Jean-Marie Gontier

général de division français, Commandant la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris
Officier général francais 4 etoiles.svg Jean-Marie Gontier
GBR Gontier.jpg
Le GBR Jean-Marie Gontier présentant ses vœux (janvier 2020)
Fonction
Commandant de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris
-
Jean-Claude Gallet (d)
Joseph Dupré la Tour (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Militaire, chef militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Distinctions

Jean-Marie Gontier, né le à Montreuil[1], est un général de corps d’armée[2] français, ancien commandant de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris. Depuis le , il exerce les fonctions de contrôleur général des armées en mission extraordinaire.

BiographieModifier

Diplômé de l’École militaire préparatoire d’Autun, il obtient ensuite un DEA d’économie publique et un DESS de sciences politiques à l’université Panthéon-Sorbonne.

Il intègre en 1988 la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) avant de suivre la division d’application de l’École du Génie puis d'y retourner en 1991. Il y occupe les fonctions de chef de garde incendie, adjoint au commandant de compagnie puis commandant d’unité.

En 1998, il est muté à la direction du Génie de Limoges. Breveté de l’École de Guerre en 2001, il obtient également un DEA de polémologie et d’histoire comparée à l'Université Paris-Sorbonne.

De 2001 à 2004, il sert au secrétariat général pour l’administration. En 2002, Il est engagé au Sierra-Léone, puis réintègre la BSPP en 2004 comme chef de bureau de la programmation financière et du budget.

En 2008, il est affecté au 1er groupement d’incendie, qu’il commande de 2009 à 2011. En 2011, il devient directeur de la formation et chef de corps de l’École polytechnique.

En 2015, il retourne à la brigade de sapeurs-pompiers de Paris, comme chef d’état-major puis commandant en second. Il est nommé général de Brigade le .

En 2019, il dirige sous les ordres du général Gallet, les opérations de secours lors de l'incendie de Notre-Dame de Paris[3], puis assure le commandement de la brigade[4]. Il est promu général de division le .

Le , il est promu général de corps d'armée, et nommé contrôleur général des armées en mission extraordinaire.

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier