Ouvrir le menu principal

Jean-Paul Bataille

personnalité politique française

Jean-Paul Bataille
Fonctions
Sénateur du Nord
Prédécesseur -
Successeur Alfred Foy (SE)
Prédécesseur Maurice Schumann (RPR)
Successeur Jacques Donnay (RPR)
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton de Steenvoorde)
Prédécesseur Joseph Decanter (MRP)
Successeur Jean-Marc Gosset (DVD)
Maires de Steenvoorde
Prédécesseur Jean-Marie Ryckewaert
Successeur Jean-Pierre Bataille (UMP)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Omer (Pas-de-Calais)
Date de décès (à 70 ans)
Lieu de décès Steenvoorde (Nord)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique Républicains indépendants
Enfants Jean-Pierre Bataille
Diplômé de Faculté libre de Médecine et de Pharmacie de Lille
Profession Pharmacien

Jean-Paul Bataille
Maires de Steenvoorde

Jean-Paul Bataille né le à Saint-Omer (Pas-de-Calais) et décédé le à Steenvoorde (Nord) est un homme politique français.

BiographieModifier

Jean-Paul Bataille est né le 18 août 1929 dans la ville de Saint-Omer au sein d'une famille de la bourgeoisie catholique locale. Sa mère est issue d'une vieille famille flamande et son père, imprimeur, lui transmet la passion de la politique[1]. Après des études secondaires au collège Saint-Bertin de Saint-Omer, il poursuit des études de pharmacie à la Faculté libre de Médecine et de Pharmacie de Lille[1]. Diplômé, il s'installe à Steenvoorde (Nord) en 1955 pour y exercer sa profession[1].

Il transmet également le goût de la politique à son fils, Jean-Pierre Bataille, qui lui succèdera à la mairie de Steenvoorde après son décès le 16 octobre 1999. Il est ensuite élu président de la communauté de communes du pays des géants, puis de la communauté de communes de Flandre Intérieure. Il est député suppléant de la 14e circonscription du Nord de 2002 à 2012, et conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais puis des Hauts-de-France depuis 2004. Il échoue à devenir député de la 15e circonscription du Nord en 2012 et 2017.

Carrière politiqueModifier

En 1965, il est élu maire de Steenvoorde et le restera jusqu'à sa mort.

De 1973 à 1976, il est conseiller régional du Nord-Pas de Calais, fonction qu'il retrouvera de 1983 à 1986. Conseiller général du Canton de Steenvoorde à partir de 1970, il en assume la vice-présidence de 1992 à 1998.

En 1983, il est élu sénateur du Nord sur la liste commune UDF-RPR. En septembre 1992, il se présente à nouveau aux élections sénatoriales dans le Nord, quatrième sur la liste il n'est pas élu.

Il redevient pourtant sénateur du Nord en 1998, en remplacement de Maurice Schumann, décédé[1].

Détail des mandats et fonctionsModifier

Mandats parlementairesModifier

Mandats locauxModifier

Fonctions politiquesModifier

DécorationsModifier

Jean-Paul Bataille a reçu les décorations suivantes[1] :

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « BATAILLE Jean-Paul », sur Sénat (consulté le 7 août 2019).


Voir aussiModifier

Liens externesModifier