Jean-Pierre Noblet

architecte suisse

Jean-Pierre Noblet, né le à Rolle, mort le à Rolle, est un architecte actif surtout dans le canton de Vaud en Suisse.

Jean-Pierre Noblet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
RolleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Issu d'une famille originaire de Marchissy, Jean-Pierre Noblet, charpentier de formation, s'élève en autodidacte jusqu'au rang d'architecte et s'établit en 1786 à Rolle[1]. En 1788, il conçoit la charpente du nouveau temple de Rolle[2] et dessine en 1792 des projets pour le prestigieux tombeau de Jacques Necker et de son épouse Suzanne, née Curchod au château de Coppet[3].

Dès lors, il occupe une position dominante à La Côte, travaillant pour les plus riches propriétaires de la région comprise entre Genève et Lausanne. Il dessine ainsi à Beaulieu, près de Gilly, en 1811, une maison d'été pour le banquier et philhellène Jean-Gabriel Eynard. En 1812, sa grange du château de La Sarraz pour le baron de Gingins, s'inspire assurément de modèles bernois. Il bâtit en 1817 le château de Lancy pour Charles Pictet de Rochemont[4], et fournit les plans de la maison Les Vues à Coppet. En outre, Noblet transforme les châteaux de Changins à Nyon et de Saint-Vincent à Gilly, fournit des plans pour la cure de Longirod (1827), pour l'église de Bursinel (1828), et crée une nef néoclassique à celle de Perroy (1828).

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Paul Bissegger, D'ivoire et de marbre. Alexandre et Henri Perregaux ou l'Age d'Or de l'architecture vaudoise (1770-1850), Bibliothèque historique vaudoise, coll. « Bibliothèque historique vaudoise 131 », , p. 561-564.
  2. Paul Bissegger, Les Monuments d'art et d'histoire du canton de Vaud VII : Rolle et son district, vol. 120, Berne, Société d’histoire de l’art en Suisse, coll. « Les monuments d’art et d’histoire de la Suisse », , 485 p. (ISBN 978-3-03797-029-4), p. 299-302
  3. Paul Bissegger, «Une dynastie d'artisans vaudois: les marbriers Doret (prédécesseurs de la marbrerie Rossier à Vevey)», Revue suisse d'art et d'archéologie, 1980, pp. 97-122. - Monique Bory (dir.), Coppet. Histoire et architecture, Yens-sur-Morges, Cabédita, , p. 122.
  4. Barbara Roth-Lochner, Leïla El-Wakil, «Le diplomate et les entrepreneurs, ou comment Pictet de Rochemont fit construire sa maison de Lancy (1816-1824)», Bulletin de la Société d'histoire et d'archéologie de Genève, 1981, pp. 207-236.