Ouvrir le menu principal

Jean-Michel Wilmotte

architecte français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilmotte.

Jean-Michel Wilmotte
Image illustrative de l'article Jean-Michel Wilmotte
Présentation
Naissance (71 ans)
Soissons
Nationalité Drapeau de la France France
Activités architecte, designer, urbaniste
Diplôme 1973 et 1993
Formation École Camondo et diplôme d'architecte
Œuvre
Agence Wilmotte & Associés
Réalisations Hôtel Lutetia, 5* et palace, Paris (2018)
Campus de 1000 start-up Station F, Paris (2017)
Rijksmuseum, Amsterdam (2013)
Parc des Expositions et de Convention São Paulo Expo (2016)
Musée d'art islamique de Doha, Doha (2008)
Hôtel Mandarin Oriental, Paris (2011)
Collège des Bernardins, Paris (2008)
Stade Allianz Riviera, Nice (2013)
LVMH, Paris (2004)
Aéroport international d'Incheon, Séoul (2000)
Collège de France, Paris (1998)
Allianz Riviera, Nice (2013)
Mobilier urbain Champs-Élysées, Paris (1994)
Palais de la Mutualité, Paris (2012)
École de formation professionnelle des barreaux de la cour d'appel de Paris, Issy-les-Moulineaux (2013)
King’s Cross Central, Siège londonien de Google, Londres (2015)
Projets Grand Palais Ephémère, Paris (en cours)
Hôpital Américain de Paris, Neuilly-sur-Seine (en cours)
Campus Sciences Po 2022, Paris (en cours)
Centre de performance du PSG, Poissy (en cours)
Siège de l'ONU au Sénégal, Sénégal, Diamniadio (en cours)
Siège du groupe ArcelorMittal, Luxembourg(en cours)


Jean-Michel Wilmotte, né le 2 avril 1948 à Soissons (Aisne), est un architecte, urbaniste et designer français.

BiographieModifier

Né le 2 avril 1948 à Soissons (Aisne), Jean-Michel Wilmotte commence par étudier l’architecture d’intérieur à l’École Camondo d’où il sort diplômé en 1973. Dès 1975, il fonde son agence à Paris. En 1982, le président de la République française de l’époque, François Mitterrand lui demande d’aménager une partie des appartements privés de l’Élysée. Une carrière est lancée,  tous les sujets intéressent Jean-Michel Wilmotte, avec une égale curiosité : du plus improbable au plus évident, du plus haut de gamme au plus accessible, du plus petit au plus imposant. Ainsi, au fil des années, l’agence se diversifie et œuvre principalement dans cinq domaines fondamentaux : l’architecture, l’architecture d’intérieur, la muséographie, l’urbanisme et le design.

L'agence Wilmotte & Associés compte aujourd’hui 280 collaborateurs de 25 nationalités différentes. Elle travaille dans une vingtaine de pays. Elle est maintenant implantée dans 9 bureaux à Paris, Nice, Londres, Venise, Milan et Séoul.

Du Brésil à la Corée du Sud, en passant par le Sénégal, la France, l’Italie ou la Russie, ils réalisent actuellement plus de 100 projets dans 28 pays, avec une forte présence dans les secteurs du luxe, de la culture, de l’hôtellerie et du tertiaire.

Des projets de toutes échelles, d’une poignée de porte à la réalisation de quartiers entiers ; Jean-Michel a une affection particulière pour l’agencement d’espaces culturels et muséographiques, ainsi que pour les projets de réhabilitation et de reconversion, comme celle de l’ancien hôpital royal de Versailles en logements, espace culturel et commerces (2015), de la halle Freyssinet en Station F, le plus grand campus de start-up au monde (2017), du Collège des Bernardins (2008), de l’hôtel Lutetia (2018), ou de l’hôtel de l’Artillerie en campus de Sciences Po (en cours), à Paris.

A la fois engagés dans la préservation du patrimoine architectural et résolument tournés vers l’avenir et vers un nouvel usage des villes, Jean-Michel Wilmotte et ses équipes construisent, transforment et mettent en scène. Disposant d’une matériauthèque au sein de son agence parisienne principale ils associent, combinent, mêlent, jonglent avec les matériaux naturels, les savoir-faire artisanaux, les matériaux composites et les techniques de pointe autour du concept d’"architecture intérieure des villes".

