Ouvrir le menu principal

Jean-Michel Gaillard

haut fonctionnaire et historien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaillard.
Jean-Michel Gaillard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Père
Henri Gaillard (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinction

Jean-Michel Gaillard, né le à Pont-Saint-Esprit (Gard) et mort le à Paris, est un haut fonctionnaire et historien français.

Il est notamment directeur général d'Antenne 2 (maintenant France 2), de 1989 à 1991.

BiographieModifier

Fils d'Henri Gaillard, enseignant et adjoint au maire de Nîmes Émile Jourdan, il fait ses classes au lycée Alphonse-Daudet[1].

Il est ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud[réf. nécessaire] et agrégé d'histoire[Quand ?]. Il consacre son mémoire de maîtrise au mouvement ouvrier gardois (1969)[2], puis sa thèse de doctorat en histoire à la compagnie des mines de La Grand-Combe (1974)[3]. Il exerce un temps comme maître-assistant en Histoire à l'université Rennes 2[4].

Il est ensuite élève de l'École nationale d'administration et entre dans la haute fonction publique.

En politique, il est militant socialiste et proche du couple François Hollande-Ségolène Royal. Il est marié et père de deux filles.

Il est conseiller à la Cour des comptes et scénariste pour la télévision. Sous la présidence de François Mitterrand, il avait été chargé de mission de 1981 à 1984 à l'Élysée, puis conseiller technique de 1986 à 1988. En tant que scénariste pour la télévision, il a entre autres écrit avec Nicolas Sarkozy le téléfilm Leclerc, un rêve d'Indochine, diffusé en 2003 sur France 3.

Il est également auteur de nombreux ouvrages, dont une biographie de Jules Ferry publiée en 1989.

Il a eu un petit rôle dans le téléfilm Jaurès, naissance d'un géant (2005), dont il a été coscénariste.

Il a été membre non résidant de l'Académie de Nîmes[5].

ŒuvresModifier

LivresModifier

  • Jean-Michel Gaillard et André Lespagnol, Les Mutations économiques et sociales au XIXe siècle, Paris, Nathan, coll. « université », , 191 p.
  • Tu seras président mon fils : anatomie des grandes écoles et malformations des élites. - Ramsay, 1987. - 248 p. ; 24 cm. - (ISBN 2-85956-565-5)
  • L'ENA : miroir de l'État de 1945 à nos jours. - Complexe, 1995. - 238 p. ; 22 cm. - (Questions au XXe siècle ; 79). - (ISBN 2-87027-563-3)
  • Les 40 jours de Blum. - Perrin, 2001. - 316 p.-4 pl. ; 23 cm. - (ISBN 2-262-01731-X)
  • Les Grands jours de l'Europe : 1950-2004. - Perrin, 2004. - 139 p. ; 18 cm. - (Tempus ; 59). - (ISBN 2-262-02169-4)

Scénarios de téléfilmsModifier

Documentaire

Notes et référencesModifier

  1. « Jean-Michel Gaillard, enfant de Nîmes », Midi Libre,‎ , p. 7.
  2. https://19m.nakalona.fr/items/show/63280
  3. http://www.sudoc.fr/190832487
  4. Serge Raffy, François Hollande, Itinéraire secret, Fayard, (ISBN 978-2-213-66799-7, lire en ligne) :

    « Jean-Michel Gaillard, conseiller à l'Élysée. C'est un vieux copain de Le Drian, depuis l'université dez Rennes où ils ont été maitres assistants »

    .
  5. https://www.academiedenimes.org/site/liste-academiciens-residants-et-non-residants/

AnnexesModifier