Ouvrir le menu principal

Jean-Marie Arnaudiès

mathématicien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arnaudiès.
Jean-Marie Arnaudiès
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Maître

Jean-Marie Arnaudiès, né en 1941, est un professeur français de mathématiques, connu pour ses nombreux ouvrages de mathématiques et pour avoir été entendu dans l'affaire de l'explosion de l'usine AZF de Toulouse.

Sommaire

CarrièreModifier

Il est reçu à l'ENS Ulm en 1961 et obtient son agrégation en 1964. Il a été l'élève de Laurent Schwartz. Il a enseigné en classes préparatoires au lycée Kléber de Strasbourg et au lycée Pierre de Fermat de Toulouse, ainsi qu'à l'université Paris VI (Jussieu).

Explosion de l'usine AZF de ToulouseModifier

Le , suite à l’explosion de l'usine AZF de Toulouse, Jean-Marie Arnaudiès est le premier à avoir douté de la thèse officielle de l'explosion unique en s'appuyant sur des raisonnements scientifiques[1]. Il s’applique à démontrer, enquête, mesures et vérifications à l’appui, que la catastrophe d’AZF doit être attribuée à deux explosions survenues en deux espaces industriels distincts, et non à une seule explosion sur le site d’AZF, propriété de Total[2]. Il remet au juge d’instruction Perriquet, le , un mémoire intitulé Certitudes sur la catastrophe de Toulouse[3].

PublicationsModifier

Dans les années 1970, il publie avec Jacqueline Lelong-Ferrand une série d'ouvrages qui couvrent le programme de mathématiques des deux premières années d'études universitaires (éditions Dunod)[4]. Il a également rédigé plusieurs articles de recherche.

En 2005, il publie une enquête sur l'explosion de l'usine AZF de Toulouse : J.-M. Arnaudiès, « La Catastrophe de Toulouse », Natures Sciences Sociétés, 13, 421–425 (2005), DOI:10.1051/nss:2005063.

En 2013, il publie son premier livre « grand public », Crédits Méfiez-Vous ! un peu de maths pour comprendre le crédit et en éviter les pièges (Ellipses).

Ouvrages d'enseignement des mathématiquesModifier

  • Jacqueline Lelong-Ferrand et Jean-Marie Arnaudiès, Cours de mathématiques, Bordas, coll. « Dunod », (ISBN 978-2-04-003080-3)
  • Jacqueline Lelong-Ferrand et Jean-Marie Arnaudiès, Cours de mathématiques - Tome 1, Algèbre, Dunod, 1978
    • Jacqueline Lelong-Ferrand et Jean-Marie Arnaudiès, Cours de mathématiques : Algèbre, Volume 1, 3e éd., Dunod, 1998 (ISBN 9782100041800)
  • Jean-Marie Arnaudiès et Henri Fraysse, Cours de mathématiques - 1 Algèbre, Dunod, 1987 (ISBN 2040164502),
  • Jean-Marie Arnaudiès et José Bertin, Groupes, algèbres et géométrie, Ellipses, 1993
  • Jean-Marie Arnaudiès et José Bertin, Surfaces de Riemann - Équation de Halphen et groupes polyédraux, tome 3 : Groupes, algèbre et géométrie (Ellipses, 2001) (ISBN 978-2729805180)
  • Jean-Marie Arnaudiès, L'Intégrale de Lebesgue sur la droite, Vuibert, 1997
  • Élimination et théorie de Galois
  • Cinq polyèdres réguliers de IR³ et leurs groupes avec… une étude des déplacements de IR³
  • Jean-Marie Arnaudiès, Équations différentielles, Éditions Ellipses, Paris, 2000 (ISBN 2-7298-0045-X)
  • Jean-Marie Arnaudiès et Jean-Denis Eiden, Crédits Méfiez-Vous ! un peu de maths pour comprendre le crédit et en éviter les pièges, Ellipses, 2013

Notes et référencesModifier

  1. Notice sur le Wikibéral.
  2. Jean-Marie Arnaudiès, « La Catastrophe de Toulouse », Natures Sciences Sociétés, no 13,‎ , p. 421-425 (lire en ligne [PDF], consulté le 19 juin 2016)
  3. « Certitudes relatives à la catastrophe de Toulouse par J.M. Arnaudiès, à l'intention de Monsieur le juge d'instruction T. Perriquet » [PDF], sur V921 (consulté le 25 juillet 2019).
  4. Pierre Pansu, « Jacqueline Ferrand et son œuvre », Gazette de la SMF, no 141,‎ , p. 119-126 (lire en ligne [PDF]).

Liens externesModifier