Jean-Paul Fitoussi

économiste français

Jean-Paul Fitoussi, né le à La Goulette (port de Tunis) en Tunisie, est un économiste français.

Jean-Paul Fitoussi
Jean-Paul Fitoussi.jpg
Jean-Paul Fitoussi en 2009
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Jean-Paul Fitoussi est docteur d'État en sciences économiques et agrégé des disciplines juridiques, politiques et de gestion, section analyse économique[1].

Parcours universitaireModifier

Entre octobre 1968 et novembre 1971, il est assistant à la Université de Strasbourg, au sein de la faculté des sciences économiques. Il est promu chargé de cours en 1971, puis maître de conférences agrégé en 1974[2].

Il devient doyen de la faculté en mars 1974, et conserve ce poste jusqu'en mars 1977.

Il devient professeur à l'Institut universitaire européen de Florence en septembre 1979, poste qu'il quitte en décembre 1983. Il est responsable du doctorat de troisième cycle : « Fondement de la politique de l'emploi et de la monnaie » jusqu'en septembre 1980, date à laquelle il devient directeur du département de sciences économiques de cet institut universitaire entre 1980 et 1981[2].

ll est visiting professor à l'Université de Californie à Los Angeles au premier semestre de 1984.

En 1982, Jean-Paul Fitoussi est professeur des universités à l'Institut d'études politiques de Paris, et président de son conseil scientifique depuis 1997. Il quitte l'Institut en 2010.

Il enseigne également en Italie, à la LUISS Business School de Rome.

Ses travaux récents portent sur les rapports entre la démocratie et le développement économique.

ResponsabilitésModifier

Dans le public et le parapublicModifier

Jean-Paul Fitoussi a été membre du Conseil d'analyse économique auprès du Premier ministre jusqu'en 2012 et a présidé l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) de 1989 à 2010.

Il préside depuis 2009 le Forum Nouveau Monde[3] : forum économique annuel ayant lieu à l'OCDE.

Jean-Paul Fitoussi est membre du conseil scientifique de l'Institut François-Mitterrand[4].

Il est membre depuis 2011 du conseil d'orientation de la Fondation Écologie d'avenir, conseil présidé par Claude Allègre.

Très attentif aux relations entre la France et l'Italie, il intervient souvent dans le Club Italie-France [5], fondé par Edoardo Secchi.

Il est responsable du comité économique consultatif de la BERD entre 1991 et 1993[2].

Dans le privéModifier

Depuis le , Jean-Paul Fitoussi est membre du conseil d'administration de Telecom Italia[6]. Il est membre du conseil de surveillance de Intesa Sanpaolo[7] depuis , fonction dans laquelle il a été reconduit en . Il a également siégé au conseil d'administration de la Banca Sella jusqu'en .

Prises de positionsModifier

Courant de pensée et rechercheModifier

Il est considéré comme se situant dans la mouvance du keynésianisme.

Il travaille sur les théories de l'inflation, du chômage, des économies ouvertes, et sur le rôle des politiques macroéconomiques. Il critique la rigidité budgétaire et monétaire, au motif qu'elle aurait un effet négatif sur la croissance et l'emploi[8].

Crise des subprimesModifier

La crise des subprimes proviendrait selon lui « d'une volonté excessive de rentabilité de la part des détenteurs de capital financier »[9].

Opinions politiquesModifier

Lors de l'élection présidentielle de , il apporte son soutien à Emmanuel Macron[10]. En , lors d'une interview pour la chaîne YouTube Thinkerview, Fitoussi déclare « Aux dernières élections, toute honte bue, j'avais soutenu Macron » et « je me suis fait berner »[11].

ll est en faveur d'une coopération rapprochée entre la France et l'Italie afin de peser plus au sein de l'Union européenne[12].

Il considère que l'Union européenne doit investir plus dans l'innovation, ainsi que l'éducation et la recherche, tout en réduisant la bureaucratie qui, selon lui, pèse sur les start-up et sur les entreprises établies. Il soutient que « pendant trop longtemps l’accent a été mis sur le remplacement du travailleur par la machine et donc sur le transfert des gains de productivité engendrés vers l’actionnaire »[13].

OuvragesModifier

Prix et récompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Biographie de Jean-Paul Fitoussi, Sciences-po.fr
  2. a b et c Jean-Paul Fitoussi, « Jean-Paul Fitoussi - CV », OFCE,‎ (lire en ligne)
  3. [1]
  4. Le conseil scientifique, Site de l'Institut François Mitterrand
  5. Les rencontres du Club Italie-France avec Jean-Paul Fitoussi, 28/05/2019[2]
  6. CV Jean Paul Fitoussi, Site de Telecom Italia
  7. Curriculum de Jean Paul Fitoussi, Site de Intesa San Paolo
  8. « Jean-Paul Fitoussi », sur www.fayard.fr, (consulté le 8 juin 2020)
  9. Jean-Paul Fitoussi : mieux vaut endetter l’État que les Français!, Marianne2, 29 mars 2008
  10. « L’appel de quarante économistes : « Pourquoi nous soutenons Emmanuel Macron » », sur Le Monde, (consulté le 15 septembre 2020).
  11. « Crise économique, débats interdits en France ? », de Thinkerview, septembre 2020 [présentation en ligne], de 1h27 à 1h28.
  12. « Jean-Paul Fitoussi », sur Club Italie-France, (consulté le 8 juin 2020).
  13. Jean-Paul Fitoussi et Karl Aiginger, « L’Europe a besoin d’une stratégie de confiance, pas de politiques de la peur », sur Libération.fr, (consulté le 8 juin 2020).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier