Ouvrir le menu principal

Jean-Marc Olivier

historien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Olivier.
Jean-Marc Olivier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Prix Lucien-Febvre (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Marc Olivier est un historien français né en 1961 à Champagnole (Jura).

Biographie et carrière professionnelleModifier

Agrégé, professeur d'histoire contemporaine à l'université Toulouse II-Le Mirail (désormais Université Toulouse - Jean Jaurès), il a dirigé le laboratoire CNRS Framespa de 2005 à 2013 (histoire des sociétés du Moyen Âge à nos jours) et a été vice-président chargé des relations internationales de cette université de juin 2012 à décembre 2018.

Spécialiste des petites industries (horlogerie, lunetterie, chapellerie…) et des différents modèles de développement économique — son habilitation porte sur une comparaison des cas français, scandinave et suisse au XIXe siècle, il a écrit de nombreux ouvrages et articles sur ces sujets en créant le concept d'« industrialisation douce » (voir titre original de sa thèse) selon lequel les petites unités de production, souvent implantées en milieu rural, ont joué un grand rôle dans l'industrialisation de l'Europe continentale au XIXe siècle.

Ses recherches actuelles portent plus particulièrement sur l'histoire de l'aviation et sur les processus d'industrialisation en France, en Suisse et en Scandinavie dans le temps long. Il est également directeur de la Revue d'histoire nordique et de la revue Nacelles. Passé et présent de l'aéronautique et du spatial.

PublicationsModifier

OuvragesModifier

  • Des clous, des horloges et des lunettes. Les campagnards moréziens en industrie (1780-1914), Paris, CTHS, 2004, 608 p.
  • En collaboration avec Jean-Pierre Amalric et Bernadette Suau (éd.), Toulouse, une métropole méridionale : vingt siècles de vie urbaine, Toulouse, Méridiennes, 2009, deux volumes, 1100 p.
  • Une industrie à la campagne. Le canton de Morez entre 1780 et 1914, Salins-les-Bains, musée des techniques et cultures comtoises, 2002, 131 p. Prix Lucien Febvre du livre d'histoire comtois.
  • En collaboration avec Natalie Petiteau et Sylvie Caucanas (dir.), Les Européens dans les guerres napoléoniennes, Toulouse, Privat, 2012, 260 p.
  • (dir.), Histoire de l'armée de l'air et des forces aériennes françaises du XVIIIe siècle à nos jours, Toulouse, Privat, 2014, 552 p.
  • En collaboration avec Alain Cortat (éd.), Le profit dans les PME, perspectives historiques, XIXe-XXe siècles, Neuchâtel, Éditions Alphil - Presses universitaires suisses, 2014, 220 p.
  • En collaboration avec Sylvie Caucanas et Rémy Cazals (éd.), Travailler à l'arrière 1914-1918, Carcassonne, Archives départementales de l'Aude, 2014, 216 p.
  • En collaboration avec Christian Galan (dir.), Histoire du & au Japon de 1853 à nos jours, Toulouse, Privat, 2016, 352 p.
  • (dir.), Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés du XVe au XVIIIe siècle. Angleterre, France, Pays-Bas/Provinces-Unies et péninsule italienne, Paris, Ellipses, 2016, 250 p.
  • En collaboration avec Marie-Madeleine Rotelli, Sophie Rousseau et Maurice Zytnicki, Les métiers de l'aviation. Histoire & patrimoine, Toulouse, Loubatières, 2017, 176 p.
  • Latécoère. Cent ans de technologies aéronautiques, Toulouse, Privat, 2017, 170 p.
  • 1969. Concorde, premier vol, Toulouse, Éditions Midi-Pyrénéennes, collection "Cette année-là", 2018, 50 p.
  • En collaboration avec Rémy Pech (dir.), Histoire de Toulouse et de la métropole, Toulouse, Privat, 2019, 800 p.

ArticlesModifier

  • « Latécoère, de la gloire à la survie. Un fabricant d'hydravions devenu sous-traitant de premier rang », dans Entreprises et histoire, n° 73, décembre 2013, p. 97-107.
  • « Le foisonnement des petites industries pyrénéennes pendant le XIXe siècle », dans Florent Le Bot et Cédric Perrin (dir.), Les chemins de l'industrialisation en France et en Espagne. Les PME et le développement des territoires, XVIIIe-XXIe siècles, Bruxelles, Peter Lang, 2011, p. 351-355.
  • « Pierre-Georges Latécoère, un industriel visionnaire », dans Midi-Pyrénées Patrimoine, hors-série no 2, décembre 2010, p. 14-25.
  • « Aux origines du miracle suédois », dans L’Histoire, no 354, juin 2010, p. 66-73
  • « La politique économique de Charles XIV Jean de Suède-Norvège (1810-1844) : entre pragmatisme et vision à long terme », dans Revue d'histoire nordique/Nordic Historical Review, no 6/7, juin 2009, p. 164-174.
  • « Bernadotte, Napoléon et la Louisiane ou le dernier rêve d’un empire français en Amérique du Nord », dans BELAUBRE (Christophe) et DYM (Jordana) (éd.), Napoléon et les Amériques, Toulouse, Méridiennes, 2009, p. 138-147.
  • « Les bouchonniers du Sud de la France et l’équilibre socio-économique des campagnes au fil du XIXe siècle », dans Santiago ZAPATA (ed.), Suredes i industria surera: avui, ahir i demà/Cork oak woodlands and cork industry: present, past and future, Barcelone, 2009, p. 678-691.
  • « La Norvège deuxième actionnaire du CAC 40 ! Le succès économique de ce petit pays ne s’explique pas seulement par ses hydrocarbures », dans Le Monde, mercredi 31 décembre 2008, p. 15.
  • « Les petites industries toulousaines du XIXe siècle », dans L'Industrie en Midi-Pyrénées de la Préhistoire à nos jours, Toulouse, Fédération historique de Midi-Pyrénées, 2007, p. 287-300.
  • « Quand le lait se transforme en or. Une diaspora discrète, les fromagers et vachers fribourgeois en Franche-Comté (XIXe et XXe siècles) », dans Diasporas. Histoire et sociétés, no 9, décembre 2006, p. 68-79.
  • « Les archives de Bernadotte devenu Charles XIV Jean de Suède-Norvège (1792-1844) », dans Revue d'histoire nordique/Nordic Historical Review, no 2, octobre 2006, p. 203-213.
  • « Chapeaux, casquettes et bérets : quand les industries dispersées du Sud coiffaient le monde (vers 1800-vers 1930) », dans Annales du Midi, no 251, juillet-septembre 2005, p. 407-426.

Liens externesModifier