Ouvrir le menu principal

Jean-Marie Bouissou

historien français

BiographieModifier

Après sa sortie de l'École normale supérieure (Paris) en 1973, Jean-Marie Bouissou enseigne l'histoire au lycée d'Argenteuil et publie en 1974 son premier ouvrage, Seigneurs de guerre et officiers rouges. La révolution chinoise, 1924-1927. En 1975, il est nommé au Lycée français de Tokyo (1975-1979). Il enseigne ensuite dans diverses universités japonaises, dont l'Université nationale de Tokyo, et publie ses premiers travaux sur la politique et l’économie politique du Japon contemporain. Il est chercheur pensionnaire à la Maison franco-japonaise (Tokyo, 1982-1984), puis directeur de l'Institut franco-japonais du Kyushu (Fukuoka, 1984-1989).

En 1990, il entre à Sciences Po, au Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI). Il poursuit ses recherches et son enseignement à Sciences-Po jusqu’en 2016. Il a aussi enseigné à l’INALCO, à l’Université Paris 7, à l’Institut Français de la Mode, et enseigne encore - depuis 1992 - au Centre Franco-japonais de Management (Université Rennes-1).

En 2013, il retourne vivre et travailler à Tokyo, en qualité de représentant de Sciences Po au Japon.

TravauxModifier

De l’histoire et de la vie politique du Japon contemporain, ses travaux se sont étendus d’ouvrage en ouvrage à des aspects très différents de la société (de la mafia yakuza au système médiatique, de la condition féminine au système éducatif…), des mentalités collectives et du système des valeurs, de la culture populaire à celle du luxe, mais aussi à la géopolitique, à la diplomatie et aux problèmes de sécurité.

Il a écrit six ouvrages personnels, en a dirigé quatre, co-écrit trois, et publié environ 150 articles. Il a collaboré à France-Japon Eco (1987-1995), au supplément économique du Monde (1991-1994), et aujourd’hui à Ouest France.

Il a créé et dirigé aux Editions Philippe Picquier la collection L’Asie immédiate.

Il a été membre du comité de rédaction de The Pacific Review, Pacific Affairs, corédacteur en chef de Critique internationale, responsable pédagogique de l’European Training Programme Japan (Communauté Européenne) et membre fondateur de l’Association franco-japonaise de science politique.

Ses travaux ont reçu le soutien de nombreux organismes japonais, dont la Fondation du Japon et la Fondation franco-japonaise Sasakawa.

Ouvrages personnels (6)Modifier

  • Les leçons du Japon. Un pays très incorrect, Fayard, 2019, 449 p.
  • Géopolitique du Japon, PUF, 2014, 196 p.
  • Manga. Histoire et univers de la bande dessinée japonaise, Philippe Picquier, 2010, éditions actualisées 2012, 2014 et 2017. 477 p. Traduction italienne.
  • Quand les sumos apprennent à danser. Le nouveau modèle japonais, Fayard, 2003, 635 p.
  • Le Japon depuis 1945, Armand Colin, 1992, 1997. Traductions anglaises et italiennes.
  • Seigneurs de guerre et officiers rouges. La révolution chinoise, 1924-1927, Mame, 1974.

Ouvrages en collaboration (4)Modifier

  • Japon, le renouveau, avec Evelyne Dourille-Feer et Kazuhiko Yatabe, La Documentation Française, 2002, 189 p
  • Japon, le déclin ?, avec Éric Seizelet et François Gipouloux, Complexe, 1995.
  • L’Expansion de la puissance japonaise, avec Guy Faure et Zaki Laïdi, Complexe, 1992.
  • Japon. Le consensus, mythe et réalités, Economica, 1985

Direction et codirection d'ouvrages (4)Modifier

  • Esthétiques du quotidien au Japon, Éditions du Regard, Institut Français de la Mode, 2010, 2014.
  • Le Japon contemporain, Paris, Fayard, 2007.
  • Après la crise… Les économies asiatiques à la croisée des chemins, codirection avec Diana Hochraich et Christian Milelli, Karthala, 2003.
  • L’Envers du consensus. Les conflits et leur gestion dans le Japon contemporain, Presses de Sciences Po, 1996.

Direction de numéros spéciaux de revueModifier

  • Journal of International and Strategic Studies. Centre d’Etude et de Recherches Internationales et Stratégiques, Bruxelles. Numéro spécial Japon. Février 2011.
  • Critique Internationale. "La globalisation culturelle." n°38, janvier 2008.
  • AGIR, Revue générale de stratégie, "Vers un renouveau japonais ?", n°17, mars 2004.
  • Revue française de science politique, "L’Italie et le Japon aujourd’hui : deux démocraties ‘hors normes’ à l’épreuve de la crise", avec Marc Lazar, Vol. 51-4, août 2001.
  • Études internationales (Université Laval, Québec), "La politique étrangère du Japon : au-delà du réalisme ?", Vol.30-1, mars 1999.
  • Futuribles, "Regards prospectifs sur le Japon", n° 216, janvier 1997.
  • Pouvoirs, "Le nouveau Japon", n° 71, hiver 1994.

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Marie Bouissou, « Pourquoi le manga est-il devenu un produit culturel global ? », Esprit, juillet 2008 [lire en ligne].

Liens externesModifier