Ouvrir le menu principal

Jean-Jacques Viseur

homme politique belge
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viseur (homonymie).
Jean-Jacques Viseur
Fonctions
Bourgmestre de Charleroi
-
Échevin
Charleroi
-
Député
-
Ministre belge des Finances
Belgique
-
Député
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Héraldique Ville BE Charleroi.svg
Bourgmestre de Charleroi

Jean-Jacques Viseur est un homme politique belge de langue française, membre du Centre Démocrate Humaniste, né le à Charleroi. Il est ministre belge des finances de 1998 à 1999 et bourgmestre de la ville de Charleroi de 2007 à 2012.

Sommaire

BiographieModifier

Docteur en droit, Jean Jacques Viseur est avocat au Barreau de Charleroi de 1969 à 1997. Entre 1973 et1981, il a collaboré à différents cabinets ministériels auprès des Ministres Alfred Califice (Travaux publics, Affaires wallonnes) et Philippe Maystadt (Chef de cabinet Fonction publique).En 1985, il devient Administrateur puis Président du Conseil d'administration de la Clinique Notre-Dame à Charleroi puis, après fusion, du Centre hospitalier Notre-Dame-Reine Fabiola. Depuis 1985, il est également devenu Administrateur puis membre du bureau des Mutualités chrétiennes à Charleroi. En 1992, il accède à la fonction d’Administrateur puis de Président du Conseil d'administration de l'Université catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve). À partir de 1994, sa carrière politique est lancée, il devint tour à tour : député et ministre. Mais en plus de son mandat de député, à partir de 2000, il revient à la vie politique locale en tant que Conseiller communal à Charleroi et en 2006, en tant qu'échevin. Depuis le 22/06/2007, Jean-Jacques Viseur était pressenti pour être désigné comme bourgmestre de la ville de Charleroi en remplacement de Léon Casaert sous l'impulsion de l'informateur Paul Magnette envoyé par Elio Di Rupo (président du PS et ministre-président de la région wallonne) pour sortir Charleroi de ses problèmes politiques. Toutefois, le président sous tutelle de la section socialiste locale (USC), Jean-Claude Van Cauwenberghe, bourgmestre de Charleroi de 1983 à 2000, annonce qu'il refuserait un accord qui ne "correspond pas au résultat électoral" des communales d'octobre 2006. En effet, le CdH ne comptabilise que 6 sièges sur 51 et Jean Jacques Viseur seulement 762 voix de préférence[1].

Une majorité des Conseillers communaux Socialistes (21 sur 23) accepte cependant de signer le nouvel accord de majorité.

À l'occasion des fêtes de Wallonie 2010 il prend position en faveur d'un nationalisme wallon qu'il veut ouvert et sans hostilité à l'égard des autres Régions du pays[2].

Jean-Jacques Viseur démissionne de sa fonction de Bourgmestre pour des raisons médicales le .

Carrière politiqueModifier

Niveau nationalModifier

Niveau localModifier

  • De 2000 à 2004, Conseil communal à Charleroi.
  • Du 05/12/2006 au 9/07/2007, Échevin des Finances de la Ville de Charleroi.
  • Du 9/07/2007 au 16/02/2012, Bourgmestre de la Ville de Charleroi.

RéférencesModifier