Mettant la transmission au centre de ses préoccupations, c’est une approche et un savoir-faire qu’il partage avec les futurs architectes. C’est ainsi que la fondation Wilmotte voit le jour en 2005.  

FondationModifier

En 2005, très soucieux de la préservation du patrimoine, Jean-Michel Wilmotte souhaite sensibiliser les jeunes architectes aux problématiques de conservation et de réhabilitation du bâti ancien, et crée ainsi la Fondation d’entreprise Wilmotte.

Celle-ci se propose d’orchestrer le mariage du patrimoine et de la contemporanéité en œuvrant pour le développement de la « greffe contemporaine ». La Fondation a l’ambition de jouer un rôle de «passeur », de détecter et d’encourager de jeunes talents, d’aider à la diffusion de la culture architecturale et de construire des passerelles entre l’architecture, le patrimoine et l’art contemporain.

La Fondation Wilmotte s’est établie au cœur de la Venise authentique, à Cannaregio en inaugurant son espace d’exposition, en août 2012. Typiquement vénitien, cet espace comporte deux accès : l’un par voie terrestre et l’autre par voie fluviale depuis Sacca della Misericorida au nord de la lagune. L’entrée principale se fait en passant sous l’arche de Santa Maria della Misericordia en traversant un jardin.

Après des travaux de restauration, le site a retrouvé sa splendeur passée réinterprétée. Atelier naval, de menuiserie puis école professionnelle, cet espace réhabilité offre à la Fondation Wilmotte un lieu d’exposition d’envergure internationale inédit à Venise.

La Fondation Wilmotte contribue à sensibiliser les jeunes architectes au principe de greffe contemporaine à travers l’organisation du Prix W. Le concours s'adresse aux étudiants et aux jeunes diplômés des écoles d'architecture européennes, de la Suisse et de la Russie. A chaque édition, les trois lauréats ainsi que les projets mentionnés sont exposés à Venise à la galerie de la Fondation Wilmotte lors de la biennale internationale d'architecture. Tous les projets font également partie d'une publication dans un livre édité à cette occasion.

Pour en savoir plus : www.wilmotte.com - prixw.com

Projets en coursModifier

En FranceModifier

  • Neuilly-sur-Seine, Hôpital Américain de Paris, réhabilitation et extension, 12 000 m²
  • Paris, Campus Sciences Po 2022, site de l'Artillerie, 22 000 m²
  • Paris, Gare d'Austerlitz, réaménagement, 25 000 m² sur 80 000 m²
  • Paris, Grand Palais Éphémère, construction, 10 000 m²
  • Lyon, Les Terrasses de la Presqu'île, requalification urbaine, 2,4 ha
  • Poissy, Centre de performance du PSG, construction, 65 000 m² de bâtiments et 160 000 m² d'espaces extérieurs
  • Issy-les-Moulineaux, Domaine de la Reine Margot, 5*, réhabilitation et construction, 5 400 m²
  • Roquebrune Cap-Martin, Hôtel Vista Palace, 5*, restructuration et extension, 9 500 m²
  • Reims, Grande Salle Événementielle, construction, 11 900 m²
  • Chartres, Hôtel de Ville, extension du bâtiment, 14 000 m²
  • Aulnay-sous-Bois, programme mixte connexe à la nouvelle gare (logements, commerces, crèche), 27 600 m²
  • Charbonnières-les-Bains, Campus Région du Numérique, restructuration et construction, 9 700 m²

À l'étrangerModifier

  • Sénégal, Diamniadio, siège de l'ONU, construction, 40 000 m²
  • Sénégal, Dakar, Palais des Arts, réhabilitation, 12 300 m²
  • Ouzbékistan, Tachkent, Musée de la Civilisation Islamique, muséographie, 36 000 m²
  • Monaco, tour de logements Les Giroflées, construction, 21 000 m²
  • Luxembourg, siège mondial du groupe ArcelorMittal, 53 000 m²
  • Grand Moscou (Russie), stratégie de développement, 268 000 ha

