Jean-Pierre Gos

acteur suisse
Jean-Pierre Gos
Jean-Pierre Gos.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Jean-Pierre Gos, né en 1949, est un acteur suisse.

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Jean-Pierre Gos commence comme dessinateur de presse dans divers quotidiens suisses romands et allemands. Il initie la réalisation d'une bande dessinée qu'il laisse inachevée, mais elle trouve son aboutissement sur un texte joué au Théâtre du Stalden à Fribourg par Gisèle Sallin et lui-même sous le titre d'« Eléonore, la dernière femme sur la Terre ». Après avoir suivi les cours de l'ESAD à Genève, il exerce le métier de comédien depuis 1979.

A ce jour, il a joué dans plus de 70 pièces de théâtre, dans des mises en scène notamment de Benno Besson, Thomas Ostermeier, Alain Françon, Claude Santelli, Manfred Karge, Philippe Mentha, Georges Wod, Séverine Bujard, Bernard Meister, Jean-Gabriel Chobaz, Frédéric Pollier, Gianni Schneider, Marielle Pinsard, Marcel Robert, Philippe Morand, Joseph Voeffray, Anne Vouilloz, Jacques Rebotier, Pierre Bauer, Benjamin Knobil, Marcela Bideau, Zoé Eggs et d'autres...

L'Opéra de Lausanne lui permet de faire ses débuts aux côtés de chanteurs lyriques dans Le Directeur de Théâtre de Wolfgang Amadeus Mozart où il interprète le rôle-titre, La Canterina de Josef Haydn et La Veuve Joyeuse de Franz Lehar dans une mise en scène de Jérôme Savary, puis La Périchole et la Grande Duchesse de Gérolstein mis en scène d'Omar Porras, Pierre et le Loup de Pokoviev mis en scène de Gérard Demierre et dans le cadre de la Route Lyrique deux folies d'Offenbach, Monsieur Choufleuri et Croquefer mis en scène par Eric Vigié et Les Mousquetaires au Couvent de Louis Varney mis en scène par Jérôme Deschamps.

L'écriture fait également partie de son travail. D'abord pour le théâtre, Un oiseau dans le plafond, pièce créée au Théâtre du Grütli à Genève sera reprise à Paris, Ankara, Toulouse, Lausanne et Lucerne, puis Solange et Marguerite dans une mise en scène de Giselle Salin à Sion. Il adapte Un Oiseau dans le plafond et réalise un court métrage qu'il intitule Wazo.

Il se lance enfin dans l'écriture pour la voix et crée en 1999 Les Roses blanches contre-attaquent, un spectacle musicale sur des musiques de Lee Maddeford qui sera présenté au Théâtre du Grütli à Genève, à l'Atelier volant à Lausanne puis en tournée en Pologne. Il renouvelle sa collaboration avec Lee Maddeford et écrit Sept Mélodies pour la pleine lune inspirées des dessins de John Howe qui sont présentées au Festival de la Pleine lune à Nyon.

Sa filmographie comprend à ce jour 70 films[1] dont Vincent et Théo de Robert Altman, Jeanne d'Arc de Luc Besson, Gainsbourg, vie héroïque de Joann Sfar, Quand j'étais chanteur de Xavier Giannoli, Eden à l'ouest de Costa-Gavras, etc. La télévision lui offre également de nombreuses participations à des séries et à des téléfilms.

Il est également le narrateur dans trois œuvres de Jean-Luc Godard, Liberté et Patrie, Histoire(s) du Cinéma (un volet) et Le Livre d'Image.

Filmographie partielleModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Théâtre (quelque pièces)Modifier

  • 1979: Les Trois Soeurs de Tchekhof, m-e-s Philippe Mentha
  • 1979: Les Nègres de Genet, m-e-s Michel Barras
  • 1981: La Locandiera de Goldoni, m-e-s Claude Santelli
  • 1983 : L'Oiseau Vert de Gozzi, m-e-s Benno Besson,
  • 1986: Beckett ou l'Honneur de Dieu de Anouilh, m-e-s Pierre Bauer
  • 1995: Le Tartuffe de Molière, m-e-s Benno Besson
  • 2012: Oncle Vania de Tchekhof, m-e-s Alain Françon
  • 2014: Les Revenants d'Ibsen, m-e-s T.Ostermeier
  • 2016 : La Mouette d'Anton Tchekhov, m-e-s T. Ostermeier
  • 2017: Déjà-Vu, de JPGos, avec Célina Ramsauer

AuteurModifier

  • 1981 : Un oiseau dans le plafond
  • 2000 : SANS FILTRE court-métrage
  • 2005 : WAZO, court-métrage sélectionné au Festival de Soleure, et au Cinéma Tout Ecran de Genève[2].

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier