Jean-Paul de Rocca Serra

personnalité politique française

Jean-Paul de Rocca Serra
Illustration.
Fonctions
Président de l'Assemblée de Corse

(13 ans, 7 mois et 13 jours)
Élection
Prédécesseur Prosper Alfonsi
Successeur José Rossi
Député de la Corse-du-Sud

(20 ans et 3 jours)
Circonscription 2e
Successeur Roland Francisci
Député de la Corse

(14 ans, 10 mois et 21 jours)
Circonscription 3e
Prédécesseur Marcel Sammarcelli
Successeur redécoupage administratif
Sénateur de la Corse

(7 ans, 3 mois et 4 jours)
Groupe politique Gauche démocratique
Successeur François Giacobbi
Jean Filippi
Maire de Porto-Vecchio

(47 ans, 4 mois et 22 jours)
Prédécesseur Jean-Paul Pietri
Successeur Camille de Rocca Serra
Conseiller général de la Corse-du-Sud
Élu dans le canton de Porto-Vecchio

(39 ans, 6 mois et 6 jours)
Prédécesseur Lucien Filippi
Successeur Camille de Rocca Serra
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Bonifacio
Date de décès (à 86 ans)
Lieu de décès Paris
Parti politique CR[1], UDR, RPR
Fratrie Camille de Rocca Serra (fils)
Résidence Corse puis Corse-du-Sud

Jean-Paul de Rocca Serra (surnommé sur l'île le renard argenté) est un homme politique (UDR puis RPR) corse né le à Bonifacio (Corse-du-Sud) et décédé le à Paris.

BiographieModifier

Il est le fils du docteur Camille de Rocca Serra, lui-même député-maire de Porto-Vecchio.

Docteur en médecine, il a occupé plusieurs mandats politiques. Après un échec aux législatives de 1951, il est sénateur de 1955 à 1962 ; il est battu, mais immédiatement réélu député à l'Assemblée nationale de 1962 à son décès. Son élection est invalidée en 1963, puis en 1967, mais les deux fois, il est réélu à l'élection partielle.

En 1981, il est candidat à la présidence de l'Assemblée nationale (battu par le socialiste Louis Mermaz). De 1984 à 1998, il a été président de l'assemblée de Corse. Il a aussi été maire de Porto-Vecchio pendant 47 ans, de 1950 à 1997.

Dès 1988, il prépare son fils unique Camille de Rocca Serra à sa succession dans la politique insulaire en le présentant sous l'étiquette RPR au poste de conseiller général du canton de Porto-Vecchio, poste qu'il occupait depuis 1949. Il a été brièvement président du conseil général de Corse de 1951 à 1953. Son épouse née Renée Pietri est décédée en 2014 à l'âge de 101 ans.

Notes et référencesModifier

  1. Laurent de Boissieu, « Centre républicain (CR) », sur France politique, (consulté le 6 janvier 2020).

Liens externesModifier