Principales réalisationsModifier

  • 1983-1995 : Nîmes, Musée des beaux-arts - Aéroport international de Nîmes Méditerranée - Hôtel de ville de Nîmes réaménagements de ces différents lieux
  • 1988-2000 : Paris, Musée du Louvre - Grand Louvre, Aile Richelieu, Aile Rohan, Pavillon des Sessions : Muséographie, boutiques, restaurants.
  • 1989 : Avignon, Aménagement de l'ancien grenier à sel, mentionné pour la première fois en 1363[1].
  • 1989 : Tokyo (Japon), Centre Culturel du Bunkamura, 3 000 m2.
  • 1991-1998 : Lyon, Musée des beaux-arts, Palais St Pierre, muséographie, 14 000 m2.
  • 1994 : Lisbonne (Portugal), Musée du Chiado, restructuration, aménagements, 3 400 m2.
  • 1994 : Paris, Champs-Élysées, nouveau mobilier urbain, luminaire, banc et feu tricolore.
  • 1995 : Karuizawa (Japon), Musée d'art Mercian, transformation d'une ancienne distillerie, 3 000 m2.
  • 1996-1998 : Luxembourg, Banque de Luxembourg : Mobilier du siège social et aménagement des agences de la Gare et du Kirschberg.
  • 1996 : Cognac, Espace d'exposition des quais d'Hennessy, construction du musée et rénovation des bureaux, 5 500 m2.
  • 1998-2004 : Paris, Collège de France, restructuration, extension, 25 700 m2.
  • 2000 : Séoul (Corée du Sud), Aéroport international d'Incheon : aménagement intérieur, 300 000 m2.
  • 2000-2006 : Sarran, Musée du Président-Jacques-Chirac, construction et muséographie, 1 500 m2.
  • 2000-2010 : Cartier, Chaumet, Fred, Montblanc International : nouveaux concepts et mise en application en Europe, aux États-Unis et en Asie.
  • 2000-2006 : Orléans, Lyon, Valenciennes : Tramway.
  • 2000- 2002 : Bordeaux, Rue Sainte-Catherine aménagement urbain, 1,7 km, et création d’une place.
  • 2001- 2010 : Le Puy-en-Velay, Hôtel du Département, Hôtel Dieu, extension et réhabilitation.
  • 2003 : Bordeaux, Palais des congrès, restructuration, extension et aménagement, 10 890 m2.
  • 2004 : Paris, LVMH, aménagement intérieur du nouveau siège social, 4 000 m2.
  • 2004 : Paris, Avenue de France, aménagement et mobilier spécifique.
  • 2005 : Bordeaux, Banque Populaire du Sud Ouest, construction du nouveau siège social, 12 000 m2.
  • 2005 : Lisbonne (Portugal), Bouygues Immobiliaria, construction, 8 000 m2.
  • 2005 : Volgograd (Russie) : Quai central, schéma directeur.
  • 2006 : Paris, Bouygues, aménagement du siège, 7 500 m2.
  • 2006 : Ivry-sur-Seine, Le Partitio-Issylec, construction et aménagement, 62 500 m2.
  • 2006 : Dijon, Place de la Libération, 4 680 m2.
  • 2006 : Forlì, (Italie), San Domenico, aménagement, muséographie et mobilier spécifique, 5 000 m2.
  • 2006 : Moulins, (France), Centre national du costume de scène. La restauration du bâtiment par François Voinchet, architecte en chef des monuments historiques, s’est accompagnée de la construction d’un nouveau bâtiment pour les réserves de costumes (1 730 m2), dessiné par Jean-Michel Wilmotte.
  • 2006 : Paris, mobilier urbain pour la nouvelle ligne du Tramway des Maréchaux Sud.
  • 2007 : Monaco, Novotel, construction, 218 chambres et 22 appartements, 15 146 m2.
  • 2007 : Latina, (Italie), Schéma directeur du centre ville.
  • 2007 : Pékin (Chine), Ullens Center for Contemporary Art, réhabilitation d’une usine en un musée d’art contemporain, 7 500 m2.
  • 2008 : Doha (Qatar), Musée d’Art Islamique de Doha, aménagements et muséographie (architecte : Ieoh Ming Pei), 5 250 m2.
  • 2008 : Paris, Collège des Bernardins, restauration, aménagement, 5 000 m2.
  • 2008 : Béziers, Médiathèque André Malraux, construction, 9 000 m2.
  • 2009 : Chamonix-Mont-Blanc, Gare du téléphérique de l'aiguille du Midi, construction, 2 000 m2
  • 2009 : Ramatuelle, Hôtel La Réserve, restructuration et aménagement intérieur, 8 280 m2.
  • 2009 : Rouen, Docks 76, réhabilitation, extension pour création d’un centre commercial, 47 000 m2.
  • 2010 : Paris, Institut du cerveau et de la moelle épinière, construction, 22 000 m2.
  • 2010 : Fréjus, Théâtre d’agglomération, 5 300 m2.
  • 2010 : Paris, Fiat Motor Village, restructuration, aménagement intérieur show-room, 1 340 m2.
  • 2011 : Paris, Hôtel Mandarin Oriental, restructuration de bureaux en hôtel 5*, 22 000 m2.
  • 2012 : Paris, Free (société), Conception du 1er flagship (Free Center), 640 m2.
  • 2012 : Salernes, Réhabilitation de La "Maison de la Céramique Architecturale Terra Rossa", espace de + de 3 000 m2[2].
  • 2012 : Paris, Palais de la Mutualité, reconversion en centre de congrès, 13 000 m2
  • 2013 : Nice, stade Allianz Riviera, construction, 54 000 m2.
  • 2013 : Nîmes, Allées Jean-Jaurès, aménagement et création du mobilier urbain, 1,6 km
  • 2013 : Paris, Hôtel de Nell 5*, aménagement, 2 000 m2
  • 2013 : Amsterdam (Pays-Bas), Rijksmuseum, aménagement et muséographie, 12 000 m2
  • 2013 : Issy-les-Moulineaux, École de formation des Barreaux de Paris, construction, 8 750 m2
  • 2014 : Nice, Musée national du sport, aménagement et muséographie, 3 400 m2
  • 2014 : Clichy, Siège social du groupe L'Oréal, rénovation et extension, 15 000 m2
  • 2014 : Versailles, Réhabilitation de l'ancien Hôpital Richaud et construction de deux programmes de logements neufs
  • 2014 : Genève (Suisse), École internationale de Genève, conception du Centre des arts, 4 000 m2
  • 2014 : Londres (Royaume-Uni), King's Cross central, construction de 49 400 m2 de bureaux occupés par Google
  • 2014 : Saint-Antonin-du-Var (Var, France). Le domaine de Château Mentone, précurseur en matière d’accueil œnotouristique dans le Var[3]
  • 2015 : Saint-Lizier (Ariège, France). Le Domaine du Palais, réalisation d'une résidence de tourisme dans l'ancien hôpital[4].
  • 2015 : Vélizy-Villacoublay, Campus Eiffage, construction, 24 000 m2.
  • 2015 : Nuova Gestione Sportiva, Maranello (Italie), construction, 24 000 m2.
  • 2015 : Réalisation d'un parc écologique pour les 1ers Jeux Européens, Bakou (Azerbaïdjan), 16 ha.
  • 2015 : Pauillac (France), Château Pédesclaux, création d'un chai et extension du château, 8 000 m².
  • 2015 : Beyrouth (Liban), Musée Sursock, rénovation et muséographie, 6 000 m2.
  • 2015 : Nice, Eco-quartier Saint-Isidore, schéma directeur, 106 500 m2.
  • 2016 : Paris, Centre spirituel et culturel orthodoxe russe[5], construction, 4 650 m².
  • 2016 : Toulouse, Site Safran Toulouse, construction, 25 000 m2.
  • 2016 : Sao Paulo (Brésil), Sao Paulo Expo, Parc des expositions et de convention, construction, 99 000 m2.
  • 2017 : Aménagement de la Halle Freyssinet pour la transformer en Station F, 34 000 m2[6].
  • 2018 : Bleu Ciel, gratte-ciel de 122 mètres de hauteur, situé à Dallas au Texas
  • 2018 : Qu4drans, Projet Balard (« Corne ouest »), construction de 92 000 m2 de bureaux locatifs.
  • 2018 : Metz, Centre de congrès Robert Schuman, construction, 15 300 m².
  • 2018 : Paris, Musée des Arts Décoratifs, scénographie de l'exposition "Tutto Ponti, Gio Ponti archi-designer"
  • 2018 : Le Lutetia, Hôtel 5* et palace, Paris, restructuration lourde, architecture d'intérieur et design du mobilier, 18 940 m2.
  • 2019 : Montpellier, programme mixte Palomaya en collaboration avec Jean Batiste Miralles[7], 19 300 m².
  • 2019 : Paris, Résidence de coliving Flatmates (pour héberger les entrepreneurs de Station F), construction, 12 150 m².
  • 2019 : Saint-Tropez, Hôtel Cheval Blanc, 5* et palace, réhabilitation et aménagement intérieur.
  • 2019 : Presles (proche de l'Isle-Adam), Hôtel Domaine des Vanneaux, construction, 5 300 m².
  • 2019 : Corée du Sud, Séoul, Seul Auction Gangnam center, construction, 5 000 m².

Décorations et fonctionsModifier

  • Membre de L'Institut pour la Ville et le Commerce, un organisme de réflexion sur l'urbanisme commercial.
  • Membre du Conseil d'Administration de l'association BBCA (Bâtiment Bas Carbone) depuis 2015
  • Membre de l'Académie des Beaux Arts, section Architecture depuis 2015
  • Membre de l'Académie d'Architecture depuis 2001
  • Chevalier de l'Ordre National de la Légion d'Honneur depuis 1999


Prix ReçusModifier

  • 2019 : le Prix Versailles 2019 pour l’Europe, catégorie « hôtel », pour la réhabilitation de l’Hôtel Lutetia (France, Paris).
  • 2019 : Elle Deco International Awards Turquie. Collection de meubles de co-working Anatole pour Koleksiyon, catégorie "mobilier".
  • 2019 :FD100 - W&A sélectionnée pour faire partie des 100 designers d’objet et d’espace qui font rayonner le French Design à l’international.
  • 2018 : Palmarès Contract de l’Ameublement français. campus de start-up Station F, Paris, primé dans la catégorie "Lieux hybrides".
  • 2018 : Prix du jury Architizer pour la catégorie "Espaces de coworking" — campus de 1 000 start-up Station F, Paris (75).
  • 2018 : Pyramides d’Argent Occitanie Méditerranée "Grand Prix" — ensemble immobilier Palomaya, Montpellier (34).
  • 2018 : Land Rover Born awards, prix spécial — restauration de l’hôtel Lutetia (75).
  • 2017 : Geste d’Or "Grand Prix Architecture, Matières et Recherches" — campus de start-up Station F, Paris (75).
  • 2017 : Pyramides d’Or, Prix première réalisation — résidence Quai de la Borde à Ris-Orangis (91).
  • 2017 : Trophée CNCC au SIEC 2017, prix "Création d’un centre commercial" — Avenue83 à La Valette-du-Var (83).
  • 2017 : Pyramides d’Argent Ile-de-France, Prix bâtiment bas carbone — résidence Épicéa à Issy-les-Moulineaux (92).
  • 2017 : Pyramides d’Argent Ile-de-France, Prix première réalisation — résidence Quai de la Borde à Ris-Orangis (91).
  • 2017 : Trophées du bâtiment et de l’immobilier, trophée de la réalisation architecturale — hôtel 5* Villa Maïa, Lyon (69).
  • 2016 : 5e édition des Victoires du Paysage, Grand Prix du Jury — Allées Jean-Jaurès de Nîmes (30).
  • 2016 : Jean-Michel Wilmotte reçoit un BFM Awards récompensant l’ensemble de sa carrière.
  • 2016 : Grands Prix de la Région Capitale, prix de l’Aménagement urbain — transformation de la Halle Freyssinet en Station F, Paris (75).
  • 2016 : Grand Prix Européen de l’Urbanisme par le Conseil Européen des Urbanistes — territoire du Grand Roissy, auquel est associée l’agence Wilmotte via son projet de requalification de l’autoroute A1 reliant Paris à Roissy.
  • 2016 : Janus du Commerce, par l’Institut Français du Design — centre de commerces et de loisirs L’Avenue83, La Valette-du-Var (83).
  • 2016 : IF Design Award, par International Forum Design — design industriel du système d’éclairage Grafa dessiné pour Artemide.
  • 2016 : Pierres d’Or, catégorie Programme — transformation de la Halle Freyssinet en campus de start-up Station F, Paris (75).
  • 2015 : Trophées du Logement et des Territoires, Prix Programme durable de l’année — résidence Quai de la Borde, Ris Orangis (91).
  • 2015 : Prix National de la Construction Bois — stade Allianz Riviera, Nice (30).
  • 2015 : Grand Prix du rayonnement français, Prix du rayonnement culturel attribué à Jean-Michel Wilmotte.
  • 2015 : Musée européen de l’année — Rijksmuseum Amsterdam par le European Museum Forum, Amsterdam, Pays-Bas.
  • 2015 : Pyramides d’Argent Ile-de-France, Prix Spécial du Jury — réhabilitation et transformation de l’ancien hôpital Richaud en résidences, commerces, espaces culturels et bureaux, Versailles (78).
  • 2015 : Pyramides d’Argent Midi-Pyrénées, Prix de l’Immobilier d’Entreprise — bureaux Safran Toulouse (31).
  • 2015 : 14è édition du Prix AMO (Architecture et Maîtres d’Ouvrage) Lieu de Travail Architecture Environnement, Prix spécial — rénovation et modernisation du siège mondial du groupe L’Oréal, Clichy (92).
  • 2014 : BIM d’Or — Campus Pierre Berger, siège du groupe Eiffage, Velizy-Villacoublay (78).
  • 2014 : Le Geste d’Or — restructuration de la Halle Freyssinet en Station F, le plus grand campus de start-up au monde, Paris (75).
  • 2014 : Leaf Awards, catégorie International Interior Design du Leaf International — Rijksmuseum, Amsterdam, Pays-Bas.
  • 2014 : International Architecture Award par The Chicago Athenaeum et The European Centre of Architecture Art Design and Urban Studies — stade Allianz Riviera, Nice (30).
  • 2013 : Les Étoiles de l’Observeur du Design, prix “Made in France” — éléments de cuisine LA CORNUE W.
  • 2013 : Janus de la Cité, mention « Éco Design », par l’Institut Français du Design — Corbeille de propreté de Paris « Bagatelle » dessinée pour SERI.
  • 2012 : Pyramides de Vermeil, Prix de l’Immobilier d’Entreprise — immeuble Via Verde, siège social de l’EPADESA, Nanterre (92).
  • 2012 : Pyramides d’Argent Ile-de-France, Prix de l’Immobilier d’Entreprise — l’immeuble Via Verde, siège social de l’EPADESA, Nanterre (92).
  • 2011 : Homme de l’année, décerné à JM Wilmotte par la Revue du Vin de France — rénovation du Château Cos d’Estournel, Saint-Estèphe (33).
  • 2011 : Wallpaper Design Awards, catégorie Best New Hôtel — hôtel-spa 5* La Réserve Ramatuelle lauréat, Ramatuelle (83).
  • 2010 : Prix Europa Nostra, Prix du Patrimoine culturel de l’Union européenne, catégorie « conservation » — Collège des Bernardins, Paris (75).
  • 2010 : Trophée d’Or du Festival FIMBACTE — Médiathèque André Malraux, Béziers (34).
  • 2009 : Sratégies, Grand Prix du Design, Prix de l’architecture commerciale — Docks 76, Rouen (76).
  • 2007 : Pyramides d’Argent Ile-de-France : Grand Prix Régional — Résidences du Mail à Bois d’Arcy (Promoteur: Promogim) et Prix de l’Esthétique Immobilière pour le programme Côté Coeur à Issy-les-Moulineaux (Promoteur: Sefri-Cime).
  • 2006 : Prix ARTURBAIN.FR 2006 décerné à l’occasion du Séminaire Robert Auzelle — Place de la Libération à Dijon (21)
  • 2006 : IF Design Award, par International Forum Design — design industriel des produits iWay et iRoad (catalogue iGuzzini).
  • 1996 : Trophée pour le European Parking Award par le European Parking Association — Parking des Célestins de Lyon Parc Auto, Architecture intérieure : J.M Wilmotte, M. Targe, D. Buren, Lyon (69).
  • 1994 : Grand Prix National de la Création Industrielle décerné par le Ministère Français de la Culture.
  • 1992 : Prix d’Aménagement et d’Urbanisme, par les éditions Le Monde

