Ouvrir le menu principal

Jean-Michel Chazine

ingénieur français devenu ethno-archéologue

Jean-Michel Chazine, né le , est un ancien ingénieur français, dans l'industrie de l'eau, devenu un ethno-archéologue, ingénieur de recherche au CNRS et au CREDO.

BiographieModifier

Il a créé et dirigé le département Archéologie de Tahiti de 1979 à 1982 puis conduit plusieurs programmes de recherche sur les atolls des Tuamotu et des îles basses du Pacifique en général.

En 2001, il a reçu le Cristal du CNRS[1]. Il a participé, avec Luc-Henri Fage et Pindi Setiawan, à la découverte d'un art rupestre imprévu et exceptionnel dans la province indonésienne de Kalimantan oriental sur l'île de Bornéo à partir de 1994, il est également à l'origine avec Arnaud Noury, d'un logiciel permettant de sexuer les empreintes palmaires[2]. Fin 2007, grâce à une information transmise par une association humanitaire et écologique (Precious Planet), il redécouvre des peintures rupestres probablement dédiées à des rites de fécondité à Misool dans les îles Raja Ampat en Indonésie[3], peintures dont on trouve le premier signalement au XVIIe siècle.

Bibliographie, filmographieModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier