  41. « Les références à la Révolution française chez les nationalistes du Maghreb »
  42. « Bibliographie servant de base à la conférence »
  43. a et b I. Shot films, « confèrence », (son faible au début puis nettement meilleur), (consulté le 8 janvier 2020)
  44. Pictanovo, « Teaser du documentaire "La guerre des frères" », (consulté le 3 février 2020)
  45. (en) « Avant-première du documentaire "La guerre des frères" », sur Pictanovo (consulté le 3 février 2020)
  46. « L'Algérie et la France, une voie particulière », sur www.ville-roubaix.tv (consulté le 18 décembre 2019)

Voir aussiModifier

SourcesModifier

Articles connexesModifier