BibliographieModifier

  • Jean-Michel Wilmotte, Philippe Jodidio. Victoria (Australie), Images Publishing Group, 2018. 256 p. Texte en anglais : (ISBN 978-1864707489) Texte en chinois (mandarin) : (ISBN 978-7-5598-1101-1)
  • Minéral / Végétal : deux visions du jardin, Jean-Michel Wilmotte, Jean Mus. Paris, Editions Ulmer, 2018. 176p. (ISBN 978-2-84138-985-8)
  • ‘Retrouver Venise’, Jean-Michel Wilmotte in Venezia, la scomparsa. Paris, Editions Xavier Barral / Fondation Wilmotte, 2017, p. 5. (ISBN 978-2-36511-138-6)
  • De la Halle Freyssinet à la Station F, Wilmotte & Associés, Michèle Leloup (textes). Paris, Éditions Gallimard-Alternatives, 2017. 192 p. (ISBN 978-2-07-276424-0)
  • ‘Regards émotions… [sur Jean Lurçat], Jean-Michel Wilmotte in Jean Lurçat (1892-1966) : au seul bruit du soleil, ouvrage collectif. Cinisello Balsamo (Italie), Silvana Editoriale, 2016, p. 15. (ISBN 9-788836-633326)
  • Wilmotte, José Alvarez. Paris, Éditions du Regard, 2016. 439 p. (ISBN 978-2-84105-344-5)
  • Dictionnaire amoureux de l'architecture, Jean-Michel Wilmotte. Paris, Éditions Plon, 2016. 787 p. (ISBN 978-2259218078)
  • ‘L’acier est bien vivant’, Jean-Michel Wilmotte in Guide de la réhabilitation des enveloppes et des planchers à l’usage des architectes et des ingénieurs, Pierre Engel. Paris, Eyrolles, 2014, p. 7. ( (ISBN 978-2-7258-0017-2))
  • Ceci n'est pas un parc, entretien avec Jean-Michel Wilmotte. Lyon, Éditions Libel, 2010 (ISBN 9782917659083)
  • Jean-Michel Wilmotte, Architecture - Écritures, Dane McDowell. Paris, Aubanel, 2009. 248 p. (ISBN 9782700606898)
  • Jean-Michel Wilmotte, Architectures à l'œuvre, François Lamarre, Pascal Tournaire, Stéphane Paoli Paris, Éditions Le Moniteur, 2008. 208 p. (ISBN 9782281194012)
  • Wilmotte, l'instinct architecte, Jean Grisoni, Jean-Baptiste Loubeyre. Paris, Éditions Le Passage, 2005. 184 p. (ISBN 2847420819)
  • Architecture intérieure des villes, Jean-Michel Wilmotte, Paul Virilio. Paris, Éditions du Moniteur, 1999. 224 p. (ISBN 2281191044)
  • Jean-Michel Wilmotte, Francis Rambert. Paris, Éditions du Regard, 1996. 256 p. (ISBN 2841050262)
  • Réalisations et projets, Jean-Michel Wilmotte, Richard Meier (avant-propos), François Barré (préface). Paris, Éditions du Moniteur, 1993. 232 p. (ISBN 2281190706)
  • ‘Voir l’espace autrement’, Jean-Michel Wilmotte, Philippe Jodidio in Connaissances des Arts, n°480, février 1992, pp. 70-79.

  • Jean-Louis Pradel, Wilmotte, Paris (France), Éditions Electa Moniteur, , 216 p. (ISBN 286653056X)
    250 illustrations, plans et croquis

Notes et référencesModifier

  1. Le jury international d'Europa Nostra avait attribué un diplôme de mérite à l’opération de réutilisation de l’ancien grenier à sel d’Avignon au concours 1989 (cette même association avait donné son prix à la ville de Strasbourg, en 1978, pour son secteur piétonnier)
  2. [1]
  3. Le "Château Mentone" illustre un art de vivre voué à la nature, au bien-être et à l’œnologie. Au cœur de 170 hectares de forêts, de vignes, de lavandes et d’oliviers.
  4. http://www.wilmotte.com/fr/projet/319/Logements-de-tourisme-Palais-des-Eveques
  5. « Un nouveau centre culturel russe en 2013 », Jean-Pierre Thiollet, France-Soir, 16 octobre 2010, http://www.francesoir.fr/actualite/societe/ile-france-un-nouveau-centre-culturel-russe-en-2013-58145.html
  6. Gilles Fontaine, « Pourquoi Station F fait fantasmer la planète start-up », Capital (magazine), (consulté le 15 juillet 2017)
  7. http://www.palomaya.fr/architecture/

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :