Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Jean-Pierre Coudray

médecin français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coudray.
Jean-Pierre Coudray
Portrait de Jean-Pierre Coudray
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
à LambescVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession Médecin et psychiatreVoir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Pierre Coudray, né en Algérie le 18 mars 1926 et mort à Lambesc le 24 juillet 1989 est un psychiatre français.

Sommaire

BiographieModifier

Après ses études de médecine en France, dans le Paris de l'après-guerre, il retourne en Algérie où il exerce le métier de psychiatre à l'hôpital Mustapha d'Alger. L'indépendance de l'Algérie le ramène en France en 1963. Après trois années d'études à la Sorbonne, il devient maître-assistant en sociologie à la faculté de Montpellier aux côtés de Jean Servier.

En 1972, il s'installe à Marseille comme psychiatre et devient le médecin de Christian Gabriel/le Guez Ricord, poète avec qui il publie en 1984 un livre intitulé Du fou au bateleur.

Après avoir rencontré Henri Collomb à l'hôpital de Fann de Dakar (Sénégal), il accepte en 1981 la mission de prendre en charge et de réformer le service psychiatrique de l'hôpital du Point G à Bamako (Mali).

Mise en place d'une politique de santé mentale au MaliModifier

Avec son homologue malien Baba Koumaré, Coudray élabora un certain nombre de « concepts opératoires » afin de développer une politique de santé mentale dans le pays :

  • Distinguer la folie, le « fa », de la maladie mentale en inventant le concept de « jiné bana » : la maladie des esprits ;
  • Créer un village thérapeutique avec des cases pour malades accompagnés ;
  • Construire une case à palabres : la Coupole ;
  • Inventer un Kotéba thérapeutique ;
  • Inclure les tradipraticiens comme relais de postcure.

À son retour en France en 1987, il rédige un manuscrit qui relate ces six années de travail au Mali. Il meurt à Lambesc le 24 juillet 1989.

PostéritéModifier

En 2008, le centre culturel du Centre Hospitalier Le Vinatier[1] à Bron a présenté une exposition sur « l'expérience malienne » de Coudray. À cette occasion son manuscrit de Coudray a été publié[2]. Il comprend des notes cliniques, des réflexions sur le métier de psychiatre, sur l'Afrique, sur les « jiné », les Jinn, les esprits, etc. Jean-Pierre Coudray prenait aussi des « notes » avec sa caméra VHS, ce qui a permis aux éditeurs de compléter ce récit d'un DVD d'archives, augmenté d'images et d'entretiens tournés au Mali en novembre 2006.

PublicationsModifier

  • Du fou au bateleur, avec Christian Guez, Paris, Presses de la Renaissance, 1984.
  • Freud et les Jiné, un psychiatre au Mali, (avec DVD), Bruxelles, Éditions La Maison d'à côté, 2008 (posthume).

Voir aussiModifier

NotesModifier

  1. La Ferme du Vinatier
  2. Freud et les Jiné, un psychiatre au Mali, (avec DVD), Bruxelles, Éditions La Maison d'à côté, 2008.