Ouvrir le menu principal

Jean-Pierre Roux

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roux.

Jean-Pierre Roux
Fonctions
Députée de Vaucluse
Élu dans la 1re circonscription

(4 ans, 9 mois et 2 jours)
Législature IVe
Prédécesseur Henri Duffaut
Successeur Henri Duffaut
Députée de Vaucluse
Élu au scrutin proportionnel

(2 ans, 1 mois et 28 jours)
Législature VIIIe
Prédécesseur Dominique Taddei
Successeur Guy Ravier
Maire d'Avignon

(6 ans et 6 jours)
Prédécesseur Henri Duffaut
Successeur Guy Ravier
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance L'Isle-sur-la-Sorgue
Date de décès (à 74 ans)
Lieu de décès L'Isle-sur-la-Sorgue
Nationalité Drapeau de la France France Française
Parti politique UNR, UDR, RPR puis DVD
Profession Ingénieur

Jean-Pierre Roux, né le à L'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse) et mort dans cette même ville le [1] , est un ingénieur et homme politique français.

Maire de L'Isle-sur-la-Sorgue de 1965 à 1971, il est député de la 1re circonscription de Vaucluse entre 1968 et 1973 sous l'étiquette UDR.

Il est réélu député de Vaucluse au scrutin proportionnel en 1986, cette fois-ci sous l'étiquette RPR. Député européen à partir de 1984, il démissionne trois ans plus tard pour cause de cumul de mandats.

Maire d'Avignon (Vaucluse) entre 1983 et 1989, il rouvre l'Université d'Avignon.

Candidat à sa succession, il n'est pas réélu en 1989. Il présente sa candidature aux municipales de 1995. Mais sur fond de divisions locales c'est finalement Marie-Josée Roig qui l'emporte.

Il était conseiller général du canton d'Avignon-Est.

BiographieModifier

Jean-Pierre Roux est ingénieur en chef des ponts et chaussées.

Nommé au service ordinaire du Vaucluse, au titre des autoroutes en 1962, il est nommé en service détaché auprès de l'Assemblée Nationale après son élection comme député en 1968.

Affecté au centre d'études techniques de l'équipement d'Aix-en-Provence, il est chargé de la division "circulation exploitation transports" à partir de 1973. Il travaille ensuite au service de navigation de Rhône-Saône, en qualité de chargé de mission.

En 1974, il prend la direction départementale de l'équipement de Vaucluse. Il est alors chargé de la coordination des opérations d'aménagement liées à la construction d'Eurodif-EDF du Tricastin.

Nommé à la direction des affaires économiques et internationales pour l'exportation du service bâtiment et des travaux publics en 1981, il devient ingénieur des services techniques de la Ville de Paris, à la direction de la voirie en 1982.

En 1983, il est élu maire d'Avignon sous l'étiquette RPR.

En service détaché auprès de l'Assemblée des Communautés Européennes en 1984, il est président de la CAECL entre 1986 et 1987 à la Caisse des dépôts et consignations.

Membre de la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations entre 1986 et 1988, il est président du conseil de surveillance du Crédit Local de France de 1987 à 1988.

De nouveau directeur de la voirie pour la vile de Paris à partir de 1988, il est affecté à la Caisse des dépôts et consignations en 1991 en tant que conseiller auprès du directeur général adjoint et, à partir de 1993 il est également directeur des services aux collectivités locales .

Il termine sa carrière en tant que secrétaire général du programme "Développement Solidarité" à la Caisse des dépôts et consignations à partir de 1994.

 Synthèse des mandatsModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier